Sélection des meilleurs terminaux de paiement mobiles et portables pour les petites entreprises.

En tant qu’entrepreneur, vous aimez la simplicité et l’absence de complications et de paperasse. C’est pourquoi nous avons testé et sélectionné des solutions tout-en-un indépendantes des banques, qui fournissent à la fois le terminal et l’acheminement du flux monétique.

Tous les terminaux de ce comparatif disposent d’une imprimante intégrée ou optionnelle. Ils sont également tous compatibles avec le mode sans contact et acceptent les paiements par carte NFC ou par smartphone. Sauf mention, les offres sont sans engagement.

Terminal Tarif et lien Notre avis

SumUp

SumUp Solo

  • Prix d’achat : 39 € à 139 € HT
  • Commission : 0,69 % * à 1,75 % (*avec abonnement)

Voir le site

« Un bon choix pour les artisans et indépendants, avec un design original »
(4.3/5)

myPOS Go 2

myPOS Go 2

  • Prix d’achat : 39 € HT avec notre offre
  • Commission : 1,69 % + 0,05 €

Notre offre : -25 %

« Fonctionne en France et en Europe. Fonds disponibles immédiatement avec la Mastercard »
(4.3/5)

Yavin-X

Scan d'un QR code RestoFlash avec Yavin

  • Location 25 €/mois.
  • Engagement : un an
  • Commission : 0,6 – 2,8 %

Notre offre : 2 mois gratuits

« TPE Android. Pour accepter titres restos, cautions, paiements en 3x.  Nombreuses apps de caisse compatibles. »
(4.3/5)

Super Smile

Super Smile de Smile and Pay

  • Prix d’achat : 289 € HT avec notre offre.  Payable en 3x
  • Commission : 0,65 %* à 2,65 % HT (*avec abonnement). Min 4,90 € HT/mois

Notre offre : -10 €

« Un peu comme le Super Smile, mais à l’achat et moins d’application de caisses compatibles »
(4.2/5)

Square Terminal

Square Terminal

  • Prix d’achat : 165 € HT
  • Commission : 1,65 %

Voir le site

« Peut faire tourner le logiciel de caisse de Square. Système fermé. »
(4.1/5)

Zettle Terminal

Zettle Terminal

  • Prix d’achat : 199 € à 299 € HT
  • Commission : 1,75%

Voir le site

« Caméra pour les stocks et app de caisse gratuite, mais système fermé comme celui de Square. »
(4/5)

Crédit Agricole
Ingenico Move 5000

Ingenico Move 5000

  • Abonnement mensuel
  • Engagement 6 à 48 mois
  • Frais de mise en service
  • Tarifs non transparents

Voir le site

« Très fiable et répandu, mais dépassé par les terminaux Android. »
(3.5/5)

Vous pouvez commander les lecteurs directement sur le site du fournisseur, à l’exception du dernier modèle du tableau. Si vous utilisez nos liens, vous pouvez bénéficier de réductions.

Comment choisir son TPE ?

Ci-dessous, un résumé des critères qui nous semblent importants pour choisir son terminal de paiement électronique (TPE). Vous pourrez vous rendre ensuite dans la section comparatif, en ayant une meilleure appréciation des éléments de choix qui comptent le plus pour vous.

Les moyens de paiement acceptés

Tous les TPE ne sont pas compatibles avec les tous les moyens de paiement. Cela concerne aussi bien les cartes bancaires (American Express, cartes chinoises, etc.) que d’autres moyens d’encaissement qui peuvent s’avérer indispensables au fonctionnement de votre commerce (titres restaurants, prise de caution, paiements plusieurs fois, etc.). Faites la liste de ce qui vous intéresse avant de choisir votre terminal.

Le prix d’achat

Cela ne doit pas constituer le critère le plus important. Etablir d’abord ses besoins avant de regarder le prix. Sachez cependant que les appareils proposés ici sont moins chers que les modèles équivalents vendus seuls, en dehors d’une offre monétique.

