Sélection des meilleurs TPE, 100 % mobile. Comparatif spécial micro et petites entreprises.  

Terminal de paiement mobile ou fixe, connexion Wifi ou 3G, avec ou sans imprimante… jamais le choix n’a été aussi grand et les tarifs aussi abordables.

Auto-entrepreneurs, artisans, ou gérants d’une boutique, chacun peut désormais trouver le terminal de paiement électronique (TPE) qui lui correspond, quel que soit son chiffre d’affaires.

Des sociétés indépendantes proposent même des solutions tout-en-un comportant la fourniture d’un terminal de paiement mais aussi des services d’encaissement, avec des taux de commission connus d’avance.

Pour cette sélection de 2020, nous avons retenu 5 terminaux couvrant tous les besoins des micros et petites entreprises. La notation tient compte de la qualité du terminal et du service, mais aussi de la simplicité d’utilisation et du coût.

Notre top 5 :

FournisseurNoteOffreLien
iZettleNotre offre : 19 € HT
au lieu de 79 € HT
Commission : 1,75 %
Sans abonnement
Logo SumUp3G : 99 € HT
3G + imprimante : 199 € HT
Commission : 1,75 %
Sans abonnement
Logo de Smile&PayNotre offre : 239 € HT
au lieu de 299 € HT
Commission : 1,75 % HT  ou
0,75 % +24 € HT/mois
Logo Ingenico GroupPrix : 500 € HT
Contrat monétique
Commission : 0,3 – 3 % à négocier
Logo de myPOSPrix : 249 € HT
Compte bancaire myPOS
Commission : 1,75 % (indicatif)
Sans abonnement
Logo d'iZettle
Notre offre : 19 € HT
au lieu de  79 €HT
Application mobile obligatoire
Commission : 1,75 %
Sans abonnement
Logo SumUp
3G : 99 € HT
3G + imprimante : 199 €  HT
Commission : 1,75 %
Sans abonnement

Logo de Smile&Pay
Notre offre : 239 € HT
au lieu de 299 € HT
Commission : 1,75 % HT  ou
0,75 % +24 € HT/mois
Logo Ingenico Group
Prix : 500 € HT
Contrat monétique obligatoire
Commission : 0,3 – 3 % à négocier
Logo de myPOS
Prix : 249 € HT
Compte bancaire myPOS
Commission : 1,75 % (indicatif)
Sans abonnement

Certains de ces terminaux de paiement mobiles ne sont compatibles qu’avec un petit nombre de logiciels de caisse. En cas d’incompatibilité, vous devrez saisir une première fois le montant de la transaction sur votre logiciel de caisse, ou sur un registre papier, et une seconde fois sur le terminal.

Précision importante : tous les appareils de cette sélection sont des TPE pourvus de la technologie NFC (sans contact) : ils acceptent les paiements par carte à puce et carte sans contact, ainsi que les paiements par smartphone.

iZettle Reader 2 – Pas cher. Nécessite un appareil mobile.

iZettle
Notre note(4.5/5)
  • Indépendant des banques

  • Sans abonnement ni engagement

  • Inscription en ligne

  • Commission fixe de 1,75 %

  • Application de caisse gratuite et certifiée

  • Compatible avec imprimantes de reçu

  • Ne peut fonctionner sans smartphone ou tablette

  • Ne fonctionne pas dans les DOM

L’iZettle Reader 2 est le seul terminal pour carte bancaire de cette sélection qui ne soit pas autonome : il ne peut pas fonctionner sans l’application d’iZettle et un smartphone ou une tablette. L’utilisation est un peu moins simple, mais il y a des avantages à utiliser ce type de terminal.

L’avantage n°1 est le très bon rapport qualité/prix. L’iZettle Reader ne coûte que 19 € HT avec notre offre spéciale. Ce tarif est très intéressant pour les auto-entrepreneurs.

Autre avantage : l’application iZettle Go est un logiciel de caisse gratuit et certifié par le LNE, c’est-à-dire conforme à la loi sur les caisses enregistreuses. Le montant de la transaction est automatiquement envoyé au terminal.

L’application permet de créer un catalogue de produit, de gérer les stocks, de personnaliser les tickets de caisse, de les imprimer avec une imprimante Bluetooth et d’accéder au journal des ventes. 

