Notre note (3.9/5)
La plateforme de vente en ligne la plus populaire dans le monde. Très qualitative mais pas encore optimisée pour le marché français.
Shopify est une plateforme d’e-commerce puissante et complète. Elle est cependant relativement facile à utiliser et ne requiert aucune compétence en informatique. Revers de la médaille : elle est chère et le niveau de fonctionnalité disponible en France est bridé sans baisse de tarif.
  • Pour: Interface agréable. Boutique facilement personnalisable. Nombreuses passerelles de paiement. Magasin d’application bien fourni. Nombreux canaux de vente. Outils marketing et assistant virtuel.

  • Contre : Assistance téléphonique en anglais. Prix en dollars US. Intégration complète de Colissimo uniquement pour la version à 299 $/mois. Frais sur les transactions élevés dans la version basic.

  • Choisir si : Vous êtes confiant dans la réussite de votre business et souhaitez vous appuyer sur le leader mondial.

Comment Shopify peut vous aider à réussir dans le commerce en ligne ? Est-ce la meilleure solution pour vous ?

Pour le savoir testez gratuitement Shopify et lisez notre avis détaillé :

Qu’est-ce que Shopify ?

Shopify est une plateforme d’e-commerce payante originaire d’Ottawa, au Canada.

Shopify est le leader mondial du secteur, avec plus de 30 % de part de marché.

Il s’agit d’un logiciel de service en ligne (SaaS), qui ne nécessite donc pas d’avoir à gérer soi-même l’installation du logiciel sur un serveur, contrairement aux pionniers que sont Magento et Prestashop.

Son implantation au Canada se traduit dans la tarification en dollar et la meilleure intégration des transporteurs nord-américains comme UPS et FedEx.

Pourquoi Shopify et pour qui ?

Shopify permet à chacun d’ouvrir une boutique en ligne professionnelle, même si l’on n’a aucune compétence en informatique.

Il n’y a en effet pas de logiciel installer ou paramétrer, car celui-ci est hébergé directement par Shopify. Les mises à jour du logiciel et des modules sont automatiques.

Avec Shopify, on peut gérer tous les aspects de la vie d’une boutique en ligne depuis une interface unique, y compris lors de l’utilisation d’applications externes, par exemple pour l’automatisation marketing ou l’expédition.

Shopify s’adresse donc aussi bien aux débutants qu’aux utilisateurs expérimentés qui sont séduit par sa simplicité d’utilisation. 

Tout n’est cependant pas parfait. Avant d’aller dans le détail, voyons combien ça coûte et quelles sont les principales fonctionnalités du logiciel. Cela intéressera particulièrement ceux qui n’ont jamais créé de site de commerce en ligne.

Tarifs de Shopify : 3 formules d’abonnement

Les trois forfaits disponibles sont intitulés Basic Shopify, Shopify et Advanced Shopify.

Comme cela a été dit dans l’introduction, les prix sont affichés uniquement en dollars des États-Unis. Cela expose malheureusement les commerçants opérant hors de la zone dollar à un risque de change.

BasicShopifyAdvanced
29 $
/ mois
79 $
/ mois
299 $
/ mois
Bons cadeaux
Rapports vente et marketing
Rapports personnalisés
Calcul auto des tarifs d’expédition
Frais additionnels sur les paiements
2 %1 %0,5 %

Pour les clients français de Shopify, seul le plan Premium à 299 $ permet la fonction de calcul automatique de l’expédition, en fonction du poids des articles et du transporteur. Nous reviendrons plus en détail sur ce point.

L’enregistrement du nom de domaine n’est pas inclus dans l’abonnement. Il peut se faire auprès de Shopify ou chez un fournisseur de nom de domaine. Cela vous coûtera moins de 15 $ par an, si vous choisissez une extension classique en .com ou .fr.

Il faudra également payer des frais pour chaque transaction, qui s’additionnent aux frais de la passerelle monétique choisie.

Les fonctionnalités de base de Shopify

Boutique en ligne – La personnalisation est relativement aisée grâce à différents thèmes dont certains offerts gratuitement. Les thèmes sont eux-mêmes personnalisables avec la fonction drag & drop. On peut aussi aller plus loin en modifiant le thème à la main.

Vente multicanal – La boutique est le premier canal de vente. Il est très facile d’en ajouter d’autres depuis la page d’accueil. Par exemple : Facebook, Instagram ou Cdiscount, sont disponibles par défaut. On peut même utiliser Shopify pour gérer les ventes de sa boutique physique.