Les frais de transaction

La tarification de base est dite « mélangée », avec un taux de commission unique pour toutes les transactions par carte, que celles-ci soient françaises, européennes, business, chinoises, etc. Cette tarification simple est bien adaptée aux débutants. La tarification variable en fonction du type de carte peut-être un meilleur choix pour votre business, une fois que l’on connaît bien sa clientèle.

Top des lecteurs de cartes bancaires

Vous surtout plutôt des modèles pas chers à connecter à un smartphone ?

LIRE : Les meilleurs lecteurs de CB mobiles.

Achat ou location ?

L’achat du terminal de paiement électronique est recommandé pour les petites structures : avec une utilisation peu intensive, on peut garder son appareil de nombreuses années, ce qui réduit son coût d’usage. La location est utile pour éviter les grosses dépenses initiales, et pour changer de modèle plus facilement, mais cela ne se justifie qu’avec les terminaux les plus coûteux et au-delà de quatre à cinq mille euros d’encaissement par mois.

Design et utilisation

Ici on n’envisage pas seulement l’aspect esthétique du TPE, mais également sa forme et son encombrement. Allez-vous poser l’appareil sur le comptoir, où l’emporter en déplacement dans votre sac, voir votre poche ? Essayez de vous visualiser en train de l’utiliser dans le cadre de votre activité.

Avec ou sans imprimante ?

L’impression des reçus n’est plus obligatoire, et vous avez tout à fait le droit d’envoyer un reçu électronique à votre client par email ou SMS, ce qui est permis par tous les appareils de notre sélection. Cependant, si vous n’avez pas le temps de le faire, sachez que les modèles de ce comparatif possèdent une imprimante de reçus intégrée ou bien sont compatibles avec une imprimante externe.

Photos : Emmanuel Charpentier (EC), MobileTransaction (MT)

myPOS Go Combo

Dans le cas du myPOS Go, c’est la base de rechargement optionnelle qui sert d’imprimante .

Compatibilité avec les logiciels de caisse

Cela concerne les commerçants, qui utilisent fréquemment ce type de logiciel. Il est possible d’utiliser n’importe quel lecteur de carte bancaire avec n’importe logiciel de caisse, mais il faut savoir que si l’appareil et le logiciel sont compatibles, alors le logiciel pour envoyer automatiquement le montant à l’appareil. C’est plus rapide et cela évite les erreurs de saisie.

Android ou pas ?

Les modèles les plus perfectionnés de notre liste utilisent le système d’exploitation Android, comme les téléphones mobiles, ce qui les rend compatibles avec de très nombreuses applications. Un TPE Android pourra notamment faire fonctionner des logiciels de caisse, ce qui les transforme en caisse enregistreuse portable.

Le mode de connexion

Dans ce comparatif, la plupart de ces terminaux pour CB sont mobiles et autonomes. Ils fonctionnent n’importe où, en magasin ou en déplacement, grâce à leur connexion 3G/4G et Wifi, et demeurent opérationnels, même en cas de coupure du réseau ADSL ou fibre. Notez que le Square Terminal n’est pas mobile, mais portable : il peut être déplacé dans le commerce grâce au Wifi, mais on ne peut pas l’éloigner.

Allez directement voir les terminaux de notre sélection ou consultez les comparatifs détaillés ci-dessous.

Tableaux comparatifs

Voyons maintenant plus en détail certains des points abordés plus haut, en comparant les différents terminaux entre eux.

Compatibilité des TPE avec les moyens de paiement

Rappel : tous les TPE présentés sont compatibles avec les Visa et Mastercard. Ils sont également compatibles avec les portefeuilles numériques d’Apple et Google.

Seuls Smile&Pay et Yavin sont compatibles avec le réseau français CB, qui permet notamment d’encaisser les titres restaurant sans frais.

Dans le tableau ci-dessous, nous indiquons la compatibilité avec les différentes cartes bancaires. « Oui » signifie que le TPE est compatible dès la livraison, parfois il faut souscrire un contrat séparé, nous indiquons alors « en option ». Les cartes Union Pay et JCB sont respectivement chinoises et japonaises.

