Le virement international est le moyen le plus courant pour transférer des sommes d’argent d’un pays à l’autre de manière dématérialisée.

Cette procédure relativement simple et rapide s’effectue à travers un réseau de milliers d’instituts bancaires répartis dans le monde entier ainsi que des organismes régulateurs.

Que se passe-t-il quand on effectue un virement à l’étranger ? Combien de temps met-il pour arriver à destination ? Combien ça coûte ?

Dans cet article, nous expliquerons de manière schématique comment fonctionne un virement international, comment se décomposent les coûts et quelles sont les alternatives pour réduire les frais et la durées de ce type de virement.

Virements SWIFT ou SEPA ?

En pratique, pour le client d’une banque françaises, les virements internationaux sont de type SWIFT ou SEPA (Europe uniquement).

Acronyme de Society of Worldwide Interbank Financial Telecommunication, SWIFT est un réseau de communication interbancaire mondial, dont le siège se situe en Belgique. Plus de 10 000 banques dans 200 pays y adhèrent. Ce réseau est fiable, mais aussi lent et coûteux.

SEPA signifie Single Euro Payments Area. La zone SEPA comprend les pays de l’Union européenne s’étend à des pays voisins comme l’Islande, Monaco, la Suisse, Liechtenstein, la Norvège, le Vatican et Andorre. Les établissements bancaires situés dans cette zone sont soumis au SEPA Credit Transfer Scheme Rulebook, un ensemble de règles qui encadrent les mouvements financiers.

Les virements effectués à l’intérieur de la zone SEPA ne diffèrent en rien des virements nationaux, aussi bien en ce qui concerne le coup que le temps d’exécution. Aucune différence donc entre un virement effectué entre agence bancaire françaises, et un virement vers l’Italie ou la Pologne.

Comment se passe un virement international ?

Nous prendrons l’exemple d’un virement vers les États-Unis, qui utilise le réseau SWIFT.

Pour envoyer un virement à l’étranger, il est nécessaire de passer par une banque, mais pas forcément de se rendre dans une agence. Les comptes en ligne permettent également de réaliser des virements depuis une interface Web ou une application mobile.

Outre le nom du bénéficiaire (ou destinataire) et son numéro de compte, vous aurez besoin également du code BIC/SWIFT de sa banque.

L’envoi d’argent ne se fait pas physiquement, mais plutôt à travers un système de télécommunication. Pour simplifier, nous pouvons dire que le virement international n’est rien d’autre qu’un message envoyé d’un établissement financier à un autre.

Si le déroulement de l’opération dans son entièreté est plutôt complexe, les choses sont assez simples du côté du donneur d’ordre (l’émetteur du virement) et du bénéficiaire.

Voyons ce qu’il se passe quand nous remplissons le formulaire (papier ou électronique) d’envoi d’un virement.

Exemple pratique :

Le donneur d’ordre, qui réside en France, veut envoyer la somme de 100 € aux bénéficiaire, qui réside aux États-Unis et qui possède un compte courant dans une banque américaine. Le donneur d’ordre demande à sa banque française d’effectuer le virement.

La banque française envoie un message SWIFT à la banque américaine, lui demandant de créditer 100 € sur le compte courant du bénéficiaire.

La banque américaine débite le compte courant que la banque française détient auprès d’elle de 100 €, puis crédite le compte du bénéficiaire.

Chaque banque est en fait titulaire d’un compte courant auprès des plus grandes banques internationales. De cette façon, la banque qui reçoit le virement n’aura rien d’autre à faire que de déplacer la somme du compte courant de la banque d’où provient l’ordre vers le compte courant du bénéficiaire de cette même somme.

Schéma d'un virement international SWIFT entre deux comptes bancaires

L’envoi d’argent n’est pas physique, mais se fait par un système de messagerie entre banque. Image : Mobile Transaction

La banque intermédiaire

Si le bénéficiaire du virement possède un compte courant auprès d’une petite banque, il n’est pas sûr que la banque émettrice possède un compte courant commerciale auprès de cette petite banque ; dans ce cas, une banque intermédiaire entre en jeu.

La banque intermédiaire est un institut de crédit qui possède un accord direct avec les deux banques impliquées dans le virement. Prenons un exemple pratique pour mieux comprendre.

Exemple pratique :

Si la banque française de notre exemple n’a pas d’accord direct (donc pas de compte courant) avec la banque américaine, la banque française se tourne vers un tiers qui possède un accord avec les deux banques concernées.

Le donneur d’ordre demande à la banque française d’envoyer 100 € aux bénéficiaires qui possèdent un compte à la banque américaine.

Ne possédant pas un compte chez la banque américaine, la banque française demande à une banque intermédiaire d’effectuer les opérations nécessaires au virement international.

La banque intermédiaire débite le compte courant de la banque française de 100 € et crédite le compte courant de la banque américaine de ce même montant ; cette dernière créditeur ensuite le compte du bénéficiaire.

Coût : frais et commissions

Si à l’intérieur de la zone SEPA, les transferts internationaux sont généralement gratuits, les transferts effectués par le réseau SWIFT génèrent des frais élevés, prélevés par plusieurs banques.