Le lecteur iZettle Reader 2 est également compatibles avec plusieurs logiciels de caisse sur tablette comme Tiller, iKentoo, Popina et  Lightspeed.

Photo : EC, Mobile Transaction

Le lecteur d'iZettle sur son Dock

L’iZettle Reader dispose d’une station d’accueil pivotante en option.

Ce terminal de paiement mobile possède une caractéristique surprenante à ce niveau de prix : il accepte un très grand nombre de moyens de paiement différent, plus que les terminaux équivalent proposés par les banques.

L’iZettle Reader est en effet compatible avec les cartes Visa, MasterCard, American Express, Diners Club, Union Pay (chinoises) et JCB (japonaises), ainsi qu’avec les grandes plate-formes de paiement par smartphone (Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay).

Vous n’avez rien à faire de particulier pour accéder à tous ces moyens de paiement. L’appareil est fonctionnel dès la réception et les contrats avec ces cartes sont négociées à l’avance par iZettle.

Paiements acceptés

La tarification est très simple : aucun abonnement n’est exigé, mais on doit payer une commission fixe de 1,75 % pour chaque transaction.

Cette commission est la même quels que soient le moyen de paiement et le chiffre d’affaires, mais  iZettle propose également  des tarifs sur mesure pour les entreprises à forts volumes d’encaissement (>5000€/mois).

Les petits entrepreneurs apprécieront de ne pas avoir à négocier la «commission commerçant» et de ne pas avoir à signer de contrat supplémentaire pour encaisser les cartes et les moyens de paiement inhabituels comme Union Pay ou Samsung Pay.

Avec iZettle Go, on peut aussi envoyer un lien de paiement à ses clients, par e-mail ou SMS, pour qu’ils puissent vous payer à distance. C’est pratique pour le click & collect, les réservations, les achats par téléphone, les livraisons, etc.  En savoir plus sur les liens de paiement sur le site d’iZettle.

Il n’existe pas de terminal de paiement sans frais, puisqu’il y a toujours une commission à payer, mais avec ce type d’appareil, on se situe dans des zones tarifaires tout à fait acceptables, même lorsque l’on démarre son activité.

Comme dans le cas de SumUp ou Smile & Pay, les sommes encaissées sont virées sur le compte bancaire que vous avez choisi lors de l’inscription, laquelle est également entièrement en ligne.

Pour en savoir plus : lire notre avis sur iZettle.

SumUp – Des TPE GPRS et 3G pour toutes les bourses

Logo SumUp
Notre note(4.5/5)
  • Indépendant des banques

  • Sans abonnement ni engagement

  • Inscription en ligne

  • Commission fixe de 1,75 %

  • Autonome grâce à sa carte SIM

  • Forfait données illimité

  • Imprimante incluse (Duo 3G)

  • Impossible d’acheter l’imprimante séparément

  • Incompatible avec les systèmes de caisse

  • Ne fonctionne pas dans les DOM

Le SumUp 3G est un terminal de paiement mobile qui se connecte automatiquement au réseau 3G ou GPRS en fonction de la disponibilité. Il est très simple d’emploi et peu onéreux.

Il est également vendu sous le nom de Sum Up Duo 3G sous forme de pack avec une base de rechargement comprenant  une imprimante de reçus, qui ne peut pas être acheté séparément. Le SumUp 3G acheté seul (hors pack Duo) ne peut pas imprimer les reçus, mais on peut les envoyer par SMS ou e-mail grâce à son écran tactile.

SumUp achemine directement les sommes encaissées sur le compte du commerçant, donc pas besoin de passer par une banque pour acquérir les terminaux. L’inscription au service et la commande des terminaux se font directement sur le site de SumUp et ne prennent que quelques minutes.

Photo : Emmanuel Charpentier (EC), Mobile Transaction

Terminal SumUp 3G à côté de son imprimante

Le Duo 3G : le SumUp 3G et son socle-imprimante.

Les cartes acceptées par défaut sont toutes celles marquées CB, Visa, Mastercard et American Express. L’appareil est également compatible avec Google Pay et Apple Pay.

Ces moyens de paiement sont disponibles pour tous les possesseurs d’un SumUp 3G, sans qu’il soit nécessaire de signer des contrats supplémentaires.