Cartes bancaires acceptées
Terminal CB

CB
Autres cartes

Union Pay
American Express

American Express
Diners, Discover

Diners Club
SumUp Union Pay (Solo Lite) Oui Oui (Solo Lite)
myPOS Union Pay, JCB Oui
Smile
and Pay
Oui Option
Yavin Oui Option
Square Oui
Zettle Union Pay, JCB Oui Oui
Ingenico Move 5000 Oui Union Pay, JCB (Option) Option Option
Cartes bancaires acceptées
Terminal CB

CB
Autres
cartes

Union Pay
AmEx

American Express
Diners
Discover

Diners Club
SumUp Union Pay (sauf Solo) Oui Oui (sauf Solo)
myPOS Union Pay, JCB Oui
Smile
and Pay
Oui Option
Yavin Oui Option
Square Oui
Zettle Union Pay, JCB Oui Oui
Ingenico Move 5000 Oui Union Pay, JCB (Option) Option Option

Il n’est pas interdit de disposer de plusieurs appareils pour pouvoir encaisser le maximum de solutions de paiement. Cela pose toutefois des problèmes de compatibilité avec les systèmes de caisse.

Voyons maintenant les autres moyens de paiement : titres-restaurant,  paiement en plusieurs fois, prise de caution.

Autres moyens de paiement
Terminal Titres resto Paiement 3x Cautions Alipay, WeChat Pay
SumUp
myPOS
Smile
and Pay
Option (sans frais) Option Option Option
Yavin Option (sans frais) Option Option Option
Square Edenred et Swile uniquement (avec frais)
Zettle
Ingenico Move 5000 Option (sans frais) Option Option Option
Autres moyens de paiement
Terminal Titres
resto
Paie-
ment 3x
Cautions Alipay,
WeChat
Pay
SumUp
myPOS
Smile
and Pay
Option (sans frais) Option Option Option
Yavin Option (sans frais) Option Option Option
Square Edenred et Swile uniquement (avec frais)
Zettle
Ingenico Move 5000 Option (sans frais) Option Option Option

Si vous souhaitez encaisser des paiements en plusieurs fois, des cautions et des titres-restaurants, il vous faudra passer par Smile&Pay (achat), Yavin (location) ou par une banque, mais celles-ci, imposent des engagements de plusieurs années. Les monéticiens indépendants sont une alternative envisageable, mais vous aurez des frais à payer pour chaque logiciel installé, contrairement à Yavin et Smile and Pay.

Square accepte les titres Edenred mais passe par Mastercard et non par CB, d’où des frais qu’on ne trouve pas chez Smil&Pay et Yavin.

Pour finir, voyons la compatibilité avec les portefeuilles numériques (wallets) :

  • Tous les lecteurs de cette sélection sont compatibles avec Apple Pay et Google Wallet
  • Seuls ceux de Zettle et Smile&Pay sont compatibles avec Samsung Pay

Frais de transactions

Les offres retenues prennent également en charge la gestion du flux monétique, et se rémunèrent au passage. Il n’y a généralement pas d’abonnement, mais des frais à payer à chaque encaissement. Nous nous intéresserons en particulier aux frais des Visa et Mastercard.

Pour trouver la solution optimale, il vous faudra faire une simulation en fonction du pourcentage de cartes françaises, européennes et hors SEPA, que vous encaissez en moyenne.

Frais des cartes Visa et Mastercard
Terminal France Europe Monde
SumUp 1,75 % ou 0,69 % et abo. 29 € HT/mois
myPOS 1,69 % + 0,05 € Particuliers : 1,69 % + 0,05 €
Business : 2,50 %
2,85 % + 0,05 €
Smile
and Pay
Particuliers : 1,65 % HT  ou 0,65 % HT avec abonnement* 29-35 €/mois
Business : 1,55* %-1,65 % HT
1,55*-1,65 % HT 2,55*-2,65 % HT
Yavin 0,6 à 1 % (indicatif) 1 à 2 % (indicatif) 2,8 % (indicatif)
Square 1,65 % 1,65 % 1,65 %
Zettle 1,75 % 1,75 % 1,75 %

Nous n’avons pas fait figurer dans le tableau les frais de transaction d’un TPE comme l’Ingenico Move 5000 proposé par le Crédit Agricole, car les frais varient fonction du chiffre d’affaire, mais si celui-ci est élevé sachez que les frais se rapprochent de ceux de Yavin.