Gestion des commandes – Shopify est configurable pour pouvoir s’adapter aux différents types d’ e-commerces, avec la saisie manuelle des paiements ou en mode automatique. Attention, le module d’expédition de Shopify ne fonctionne pas en France, il faudra passer par un service tiers.

Produits – Bien sûr on peut ajouter des produits, avec description, photos, etc. et les regrouper par thématique, mais Shopify offre également la gestion des stocks.

Menu du back office de Shopify

Les différents modules sont accessibles depuis le menu du back office de Shopify.

Listes de clients – Vous allez pouvoir suivre les commandes vos clients, et récolter leurs avis en ligne, mais aussi interagir avec eux, en leur envoyant par exemple des e-mails promotionnels.

Statistiques –Ventes, taux de conversion, visites, panier moyen, acquisition, clients, etc. Chacune de ces thématiques peut être l’objet de plusieurs rapports détaillés. Exemple vente par produits, par fournisseurs, par référents, par canal, etc.

Marketing – Shopify est capable d’interagir avec les outils marketing gratuits (ex: Boutique Facebook) ou payants (ex : pub sur Snapchat) ou avec ses propres outils (Shopify Email). Cela permet de visualiser facilement les résultats de ses actions marketing.

Réductions – Automatiques ou avec un code pour les clients fidèles.

Applications –Shopify possède un app store avec une cinquantaine d’applications sélectionnées pour le marché français. Ex : Colissimo (payant) pour l’expédition et Sendinblue (gratuit) pour l’envoi de mails.

Employés – L’administrateur peut offrir l’accès du back-office à des membres de son équipe avec différents niveaux d’autorisation.

Créer sa boutique en ligne et ajouter ses premiers produits

Pour commencer, inscrivez-vous gratuitement à Shopify. Vous bénéficierez d’une période d’essai de 90 jours.

Lors du processus d’inscription Shopify vous demandera le nom de votre boutique et vous attribuera automatiquement une URL de type maboutique.myshopify.com. Votre boutique ne sera visible que par vous dans un premier temps.

Si vous décider de poursuivre l’aventure avec Shopify, il faudra acheter un nom de domaine de type maboutique.fr ou .com. Nous vous conseillons de ne pas le faire depuis Shopify, mais de passer par un fournisseur de nom de domaine indépendant afin de garder le contrôle sur cet aspect au cas où vous décideriez de délaisser Shopify pour une autre solution.

Ajoutez des produits à votre boutique :

Image : Mobile Transaction

Ajout d'un produit dans Shopify

Ajouter un produit dans Shopify est très simple, mais prend un peu de temps.

Pour aller plus vite on peut importer les produits depuis une feuille Excel.

Il est important d’ajouter le plus possible de détails lors de la création d’un produit : le poids, pour le calcul de l’expédition, le nombre d’articles en stock, le fournisseur, etc. Cela vous permettra d’utiliser toutes les ressources de Shopify, comme les statistiques avancées, ou la création de collections automatiques à partir des caractéristiques de vos produits.

Bon point pour Shopify : la possibilité de modifier pour chaque article la façon dont celui-ci sera affiché dans les résultats de recherche de Google. Nous analyserons plus bas la façon dont Shopify traite la question du référencement dans les moteurs de recherche.

Une fois que vous aurez ajoutée suffisamment de produits, vous pourrez choisir un thème qui s’harmonise bien avec vos photos.

Les thèmes de Shopify : l’esthétique a un coût

Un thème est un habillage graphique. Votre boutique en ligne dispose d’un thème par défaut appelé Debut.

Vous pouvez personnaliser les thèmes à deux niveaux :

  • Personnalisation de la structure : en modifiant l’ordre des éléments sur la page d’accueil. Il s’agit simplement de changer l’ordre d’apparition des éléments dans une séquence verticale (image d’en tête, témoignages, collection, etc.). Les options de mise en page sont simples et adaptées à la consultation sur tous les appareils, c’est-à-dire aussi bien sur les PC que sur les mobiles.
  • Personnalisation du graphisme en ajoutant des images et en modifiant les couleurs la typographie

Image : MT

Personnalisation du thème avec Shopify

Modifiez l’ordre des sections en les permutant avec la souris (drag&grop).

Si malgré tous vos efforts ce thème ne vous convient pas, vous pouvez aussi choisir l’un des 8 thèmes gratuits disponibles sur le site de Shopify. Le choix est assez limité.

Shopify propose bien entendu des thèmes payants, mais ils coûtent généralement 180 $.