Paiements acceptés

La tarification est identique à celle d’iZettle : elle se limite à une commission de 1,75 % par transaction. Le SumUp 3G est livré avec une carte SIM est un forfait de données illimité pour la France.

Les sommes encaissées sont virées en quelques jours sur le compte en banque ajouté lors de votre inscription.

La SumUp Card permet de disposer encore plus rapidement des fonds : vous pouvez utiliser cette carte Mastercard prépayée, émises par SumUp, pour dépenser le solde de votre compte SumUp dès le lendemain de l’encaissement.

SumUp 3G ou Duo 3G ?

Vendu  99 € HT, le SumUp 3G un terminal mobile bon marché dans sa catégorie, mais il n’est pas parfait : le SumUp 3G n’est pour l’instant compatible avec aucun système de caisse, pas même celui de SumUp.

La version Duo 3G est plus coûteuse (199 € HT), mais c’est la solution la moins chère du marché pour imprimer des reçus.

Pour en savoir plus, lire notre avis sur le SumUp 3G et notre avis sur le Duo 3G.

Si vous souhaitez un terminal encore meilleur marché que le 3G, vous pouvez envisager l’acquisition du SumUp Air, qui n’est pas autonome et requiert l’utilisation d’un smartphone. L’application gratuite de SumUp n’est pas certifiée, contrairement à celle d’iZettle.

Le SumUp Air est capable d’accepter un plus grand nombre de moyens de paiement que le SumUp 3G, comme par exemple certaines cartes japonaises et chinoises, toujours au même taux de 1,75 %. Il nécessite l’utilisation d’un smartphone, et d’une imprimante Bluetooth en option.

Pour en savoir plus : lire notre avis sur le SumUp Air.

Maxi Smile –  « Made in France », imprimante intégrée

Logo de Smile&Pay
Notre note(4.5/5)
  • Indépendant des banques

  • Inscription en ligne

  • Imprimante intégrée

  • GPRS ou Wifi

  • Conçu et commercialisé à Paris

  • Fonctionne dans les DOM

  • Tarification Premium très intéressante

  • Accepte les tickets restaurants Conecs et La Carte Française (carte cadeau)

  • Compatible avec le protocole de caisse Concert

  • Moins intéressant si vous ne reversez pas la TVA

  • N’accepte pas les cartes japonaises et chinoises

Le Maxi Smile est le plus performant des terminaux bancaires proposés par la société parisienne Smile & Pay. Son petit frère est le Pocket Smile, lequel ne comporte pas d’imprimante intégrée. L’imprimante de reçu vous fera gagner un temps précieux, si vous avez beaucoup de clients.

Comme le SumUp 3G, le Maxi Smile est un appareil portable entièrement autonome, qui n’a pas besoin d’un smartphone pour fonctionner contrairement au Pcket Smile. Le modèle Maxi est disponible en deux versions au choix, Wifi ou GPRS. Dans la seconde version le flux monétique est acheminé par le réseau mobile ; c’est donc cette version qu’il faut choisir si vous êtes souvent en déplacement.

Lecteur de carte Maxi Smile avec rouleau de papier

Le terminal accepte toutes les Visa et Mastercard et La Carte Française, une carte prépayée utilisable dans certains magasins. Le terminal accepte également les paiements par Apple Pay, Google Pay, Samsung Pay. Sur demande, vous pouvez également encaisser les tickets restaurant Conecs et les cartes American Express.

Deux plans tarifaires pour les cartes émises en France :

  • Standard : 1,75 % HT par transaction, sans abonnement
  • Premium : 0,75 % HT par transaction, avec un abonnement de 29 €/mois sans engagement, ou de 24 €/mois avec engagement, à payer en une fois  Pour les chiffres d’affaires supérieurs à 5000 €/mois.

Paiements acceptés

Logo de La Carte Française

Ces tarifs concernent uniquement les cartes françaises. Pour les deux plans,  le taux des cartes business et européennes est de 1,75 % HT et pour les cartes hors Europe, il est de 2,75 % HT.

Le taux de commission des cartes Conecs et American Express est différent, il devra être négocié avec chacun de ces opérateurs. Notez également  que contrairement à ses concurrents, Smile&Pay est obligé de facturer la TVA, mais vous pouvez la récupérer, en fonction de la situation fiscale votre entreprise.