Avantage de SumUp, Zettle et Square : des frais assez bas sur toutes les encaissements grâce à la tarification mixte.

Chez Smile&Pay et SumUp, on peut espérer faire des économies si l’on encaisse plus de 3000 € de cartes (françaises ches Smile and Pay). Attention, chez S&P des frais de 4,90 € HT minimum seront prélevés chaque mois. Si vous n’atteignez pas cette somme, un montant supplémentaire sera donc prélevé au pro rata de la somme restante. Ce qui veut dire qu’il faut encaisser un peu moins de 300 €.

Les chiffres indiqués communiqués par Yavin sont indicatifs : les tarifs varient en fonction du type et de la taille de l’entreprise. On peut regretter un manque de transparence par rapport à la concurrence.

Attention au frais fixes de myPOS (les 0,05 €) qui augmente les frais des petits paniers. En dessous de 35 € d’encaissement par carte, myPOS est plus cher que SumUp et Zettle pour les cartes de particuliers. Au-delà il est moins cher.

Autres moyens de paiement

Chez Zettle et SumUp les cartes chinoises Union Pay sont au même tarif : 1,75 % par transaction. Même chose pour American Express mais 1,65 % chez Square. Smile&Pay annonce la gratuité jusqu’à 3000 € d’encaissement.

Toujours chez S&P : les frais d’Alipay et We Chat Pay ne sont que de 2%.

Compatibilité avec les imprimantes de reçus

L’impression des reçus de cartes bancaires fait gagner du temps, mais n’est pas indispensable, puisque l’on peut envoyer un reçu numérique.

Certains TPE possèdent une imprimante incorporée (SumUp Solo avec imprimante, S&P Maxi ou Super, Yavin-X, Square Terminal) ou bien intégrée à la base de rechargement (myPOS Go, Zettle Terminal), d’autres devront se connecter à une imprimante externe (SumUp Air).

Imprimante
Terminal Intégrée au terminal Intégrée à la base Externe
SumUp Air Option
SumUp Solo Non/Oui
myPOS Go Option
myPOS Pro Oui
Super Smile Oui
Yavin-X Oui
Square Terminal Oui
Zettle Terminal Option
Ingenico Move 5000 Oui
Imprimante
Terminal Intégrée au terminal Intégrée à la base Externe
SumUp Solo Non/Oui
SumUp Air Option
myPOS Go Option
myPOS Pro Oui
S&P Super Oui
Yavin-X Oui
Square Terminal Oui
Zettle Terminal Option
Ingenico Move 5000 Oui

Si l’imprimante n’est pas intégrée, on pourra se la procurer séparément. Même si l’on a acheté le SumUp Solo, en version sans imprimante, on peut changer de base ultérieurement. Pour le myPOS Go, il faut acheter le pack appelé myPOS Combo, si l’on veut une imprimante.

Les autres imprimantes externes en option, généralement de marque Epson ou Star, sont disponibles sur les boutiques en ligne des fournisseurs de TPE.

Utilisation du TPE

Si l’appareil doit être posé sur un comptoir dans un commerce, le Super Smile, le myPOS Pro, le Yavin-X et le Move 5000 d’Ingenico sont bien adaptés. Ils sont compatibles avec de nombreuses applications et moyens de paiement (titres-restaurants, paiement en plusieurs fois, caution).

Utilisation

Terminaux

Commerce, épicerie, café SumUp Solo Lite ou Solo avec imprimante, Smile and Pay Super ou Yavin-X (cautions, paiement 3x), Square Terminal, Move 5000
Petite boutique, food-truck Super Smile, Yavin-X, Square Terminal ou Zettle Terminal (terminal et caisse en un appareil)
Restaurant Super Smile, Yavin-X, Move 5000
Artisan, indépendant, taxi Autonomes : SumUp Solo, myPOS Go (transfrontalier)
Avec smartphone : SumUp Lite
Marché, Expo SumUp Solo avec imprimante ou myPOS Go à l’étranger

Pour les artisans et indépendants qui n’ont pas le temps de taper l’email ou le numéro de téléphone du client, mais qui veulent quand même un appareil facile à transporter, le SumUp Solo avec imprimante est un bon compromis en matière de prix et de facilité d’utilisation.