La bonne nouvelle est que vous n’êtes pas obligés d’acheter votre thème chez Shopify. Il existe des designer indépendants ou des plateformes comme ThemeForest qui comportent des centaines de thèmes.

Image : MT

Boutique de thèmes de Shopify

La boutique de thèmes de Shopify n’est disponible qu’en anglais.

Les thèmes payants sont également personnalisables, y compris au niveau du fichier de langue. Nous rencontrons encore le même problème de mauvaise adaptation aux marchés non anglophones : tous les thèmes payants ne sont pas disponibles en version française. D’ailleurs la boutique est entièrement en anglais. Compte tenu du prix demandé par Shopify, c’est un peu agaçant.

Dernier élément de personnalisation : les images libres de droit fournies par l’intermédiaire de la plateforme Burst. Pratique, mais votre magasin risque de ressembler à tous les autres.

Les méthodes de paiement : c’est un peu compliqué…

Il y a beaucoup de choix, mais la contrepartie est qu’il faut faire un petit effort pour s’y retrouver.

En Amérique du Nord, ainsi que dans quelques pays européens, c’est Shopify Payment qui sera utilisée par défaut. En France Shopify Payment n’est pas disponible : il faudra utiliser d’autres passerelles et donc conclure des contrats avec d’autres fournisseurs.

Cela complique un peu la tache de l’e-commerçant français.

Le pire est qu’en plus des frais prélevés par la passerelle, Shopify vous fera payer des frais supplémentaires : 2 % (Basic), 1% (Shopify), 0,5 % (Advanced).

Pour ne pas payer ces frais il faudrait passer par Shopify Payment, qui n’est pas disponible en France…

Les méthodes de paiement proposées par défaut sur Shopify

Quand on crée une boutique sur Shopify depuis la France, la passerelle disponible par défaut  est Paypal Express Checkout. Il faudra disposer au préalable d’un compte business PayPal. Le taux de commission est de 2,90 % + 0,35 €.

Utilisez le même mail que celui de votre compte Paypal business lorsque vous vous inscrivez sur Shopify.

 

Image : MT

Shopify : paramètres : fournisseurs de services de paiement

Shopify configure automatiquement votre boutique pour encaisser les paiements PayPal.

Les taux de commission de Paypal est trop élevé, et de toutes manières vous avez besoin d’accepter directement les cartes bancaires. Il faudra absolument recourir à ce que Shopify appelle les fournisseurs de services de paiement externes ou les « moyens de paiement alternatif ».

Les « fournisseurs de services de paiement externes »

Il s’agit de fournisseurs recommandés par Shopify. Exemples : 2Checkout, Adyen, Mollie, Stripe et WorldPay.

Ils vous permettront d’accepter les cartes Visa, MasterCard, American Express, Discover, des mœurs Club, JCB (japonaises)

Image : MT

Shopify : fournisseurs de paiement tiers

On peut trier les passerelles affichées en fonction du type de paiement désiré (Visa, Bitcoin, etc).

Stripe

Un  fournisseur est particulièrement mis en avant par Shopify ; il s’agit de Stripe. Avec Stripe vous pourrez accepter les cartes Visa, Mastercard, Amex et Apple Pay. Le taux de commission de Stripe est de 1,4 % + 0,25 % pour les cartes européennes et de 2,9 % + 0,25 % pour les autres.

L’avantage de cette intégration de Stripe est que le paiement se fait sans redirection vers une page de paiement externe.

Les moyens de paiement alternatifs

Ces plateformes seront utilisées pour les moyens de paiement alternatif, par exemple AliPay,  les paiements en 2 ou 3 fois avec Alma, ou encore les paiements en cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Litecoin, Bitcoin Cash) avec Coinbase Commerce.

On y trouve également des passerelles alternatives pour les cartes bancaires classiques.

Amazon Pay

Autre plateforme mise en avant dans l’interface : Amazon Pay. En France le barème comporte 5 niveaux de commission en fonction du volume de paiement mensuel. Ne donneront que les deux premiers : 3,4 % plus 0,25 euros en dessous de 2500 € encaissement ; 2% + 0,25 euros avec un volume compris entre 2500 et 10 000 €. Cela peut vous permettre de faire plus de vente, mais le taux de commission est peu séduisant.

Fournisseurs de paiements tiers directs ou externe ?

Avec le premier type de fournisseur, le client ne sort pas du tunnel de vente (en l’occurrence du site Shopify, pour régler son achat. C »est l’expérience optimale. Avec un fournisseur externe, le client est redirigé vers une page externe avant de revenir sur le site. C’est une expérience commune mais moins agréable.