Pour la version GPRS, la carte SIM et l’abonnement au flux monétique sont gratuits.

Les fonds collectés sont versés automatiquement sur le compte bancaire de votre choix. Le site de Smile & Pay permet d’accéder à un document sur lequel figure l’ensemble de vos versements.

Le MaxiSmile est compatible avec les systèmes de caisses utilisant le protocole Concert, dont la caisse RoverCash, avec laquelle Smile&Pay a passé un partenariat.

Avantage non négligeable : le Maxi Smile est développé par une structure 100 % française, basée à Paris, avec un service client très réactif. Avant l’inscription en ligne, n’hésitez pas à interroger le service commercial, qui répond très rapidement aux questions.

Le Maxi Smile est habituellement commercialisé au prix de 299 € HT, mais il est régulièrement disponible en promotion. Consultez notre offre actuelle à 239 € HT sur le site de Smile&Pay.

Pour en savoir plus : lire notre avis sur le Maxi Smile.

Ingenico Move 5000 – Performant mais cher

Logo Ingenico Group
Notre note(4/5)
  • Imprimante intégrée

  • 4G, 3G, GPRS et Wifi

  • Écran tactile en couleurs

  • Gestion du parc de terminaux à distance

  • Accès à de nombreuses applications

  • Compatible avec de nombreux systèmes de caisse

  • Fonctionne dans les DOM

  • Obligation de passer par sa banque

  • Contrat monétique avec taux de commission à négocier

  • Le plus cher de cette sélection

  • Engagement de 12 à 24 mois

Le Move 5000 est un terminal de paiement Ingenico, leader mondial du secteur. Il s’agit d’un modèle mobile haut de gamme destiné aux entreprises ayant un chiffre d’affaires élevé et souhaitant optimiser leur relation client, par exemple des magasins ou boutiques.

Ce terminal de paiement électronique ne peut être acquis qu’en passant par une banque. Il faudra donc prendre rendez-vous en agence et signer un contrat monétique pour obtenir la fameuse carte de domiciliation bancaire. Contrairement aux autres modèles de cette sélection, les taux de commission seront à négocier au cas par cas et pourront différer en fonction de chaque type de moyen de paiement.

Il ne s’agit pas d’un simple TPE GPRS ; les possibilités de connexion de cet appareil sont très riches : il peut se connecter en 3G ou 4G en déplacement, et en Wifi ou Bluetooth en magasin, en fonction de l’option choisie.

Autres options : un capteur GPS pour les applications utilisant l’emplacement géographique, ainsi qu’une caméra pour lire les codes-barres. Ce terminal mobile est pourvu d’une imprimante de reçus intégrée et d’un écran tactile couleur, utilisable avec les doigts ou avec un stylet pour enregistrer la signature du client.

Terminal Ingenico Move/5000

Le Move 5000 est doté d’une imprimante et d’un écran tactile. Photo : Ingenico.

Le Move 5000 a accès au parc d’applications de l’OS Telium. Photo : Ingenico.

Le Move 5000 est l’appareil qui peut accepter potentiellement le plus de moyens de paiement : cartes bancaires, avec ou sans contact, paiements par smartphone, mais aussi tickets restaurant, cartes de crédit Cofinoga, cartes vitales, etc.

La technologie sans fil embarquée lui permet aussi d’accepter les coupons ou bons de réduction, qui sont envoyés sur le smartphone du client, par exemple lorsque celui-ci rentre dans le magasin.

Mais contrairement aux autres terminaux de cette sélection, il faudra installer des logiciels payants pour accepter les moyens de paiement autre que CB, Visa et MasterCard.