Sur un étal de marché, un stand d’expo, ou dans un taxi, le Solo est très pratique, sauf si vous vendez souvent à l’étranger, auquel cas un TPE de myPOS sera plus adapté.

Si l’impression des reçus n’est pas une priorité, le SumUp Lite est un bon choix.

Dans un food-truck, on aura besoin d’un vrai logiciel de caisse installé sur le terminal, donc on préférera le Super Smile, le Yavin-X, ou encore le Square Terminal et le Zettle terminal.

Compatibilité avec les logiciels de caisse

La compatibilité permet l’envoi automatique du montant vers le terminal. C’est utile pour éviter les erreurs de saisie et gagner du temps.

Le logiciel pourra être installé directement sur le TPE, ou bien sur un autre appareil, smartphone, tablette ou PC, ce qui est la configuration la plus courante.

Terminal Logiciel sur le terminal Logiciels sur un autre appareil
SumUp SumUp Caisse et ShopCaisse (SumUp Air et Lite uniquement)
myPOS Rovercash (Pro)
Smile&Pay  Logiciels utilisant le protocole CAISSE (Maxi et Super)
Yavin LEO2, Zelty, Connectill, RoverCash, Airkitchen, GestiXi, Clyo Systems, Carré POS, Global POS, Caisse Enregistreuse Logiciels utilisant le protocole CAISSE
Square Square POS (sur le Terminal et le Register) Square POS
Zettle Zettle Go (Zettle Terminal uniquement)  Zettle Go, SumUp Caisse, iKentoo, Popina et  Lightspeed
Move 5000 Logiciels utilisant le protocole CAISSE
Terminal Logiciel
sur le
terminal
Logiciel
sur un
autre
appareil
SumUp SumUp Caisse et ShopCaisse (SumUp Air uniquement)
myPOS Rovercash (sur le Pro)
Smile&Pay  Logiciels utilisant le protocole CAISSE (Maxi et Super)
Yavin LEO2, Zelty, Connectill, RoverCash, Airkitchen, GestiXi, Clyo Systems, Carré POS, Global POS, Caisse Enregistreuse Logiciels utilisant le protocole CAISSE
Square Square POS (sur le Terminal et le Register) Square POS
Zettle  Zettle Go (sur le Terminal)  Zettle Go, SumUp Caisse, iKentoo, Popina et  Lightspeed
Move 5000 Logiciels utilisant le protocole CAISSE

Le SumUp Solo n’est pas compatible avec les logiciels de caisse, alors que le modèle Lite l’est avec certains.

Les terminaux classiques Ingenico (dont le Move 5000) ou Verifone sont compatibles avec tous les logiciels externes utilisant les protocoles CAISSE (anciennement Concert) et PCL, dont les systèmes à base de PC. C’est aussi le cas du Maxi Smile et du Yavin-X.

Avantage du Yavin-X, du Super Smile, et du myPOS Pro dans une moindre mesure : la possibilité d’installer un logiciel directement sur le terminal.

Les terminaux en détail

Comment sont-ils choisis et évalués ?

Nous testons les TPE en ayant à l’esprit des critères de notation spécifiques dont plus important est la capacité de l’appareil à effectuer la transaction rapidement et sans accrocs. Nous accordons également beaucoup d’importance à la diversité des moyens de paiement acceptés (cartes bancaires, paiement en plusieurs fois, QR codes, titres-restaurants, etc.).

Nous tenons compte également de la qualité de fabrication, du rapport qualité-prix du lecteur et des frais de transaction, de la transparence des prix et de la facilité de l’inscription, des services à forte valeur ajoutée comme les paiements à distance, de la qualité et de la disponibilité du service client et enfin, es conditions du contrat, dont l’absence d’engagement et la garantie du matériel.

