Continuez à vendre pendant le confinement ! Avec le click and collect, les clients achètent à distance et récupèrent leurs articles dans votre commerce. 

Le click and collect est une méthode de vente qui a le vent en poupe. Elle est en effet indispensable à de nombreux commerçants durant les périodes de confinement causées par l’épidémie de Covid, car c’est la seule méthode autorisée pour les « commerces non essentiels ».

Cette méthode n’est bien entendue pas réservée aux périodes de crise sanitaire, car elle constitue en temps normal un service apprécié par la clientèle.

Voyons plus en détail ce qu’est et ce que n’est pas le click and collect :

Qu’est-ce que le « Click and Collect » ?

Essayons d’en donner une définition qui soit la plus synthétique possible.

Le click & collect est un type particulier de retrait en magasin dans lequel :

La commande se fait en ligne, c’est-à-dire sur internet, à l’aide d’une plateforme dédiée. Cela exclue les commandes par e-mail ou téléphone. Toutefois nous les traiterons dans la dernière partie consacrée aux alternatives au click and collect.

Le produit est acheté et retiré auprès du même commerce. On ne peut pas parler de click and collect, si l’on commande un article sur un site de commerce en ligne comme Amazon ou la Fnac et qu’on le récupère par la suite dans un point-relais.

Le click and collect est un service supplémentaire offert par un magasin physique.

Le produit doit être rapidement disponible. Le retrait en magasin n’est en effet pas seulement choisi par le client pour économiser les frais de livraison, mais aussi parce que c’est l’option la plus rapide s’il habite à proximité du commerce.

Les bonnes pratiques à respecter

Le produit doit être disponible en stock pour une expérience client optimale.

Cela implique que le produit doit être déstocké immédiatement lors de la commande et mis de côté. Il n’est pas question que le client se rende sur place et ne puisse pas récupérer sa commande. Heureusement, les logiciels de vente en ligne en ligne savent gérer cet aspect.

Image : Mobile Transaction

Gestion des stocks avec PrestaShop avec PrestaShop

La gestion des stocks pour le click and collect est intégrée aux boutiques en ligne, ici PrestaShop.

Idéalement, les articles seront délivrés près de l’entrée du commerce. Dans tous les cas un comptoir unique est une bonne solution, si la taille du magasin le permet.

En période de confinement, il faudra veiller au respect des distances entre les clients de la file d’attente, situé à l’extérieur du commerce. Bien faire savoir aux personnes qui patientent que la file est réservée aux achats en ligne.

Activer le « Click and Collect » sur sa boutique en ligne

Côté client, l’utilisation du click and collect est très intuitive : le client  choisit simplement le retrait sur place dans les options de livraison, après avoir ajouté les articles dans son panier.

Image : Mobile Transaction

Les étapes du click and collect

Les trois étapes du click and collect.

Côté commerçant, il est  facile de mettre en place le click and collect sur une boutique en ligne, car les plateformes d’e-commerce incluent normalement cette possibilité, soit nativement, soit à l’aide d’extensions.

Plateformes intégrant nativement le click and collect :

Shopify, Squarespace, Wix , WiziShop, WooCommerce.

Voir notre Top des plateformes d’e-commerce.

Sur Prestashop, il faudra ajouter un module payant.

Sur ces différentes plateformes, l’option de retrait choisi peut s’appeler « retrait sur place, récupérer en magasin, retrait en magasin, ramassage en magasin »

Grâce aux systèmes d’automatisation des logiciels d’e-commerce, on peut recevoir une alerte dès qu’un article est acheté en ligne, ce qui permet de le mettre immédiatement de côté.

Encore mieux : synchroniser la boutique en ligne et le logiciel de caisse

La possibilité de gérer les commandes et les stocks pour les ventes en ligne et les ventes en magasin est la configuration idéale pour le click and collect.

L’offre de Shopify inclue un logiciel de caisse certifié appelé Shopify PDV (point de vente) qui se synchronise avec la boutique en ligne. En France Shopify ne commercialise pas de terminaux de paiement, mais on peut utiliser des terminaux compatibles.

Autre possibilité : l’export de Shopify vers le catalogue d’iZettle, une solution d’encaissement comprenant un terminal de paiement et une application de caisse certifiée et gratuite.

SumUp, une solution concurrente d’iZettle inclue une boutique en ligne basique, le SumUp E-Shop Start. Inconvénient, il faudra passer par la version payante et certifiée du logiciel de caisse, le SumUp POS, pour profiter de l’intégration.


Utiliser les places de marché en ligne

Certains commerçants ne possèdent pas de boutique en ligne, mais vendent quand même leurs articles sur Internet.

Comment ? Grâce aux places de marché.

Vous les connaissez certainement : il s’agit d’Amazon, la Fnac, Rue du commerce, etc.

Certaines places de marché autorisent le retrait sur place pour le click and collect. Il s’agit de Cdiscount et Rakuten.

Image : Mobile Transaction

Page click and collect de Cdiscount

Une page de Cdiscount permet de trouver les commerces qui pratiquent le click and collect dans votre ville.

Evidemment cela ne concerne que les vendeurs qui possèdent un magasin physique.

Le commerçant a le choix entre deux méthodes pour mettre en place le click and collect :

Le plus simple si l’on ne dispose pas de boutique en ligne est d’ajouter ses articles directement sur l’inventaire de son compte commerçant sur la place de marché, et activer le retrait sur place.

Cela dit, une méthode encore plus intéressante sur le long terme consiste à créer une boutique en ligne et exporter automatiquement le catalogue de sa boutique vers ces places de marché. C’est possible avec Prestashop, Shopify et WiziShop.

Le « Click and Collect » pour les cafés, bars, restaurants

Dans le secteur de la restauration, on parle aussi de click and collect, même si les produits ne sont pas toujours en stock, car préparés entre le moment de la commande et le retrait sur place.

Plusieurs choix s’offrent aux restaurateurs, propriétaires de café, bars, boulangeries, food trucks etc. :

Utilisation d’un logiciel indépendant – Dans ce cas, la page de commande doit être ajoutée à un site web préexistant. Exemple : Clikeat

Ajout d’un module propriétaire à un système de caisse – Il s’agit en l’occurrence de systèmes de caisse dédiés à la restauration. Exemples : L’Addition Click & Collect, Poporder de Popina, Click and Collect pour restaurant de Zenchef

Photo : l’Addition

Logiciel L'Addition dans un restaurant

Le click and collect est gratuit pour les utilisateurs de l’Addition.

Ajout d’un module tiers à un système de caisse – Ces modules peuvent être intégrés à des logiciels de caisse comme Lightspeed restaurant ou Tiller. Exemples : Crocollect, Flip Dish, Glovo, Menu, Orderlord, Tabesto.

Alternative au « Click and Collect »

Que faire si vous ne souhaitez pas utiliser les boutiques en ligne et places de marché ?

Vous pouvez utiliser les canaux de ventes suivant pour permettre à vos clients de passer commande : le téléphone, les mails, les réseaux sociaux.

Un problème se pose : comment être payé à distance ?

Si la commande est effectuée au téléphone, vous pouvez utiliser un terminal de paiement virtuel et y entrer vous-même le numéro de carte bancaire du client.

Dans tous les cas (commande par téléphone, e-mail, réseaux sociaux, etc.) il existe une solution très simple et rassurante pour le client : les liens de paiement. Il s’agit de liens à usage unique dirigeant le client vers une page de paiement en ligne sécurisée.