Le Move 5000 intègre Telium, le système exploitation d’Ingenico, ce qui lui donne la possibilité d’accéder à une large base applicative. Les possesseurs de ce terminal pourront entre autres accéder aux fonctions de gestion et statistiques du Merchant Service Hub d’Ingenico : rapports sur les encaissements, alertes SMS, digitalisation des reçus, applications tierces pour fidéliser les clients, générer des données comptables, etc. Mentionnons également la gestion à distance du parc de terminaux permettant par exemple le changement instantané d’opérateur.

myPOS Combo – Compte bancaire dédié

Logo de myPOS
Notre note(3.5/5)
  • Imprimante intégrée

  • GPRS et Wifi

  • Sans abonnement ni engagement

  • Inscription en ligne

  • Nombreuses cartes acceptées

  • Compte myPOS obligatoire

  • Tarifs non transparents

  • Compte basé au Royaume-Uni

  • Pas de compatibilité avec les logiciels de caisse

  • Validation de l’inscription complexe

Le Combo est un terminal de paiement mobile avec imprimante intégrée proposé par la société britannique myPOS (voir notre Avis sur myPOS). Il peut être utilisé en magasin ou en déplacement, car il s’agit d’un terminal de paiement GPRS et Wifi.

Il n’est pas commercialisé par les banques, comme le modèle d’Ingenico ci-dessus, mais directement par myPOS.

Alors que iZettle, Smile&Pay et SumUp peuvent être utilisés avec n’importe quel compte bancaire, myPOS n’offre pas cette possibilité, car les sommes sont  encaissées sur un compte myPOS obligatoire. Il faudra éventuellement effectuer un virement par la suite vers une autre compte.

La procédure d’inscription est également plus complexe que dans les cas précédents et requiert un entretien vidéo pour débloquer toutes les fonctionnalités.

Lecteur myPOS Combo de profil

En fait, myPOS ne fournit pas simplement des services d’encaissement pour carte bancaire ; l’utilisateur a accès à un vaste  ensemble de services : compte bancaire, carte bancaire, paiements en ligne, etc. Cela peut être perçu comme un avantage ou un inconvénient.

myPOS accepte un très grand nombre de cartes bancaires : Visa et Mastercard, American Express, UnionPay et JCB. Par rapport à iZettle et SumUp, il manque les cartes Diners Club, mais myPOS accepte les cartes Bancontact, que nous n’avons pas représentées ci-après, car liées spécifiquement au marché belge.

Côté paiement par smartphone, le lecteur fait jeu égal avec iZettle et Smile & Pay, puisqu’il encaisse les paiements par Apple Pay, Google Pay et Samsung Pay.

myPOS n’impose pas d’abonnement mensuel et affiche un taux de référence de 1,75 % pour la commission monétique. Mais attention : il ne s’agit que d’un taux indicatif ;  le taux réel dépendra de votre activité, de votre chiffre d’affaires et de votre emplacement.

Paiements acceptés

Autre point à prendre en compte avant de s’engager :  le compte myPOS possède un IBAN bulgare, et des frais de transfert vers votre compte en banque seront prélevés : 3 € pour chaque virement vers la zone SEPA (dont la France), et 35 € minimum vers un compte hors zone SEPA.

La carte SIM et l’abonnement au flux monétique GPRS sont gratuits, comme pour le Maxi Smile.

La solution offerte par myPOS est très complète et pourra séduire ceux qui recherchent une offre tout-en-un, mais elle peut comporter des coûts cachés au premier abord. Il faudra évaluer précisément le taux de commission et les frais bancaires occasionnés par les transferts vers votre compte français.

Le  prix habituel du Combo est de 249 €.


Comment choisir son terminal de paiement ?

Pensez d’abord à la façon dont vous allez utiliser le terminal avec vos clients :

Si le lecteur doit être posé sur un comptoir dans un commerce, le logiciel certifié et la qualité de la station d’accueil de l’iZettle Reader font pencher la balance en sa faveur.

Pour les artisans et indépendants qui n’ont pas le temps de taper l’e-mail des clients pour les reçus, un terminal avec imprimante incorporée comme le Duo 3G ou le Maxi Smile est préférable.

Si l’envoi des reçus par e-mail ou SMS vous suffit, le SumUp 3G est un bon compromis en termes de prix et de facilité d’utilisation. N’oubliez pas que la collecte d’e-mails peut est très utile pour constituer un fichier de clients.

Sur un étal de marché, ou un stand d’expo, le Duo 3G sera bien adapté.