SumUp Solo – Simple et économique

SumUp
Notre note(4.3/5)

Les plus :

  • Sans engagement

  • Commission fixe de 1,75 % ou formule avec abonnement

  • 3 modèles Wifi et 3G (données illimitées)

  • Imprimante de reçus intégrée ou externe

Les moins :

  • Faible compatibilité avec les autres systèmes de caisse

  • N’accepte pas les paiements en plusieurs fois, prises de caution, titres restaurant

SumUp est devenu très populaire en Europe, grâce à son petit terminal mobile Air, remplacé par le Lite qui lui ressemble beaucoup, et aussi à ses services de paiement en ligne.

Nous recommandons la tarification mélangée pour débuter avec la commission unique de 1,75 % par transaction. Au-delà de 1000 €/mois, on pourra envisager l’offre avec abonnement à 29 €/mois qui propose des taux de 0,69% sur les cartes de consommateurs européens.

En ce qui concerne les appareils, vous avez le choix entre deux modèles :

  • Solo Lite, qui utilise la connexion du smartphone.
  • Solo, qui se connecte tout seul au réseau.

Nous les avons testés tous les deux.

Terminaux SumUp
Solo Lite Solo Solo + imprimante
SumUp Solo Lite SumUp Solo Solo avec imprimante
Prix 39 € HT 79 € HT 139 € HT
Connexion Par smartphone Wifi/3G
Autonome Non Oui
Application Oui Non
Imprimante Option, externe Non Intégrée au support

Commençons par le modèle le plus pratique : le Solo avec imprimante intégrée à la base de rechargement, vendu au prix de 139 € HT.

C’est un terminal pour carte bancaire mobile et autonome (avec carte SIM et données illimitées en France) bon marché et bien fini. Parfait pour les indépendants et artisans. Les caractères sont noirs sur fond blanc, ce qui lui confère une meilleure lisibilité au soleil que l’ancien modèle 3G. Il intéressera notamment les taxis et ceux qui vendent sur les marchés.

SumUp Solo avec imprimante vu de dos

Le SumUp Solo avec imprimante, vu de dos.

En fonction de sa clientèle, on pourra préférer la version moins couteuse sans imprimante à 79 € HT, vendu avec sa base de rechargement carrée. Il n’est compatible avec aucun dispositif d’impression ou système de caisse. La base de rechargement avec imprimante est vendue séparément si vous souhaitez compléter le Solo ultérieurement.

Terminons la présentation de ces trois lecteurs de carte bancaire avec le moins cher des trois, le Solo Lite, à 39 € HT. Il n’est pas autonome et requiert l’utilisation d’un smartphone et d’une application. Avantage : pas cher, application connectable à un système de caisse, imprimante Bluetooth en option. On pourra l’utiliser en déplacement ou en magasin.

Solo Lite, vue de 3/4

Le Solo Lite doit passer par un smartphone pour se connecter au réseau, contrairement à son grand frère le Solo.

Les modèles Solo  sont capables de recevoir le montant automatiquement depuis les logiciels de caisse de SumUp. Pas besoin d’entrer le montant manuellement.

Paiements acceptés

VisaVisa ElectronMastercardMaestroAmerican ExpressApple PayGoogle PayNFC

Sauf Solo :

Diners ClubDiscoverUnion Pay

Les cartes acceptées par tous les lecteurs sont celles marquées CB, Visa, Mastercard et American Express.

Avec le Lite, vous pourrez accepter également les cartes UnionPay, Diners Club et Discover.

Tous les lecteurs sont également compatibles avec Google Wallet et Apple Pay.

Là aussi, ces moyens de paiement sont disponibles sans qu’il soit nécessaire de signer des contrats supplémentaires.

Les sommes encaissées sont acheminées sur le compte en banque du commerçant, en quelques jours. Toutefois, si l’on souhaite dépenser le solde dès le lendemain de l’encaissement, on peut utiliser opter pour le compte pro de SumUp et sa carte bancaire Mastercard délivrée gratuitement.

Lire notre avis sur SumUp.

myPOS Go 2 – Pour encaisser partout en Europe

Logo de myPOS
Notre note(4.3/5)

Les plus :

  • Sans abonnement ni engagement

  • Fonctionne dans presque toute l’Europe

  • Wifi et 4G/3G/GPRS (données illimitées)

  • Impression des reçus (modèle Combo)

Les moins :

  • Compte myPOS obligatoire avec IBAN irlandais

  • Coût fixe par transaction

  • Pas de compatibilité avec les logiciels de caisse sur PC

  • Validation de l’inscription complexe

myPOS est une entreprise britannique, qui possède plusieurs antennes en Europe, dont un magasin en France, à Paris.