Coût des virements sortants

Pour les virements internationaux SWIFT sortants, les banques françaises appliquent des tarifs différents selon que le virements réalisés depuis une agence ou par Internet. Il peut y avoir :

  • une commission fixe minimale
  • une commission variable en fonction du montant
  • une commission de change variable ou fixe

Exemple de commission hors frais de change pour les virements internationaux :

(LBP = La Banque Postale ; SG = Société Générale)

BanqueAgenceInternet
BNP0,1 % (min 9,50 €)9,50 €
LBP0,10 % (min 15,50 €, max 70 € )0,10 % (min 9,90 €, max 70 €)
SG13 € si virement < 500 €, sinon 0,10 % (min 26 €, max 70 €)9 € si < 500 €, sinon 13 €

Il faut également ajouter au coût du transfert, une commission de change :

BanqueAgenceInternet
BNP0,1 % (min 15 €, max 65 €)15 €
LBP10 €10 €
SGNon communiquéNon communiqué

Certaines banques comme la Société Générale ne communiquent pas leurs tarifs, car les frais varient en fonction du pays et de la devise du bénéficiaire du virement. C’est aussi le cas de services spécialisés dans les virements internationaux, comme TransferWise, qui fournissent une simulation avant l’envoi, et qui sont beaucoup moins chers que les banques.

Les frais indiqués plus haut concernent l’option d’envoi standard, c’est-à-dire avec des coûts partagés. Voyons ce que cela signifie, et dans quels cas on doit payer des frais supplémentaires :

Les options des virements internationaux

  • SHA (Shared ou Partagé) – Les frais sont partagés entre le donneur d’ordre le bénéficiaire. Chacun paie les frais occasionnés par l’envoi ou la réception de virement. C’est l’option appliquée par défaut.

  • OUR (Notre) – Les frais sont entièrement pris en charge par le donneur d’ordre. Cela entraîne un surcoût qui peut dépendre du pays cible ou être fixe, par exemple 20,50 € à la BNP.

  • BEN (Bénéficiaire) – Les frais d’envoi et de réception de virement sont réglés uniquement par le bénéficiaire.

Les règlements européens rendent obligatoire l’option SHA pour tous les virements SEPA. Le choix d’autres options reste possible pour les virements SWIFT.

Coût des virements entrants

Le donneur d’ordre du virement n’est pas le seul à assumer son coût, le bénéficiaire doit aussi payer des frais, même lorsque ceux-ci sont partagés (SHA).

Les virements entrants toujours gratuits dans la zone SEPA, ce n’est pas le cas pour les virement SWIFT. Chaque banque décide en pratique des frais appliqués pour les virements entrants non SEPA.

Exemples de tarifs pour réception de virement SWIFT (mode SHA) :

BanqueFrais
BNP19 €
LBP13,50 €
SGGratuit si virement < 150 €, sinon 22 €

Il faudra bien sûr ajouter une commission de change.

Si l’émetteur du virement choisit l’option OUR, le destinataire recevra l’entièreté du montant sans aucun frais ne soit déduit.

Attention : il peut y avoir des surprises lors des virements SHA. N’oubliez pas qu une banque tierce peut agir en tant qu’intermédiaire ; dans ce cas des frais seront déduits de la somme envoyée au bénéficiaire du virement.

Durée d’exécution des virements à l’étranger

La durée est variable et ne dépend pas uniquement de l’infrastructure technologique. Voici quelques paramètres qui peuvent faire varier la durée d’exécution d’un virement international :

  • Les banques ne traitent pas les virements certains jours la semaine ou lors des fêtes
  • Les virements peuvent être envoyés à heure fixe, et non en flux continu
  • Il existe des heures limite pour l’envoi et la réception des paiements
  • L’heure d’envoi limite dépend de la devise

Un virement international met en général un ou deux jours pour transiter par SWIFT, un peu plus si plusieurs conditions défavorables sont réunies.

Les virements SEPA sont plus rapides : un jour ouvrable maximum pour les ordres envoyés par internet.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, sans avoir à consulter les horaires limites de votre banque, envoyez vos ordres de virement avant 15 h.

Certaines banques offrent un service de virements instantanés SEPA, que l’on peut effectuer directement depuis son téléphone mobile.  Le virement est censé être effectué en 10 secondes ! Ce n’est pas gratuit, mais pas ruineux non plus, puisque cela coûte généralement autour de 1 €.

Comment payer moins cher ?

Les banques appliquent des taux forfaitaires pour les virements sortants et entrants qui sont trop élevés. Si l’on ajoute les frais SWIFT des banques émettrices et des banques intermédiaires, on peut s’attendre à payer par exemple 40 € de frais sur un virement entrant de quelques centaines d’euros.

Il es à notre avis préférable d’utiliser des services spécialisés dans les virements internationaux comme TransferWise ou Xoom, voire PayPal pour les petites sommes. Lire à ce sujet PayPal ou TransferWise ? Un service tel que TransferWise n’applique aucun frais sur les virements entrants, et les frais des virements sortant sont raisonnables.

Les banques émettrices ou destinataires peuvent toutefois prélever des frais. Pour économiser encore plus, on transférera l’argent entre deux comptes Xoom ou TransferWise.