Le problème est que Shopify ne donne aucune indication permettant de savoir quel fournisseur offre une bonne intégration. Cela n’incite pas à tester les solutions autres que Stripe ou PayPal.

Le choix du transporteur pour l’expédition : pas satisfaisant

L’expédition est sans doute la partie la plus complexe de la mise en place d’un processus de vente en ligne.

Il va falloir déterminer la tarification (gratuit, forfaitaire, au poids) et le choix des transporteurs.

Il va falloir paramétrer les zones et profils d’expédition dans Shopify et utiliser en prime un module d’expédition (ex : Colissimo).

Vous avez trois possibilités :

  1. Expédier gratuitement vos produits. Il faudra répercuter l’expédition sur le prix de vente, mais cette méthode, outre que les attractives d’un point de vue commerciale, vous permettra de démarrer rapidement, sans avoir à paramétrer les tarifs en fonction du poids.
  2. Proposer des tarifs forfaitaires, ce qui revient à proposer le même tarif pour des articles compris dans des fourchettes de poids.
  3. Proposer un tarif d’expédition au poids. Ici le poids de chaque article pourra faire varier le prix, surtout si vous utilisez un logiciel tiers pour calculer le poids.

Sauf si vous faites le choix de la gratuité de l’expédition, il faudra bien penser à ajouter le poids de chaque produit, lors de la création des fiches produit.

En ce qui concerne la troisième solution, il y a une petite complication :

  • Soit vous affichez les mêmes tarifs, quel que soit le transporteur,
  • Soit vous laissez le transporteur choisi par le client déterminer le tarif en fonction du poids, mais pour cela il faut souscrire à l’offre Advanced de Shopify à 299 $.

On retrouve le même problème que précédemment : Shopify offre moins de fonctionnalités aux clients français que dans d’autres pays bien que le prix soit le même. La solution d’expédition de Shopify n’est pas disponible en France. Dommage car celle-ci calcule automatiquement les coûts pour les clients canadiens et américains qui passent par DHL et UPS.

Shopify et le SEO : serez-vous bien classé par Google ?

C’est bien d’avoir une boutique, mais c’est encore mieux si les internautes peuvent être depuis Google en tapant le nom d’un produit ou d’une catégorie de produit, ou en faisant une recherche sur un terme générique.

En fait, chacun des produits de votre site est visible par le client sous la forme d’une page Web unique, qui peut contenir autant de textes que vous le souhaitez. Les pages des produits sont une première opportunité d’attirer du trafic sur votre site. Vous pourrez aussi ajouter des pages informatives (ex: contact, qui sommes-nous ?, etc.) et des articles de blogs comme sur WordPress. Autant d’occasion d’attirer des visiteurs sur votre site.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faudra bien entendu faire un peu de SEO (optimisation vis-à-vis des moteurs de recherche) sur vos contenus, pour améliorer leur référencement, en choisissant les bons mots clés et en écrivant des textes pertinents.

Un point important quand on optimise un texte est de pouvoir contrôler ce qui apparaît dans les résultats de recherche, et qui n’est pas toujours identique à ce qui apparaît dans votre article. Sur WordPress, cette optimisation se fait généralement avec une extension comme Yoast. Pas besoin d’extension avec Shopify, qui offre un outil de SEO intégré et rudimentaire, mais pratique pour débuter.

Image : MT

L'outil SEO de Shopify

Les réglages SEO de Shopify. Rudimentaires mais suffisants si vous savez ce que vous faites avec les mots clés.

En clair pour les connaisseurs : le contenu des balises H1 et meta title pourra être différencié, et l’on pourra ajouter modifier manuellement la meta description. On pourra aussi modifier la description (alt) de la balise image (img).

Point négatif : les termes en anglais dans les URL comme product, dans les URL des produits.

Autre point important : Shopify génère un sitemap pour toutes les boutiques à l’adresse maboutique.sitemap.xlm, que vous pourrez soumettre dans la Search Console de Google.

Pour aller plus loin, il existe de nombreuses applications de SEO sur la Market Place de Shopify, qui ne coûtent que quelques dollars. Elles vous permettront de vérifier la présence des mots-clés dans les titres, d’afficher la longueur des balises meta et d’ajouter des données structurées.

Nous vous recommandons vivement de les utiliser une fois que vous serez familiarisés avec les bases du SEO.