Terminal

Suggestion d’utilisation

iZettle ReaderBoutique
SumUp 3GArtisan
SumUp DuoMarché
Smile&Pay MaxiAssociation
Ingenico Move 5000Commerce, médecin
myPOS ComboTaxi frontalier

Considérez également les frais engagés. L’iZettle Reader est imbattable en ce qui concerne le prix d’achat et conviendra à tous les entrepreneurs débutants. A l’opposé, on trouve le Move 5000, qui est onéreux et nécessite des installations de logiciels payants.

Si vous réalisez un grand nombre d’encaissements, le Maxi Smile et son taux de 0,75 % valent le coup. iZettle et SumUp proposent aussi des taux réduits pour les forts volume, mais le taux n’est pas connu.

Pensez également à la simplicité. Si vous souhaitez une solution prête à l’emploi, les terminaux de type Ingenico, qui nécessitent l’installation de logiciels et la passation de contrats supplémentaires, ne sont peut-être pas faits pour vous.

Enfin, si votre activité se déroule dans un magasin ou un restaurant et que vous envisagez à terme de réaliser un grand nombre d’encaissements, vérifiez que le terminal est compatible avec des systèmes de caisse :

Terminal

Logiciel
de caisse

Imprimante
iZettle ReaderInclusEn option
SumUp 3G
SumUp DuoIntégrée
Smile&Pay MaxiCompatibilité réduiteIntégrée
Ingenico Move 5000Compatible étendueIntégrée
myPOS ComboIntégrée
Terminal

Logiciel
de caisse

Imprimante
iZettle ReaderInclusEn option
SumUp 3G
SumUp DuoIntégrée
Smile&Pay MaxiCompatibilité possibleIntégrée
Ingenico Move 5000Compatibilité possibleIntégrée
myPOS ComboIntégrée

Rappel : si le logiciel de caisse est compatible, le montant est envoyé automatiquement sur le terminal. Sinon, il faudra saisir deux fois le montant : une fois dans le logiciel de caisse, une fois dans le terminal. Cela ne pose un problème que pour les commerces qui réalisent de nombreux encaissements.

Il est bien entendu possible d’utiliser une comptabilité papier avec n’importe quel terminal, par exemple sur un marché.

Vous n’êtes intéressé que par les lecteurs pour smartphone ?
Lisez notre Top 5 des lecteurs de carte bancaire avec mobile

Où acheter son terminal de paiement ?

Faut-il acheter son terminal en dehors du système bancaire ou passer par sa banque ? Quels sont les avantages et les inconvénients ?

Les terminaux que nous vous avons présentés peuvent être regroupés en deux catégories :

Terminaux indépendants des banques

Ex : iZettle Reader, SumUp 3G et Duo 3G, Maxi Smile, myPOS Combo.

Le terminal de paiement est acheté en dehors du système bancaire auprès d’un fournisseur qui commercialise ses propres terminaux, gère le flux monétique et assure le versement des sommes encaissées sur le compte bancaire du commerçant.

  • Avantages : on peut souscrire à ces offres rapidement et en ligne ; elles sont sans engagement et sans abonnement. De nombreux moyens de paiement sont disponibles d’office, avec un taux de commission qui est le même pour tous. Les terminaux sont plutôt bon marché. Les sommes sont versées sur le compte de son choix (sauf myPOS).
  • Inconvénients : le choix en matière de terminal est réduit et l’on ne peut pas acheter un appareil d’occasion. La compatibilité avec les systèmes de caisse est également réduite.

Terminaux nécessitant une carte de domiciliation bancaire

Ex : Ingenico Move 5000.

Le terminal de paiement est vendu par la banque ou par un détaillant (qui peut aussi gérer le flux monétique), mais il faut dans les deux cas signer un contrat avec sa banque pour obtenir la carte de domiciliation bancaire nécessaire à l’achat ou la location d’un terminal.

  • Avantages : le choix en matière de terminal est très vaste et l’on peut avoir accès aussi bien à des appareils d’occasion qu’au modèle dernier cri d’Ingenico ou Verifone. Les appareils sont compatibles avec les systèmes de caisse standard.
  • Inconvénients : il faut se rendre dans une agence bancaire, signer plusieurs contrats, s’engager sur 12 ou 24 mois. Il faut également négocier le taux de commission, qui varie en fonction des moyens de paiement. Un abonnement supplémentaire est requis pour le flux monétique.

Rappel : les meilleures offres de TPE mobiles