Deux caractéristiques :

  • Pour accéder aux terminaux, il faut obligatoirement ouvrir un compte de paiement myPOS, avec IBAN irlandais et carte Visa gratuite
  • Les appareils achetés en France fonctionnent également dans presque toute l’Europe.

Lacarte SIM et l’abonnement au flux monétique 4G/3G/GPRS sont gratuits.

Le taux de commission est de 1,69 % + 0,05 € par transaction avec les cartes des particuliers, 2,50 % pour les cartes professionnelles de l’Espace Economique Européen et 2,85 % + 0,05 % pour les autres).

Parmi les différents modèles, notre préférence va vers le myPOS Go 2, un terminal mobile pas cher doté d’une base de rechargement/imprimante en option. Alternative : le myPOS Pro et son imprimante intégrée. C’est un modèle Android, compatible avec de nombreux logiciels, mais le magasin d’applications n’est pas encore très fourni et adapté au marché français.

Terminaux de myPOS
Go 2 Pro
myPOS Go 2 myPOS Pro
Prix 39 € HT 249 € HT
Connexion au réseau Wifi/3G/4G
Autonomie Oui
Application Non Caisse Rovercash (payant)
Imprimante  Non Intégrée

Lors de nos tests, les deux appareils ont bien fonctionné et se sont avérés faciles d’emploi, mais le Pro nous a semblé un peu lourd pour un usage mobile. Le Go manque un peu de contraste, ce qui peut-être gênant en plein soleil.

Des frais de virement vers votre compte en banque pro habituel seront prélevés : 3 € pour chaque virement vers la zone SEPA (dont la France), ce qui est inhabituel chez les banques européennes, et 35 € minimum vers un compte hors zone SEPA. myPOS vous incite clairement à garder l’argent sur son compte.

Le myPOS Pro est moins intéressant que le Maxi Smile et le Yavin-X pour l’acceptation des paiements en France. On notera cependant qu’on trouve l’application de caisse française et certifiée Rover Cash dans l’App Market de myPOS.

TPE myPOS Go 2 et carte myPOS

Encaissez en France et en Europe avec le myPOS Go2 et dépensez avec la carte Visa fournie.

myPOS accepte de nombreuses cartes bancaires : Visa et Mastercard, American Express, UnionPay et JCB. Par rapport à la concurrence, il manque les Diners Club.

Côté paiement par smartphone, le lecteur fait jeu égal avec Zettle et Smile and Pay, puisqu’il est compatible avec Apple Pay, Google Wallet et Samsung Pay.

La tarification de 1,69 % + 0,05 € par paiement est moins avantageuse que celle de la concurrence à cause de la part fixe. Si le panier moyen est de 20 €, cela représentera 2,5 € pour 1000 € de vente, avec un taux final de 1,94 %. Il faudra que le panier soit supérieur à 35 € pour que la tarification soit plus intéressante que les 1,75 % de frais des concurrents.

Paiements acceptés

VisaVisa ElectronV.PAYMastercardMaestroAmerican ExpressUnion PayJCB Apple PayGoogle PaySamsung PayNFC

La solution offerte par myPOS est unique sur le marché, mais elle peut comporter des coûts cachés au premier abord. Il faudra évaluer précisément le taux de commission et les frais bancaires occasionnés par les transferts vers votre compte français.

Lire notre avis sur myPOS.

Yavin-X – Terminal Android, location facile

Yavin
Notre note(4.3/5)

Les plus :

  • Imprimante intégrée

  • Faible commission monétique

  • Wifi et 4G/3G/GPRS (données illimitées)

  • Terminal Android compatible avec de nombreuses apps

  • Accepte les cartes restaurants, prises de caution, paiements en 3x

  • Compatible avec les protocoles Caisse et PCL

Les moins :

  • Engagement de 12 mois

  • Signature de contrats supplémentaires avec certains réseaux

  • Tarifs pas assez transparents

Yavin est une société française qui simplifie la location des terminaux de paiement électroniques traditionnels. Elle s’adresse à des entreprises déjà bien établies, qui réalisent un chiffre d’affaires de plusieurs milliers d’euros mensuels, et qui ne souhaitent plus ou pas passer par des banques pour louer leur lecteur de carte bancaire.