Vendre sur Shopify sans aucun stock avec le dropshipping

Le dropshipping est une technique de vente dans laquelle votre boutique en ligne sert d’intermédiaire à un vendeur qui détient les stocks et qui expédie pour vous ses propres produits. Le fournisseur fixe son prix de vente et vous fixez le prix de vente que vous voulez sur votre boutique.

Oberlo : le dropshipping facile

Il existe plusieurs applications de dropshipping sur Shopify. L’application officielle est Oberlo. C’est une place de marché qui vous permet de choisir des produits provenant de différents fournisseurs ou places de marchés.

La formule gratuite d’Oberlo est limitée à 500 produits, au-delà il faudra débourser environ 30 $ par mois pour un seul utilisateur.

Image : Oberlo

Exemples d'articles disponibles sur Oberlo

Filtrez les  produits que vous souhaitez vendre via Oberlo par catégorie et pays de réception.

L’avantage de ce système est que vous n’avez aucun élément matériel à gérer, vous vous contentez d’encaisser la marge.

N’oubliez pas de vérifier que les produits de votre catalogue peuvent être expédiés en France. Il y a un petit drapeau bien visible sur l’interface d’Oberlo, pour changer le pays de réception.

Certaines applications de dropshipping peuvent être spécialisées dans un type de produits : vos clients pourront par exemple y commander des livres, vêtements ou objets 3D fabriqués à la demande. Bref, vous n’avez que l’embarras du choix avec Shopify.

AliExpress et Shopify

AliExpress est la plateforme de dropshipping la plus populaire. c’est une place de marché qui met en rapport des propriétaires de boutiques en ligne et fournisseurs chinois  spécialisés dans le dropshipping,

L’un des moyens d’accéder à AliExpress depuis Shopify est de passer par Oberlo. Il vaut mieux disposer d’un compte chez AliExpress pour un meilleur suivi. Vous pourrez importer les produits de la plateforme AliExpress dans Oberlo avec une extension Chrome.

Il existe d’autres applications comme Dropified, Eprolo, et DSers avec lesquelles vous pourrez passer des commandes en masse chez AliExpress.

Les outils marketing de Shopify

Shopify offre quelques outils maison, qui peuvent vous faciliter la tâche :

Vous pouvez par exemple envoyer une newsletter à vos clients grâce à Shopify Mail. C’est pratique, car vous n’avez pas besoin d’exporter une base de client vers un logiciel de publipostage comme MailChimp. Si vous envoyez vos mail avec Sendinblue, il existe une application compatible avec Shopify.

Shopify peut peut publier des annonces Facebook à votre place y compris des annonces de retargeting (pour les clients qui ont déjà visité votre site) mais vous pouvez le faire tout aussi bien depuis Facebook. Vous pouvez aussi vende sur Instagram et messenger  grâce aux applications dédiées créées par Shopify.

La connexion à Google Shopping est plus intéressante, car elle va vous permettre d’envoyer directement vos fiches produit dans le Google Merchant Center. En clair vos articles seront rendus visibles dans la partie shopping des résultats de recherche de Google. Vous pourrez aussi lancer des campagnes publicitaires si votre compte Google Ads est approvisionné. Le paramétrage de Google Shopping est malheureusement long et fastidieux.

Enfin, si vous vous sentez un peu débordé vous pouvez recourir à l’aide de Kit, l’assistant intelligent de Shopify, qui peut se connecter à votre place à tout un tas d’applications et lancer par exemple des campagne Facebook, que vous n’aurez plus qu’à valider ou légèrement modifier.

Nous n’avons fait qu’effleurer le sujet, car pour aller plus loin il existe des centaines d’applications disponibles dans l’app store de Shopify pour réaliser des automatisations marketing : récupérer les paniers abandonnés avec des emails ciblés, offrir des réductions quand c’est l’anniversaire de vos clients, envoyer des messages automatiques sur les réseaux sociaux, etc.

Verdict : une plateforme prometteuse

Shopify est un outil puissant à réserver à ceux qui souhaitent s’investir dans la vente en ligne. Même si la création d’une boutique est plus simple qu’avec Magento ou Prestashop, il faudra passer beaucoup de temps pour tirer le maximum de Shopify.

Malheureusement Shopify est cher et encore mal adapté au marché français avec l’absence de Shopify Payment et Shopify Shipping. Vous pourriez lui préférer le français WiziShop.

Cela dit Shopify est une plateforme très séduisante et innovante, qui rencontre un grand succès à l’international.

Même si nous avons relevé pas mal de points négatifs, Shopify pourrait devenir à terme le meilleur choix pour les marchands français qui veulent développer leur activité en s’appuyant sur le leader mondial.