Moyennant un abonnement de 25 € HT/mois et un engagement de 12 mois (selon nos informations), vous aurez accès à des TPE modernes et personnalisables pouvant imprimer les reçus.

Le Yavin-X, son terminal phare, est basé sur le Pax A920, un appareil tournant sur Android qui arbore une belle façade entièrement lisse, grâce à son grand écran tactile. La caméra incluse pourra scanner QR codes et codes-barres. Il s’agit du même appareil que le Super Smile.

Photo  : Emmanuel Charpentier, MT

Yavin X

Le Yavin-X peut faire fonctionner de nombreuses applications, grâce à son OS Android.

Yavin se charge également du flux monétique et propose des taux de commission attractifs : entre 0,6 % et 0,9 % (selon nos informations) pour les cartes de débit et de crédit CB, Visa et Mastercard de la zone SEPA. Les frais peuvent évoluer entre 1 % pour les cartes business SEPA et 2,8 % pour celles hors SEPA.

Le lecteur est utilisable en déplacement sans frais supplémentaires, car la location comprend l’utilisation illimitée des données 3G/4G.

Le lecteur Yavin-X est compatible avec les logiciels externes utilisant les protocoles Concert ou PCL. Grâce à son système d’exploitation Android, des logiciels de caisse peuvent même être installés directement sur le terminal.

Pour vous faciliter la tâche, les lecteurs sont préconfigurés avec tous les logiciels installés, pour le secteur de la restauration et pour celui de l’hôtellerie. Vous n’avez rien à faire, le lecteur est fonctionnel, dès réception.

Paiements acceptés

VisaVisa ElectronV.PAYMastercardMaestro

Apple PayGoogle PayPaylibNFC

En option

American ExpressalmaLogo de La Carte FrançaiseSwile

Alipay

Quelle que soit la configuration choisie, certains moyens de paiement sont acceptés par défaut sur chaque terminal ; il s’agit des CB, Mastercard et Visa, ainsi que de Paylib et des wallets d’Apple et Google.

D’autres sont optionnels. Comme dans le cas de Smile and Pay, on trouve des moyens de paiement adaptés au marché français : les tickets restaurants, la prise de caution PLBS, et les paiements en plusieurs fois avec Alma. Yavin permet d’accepter plus de titres restaurants que son concurrent puisqu’il est compatible, en plus des titres Conecs, avec Swile, Wedoofood, Restoflash et les cartes de première génération qui passent par le réseau CB, soit l’ensemble des titres restaurants digitaux.

Dans les zones touristiques, on appréciera la compatibilité avec American Express, ainsi qu’Alipay et WeChat Pay.

Lire notre avis sur Yavin.

Super Smile – TPE adapté au marché français

Smile and Pay
Notre note(4.2/5)

Les plus :

  • Modèles à imprimante intégrée

  • Bluetooth ou bien Wifi/4G/GPRS (données illimitées)

  • Fonctionne dans les DOM
  • Frais réduits sur les CB françaises (tarif Premium)

  • Accepte les cartes titres-restaurants, prise de caution, paiements en 3X

  • Compatible avec de nombreux logiciels de caisse

Les moins :

  • Moins intéressant si vous ne récupérez pas la TVA

  • Signature de contrats supplémentaires avec certains réseaux

  • Frais de 4,90 €/ mois minimum

*10 € de réduction pour les lecteurs de MobileTransaction au moment du passage en caisse.

La société française Smile and Pay profite de son implantation locale pour coller aux besoins spécifiques des entrepreneurs français : acceptation des titres-restaurants, paiements en plusieurs fois, etc.

Là encore, le flux monétique est pris en charge, mais la tarification est plus compliquée. On pourra retenir dans un premier temps le taux de base de 1,65 % HT sur les cartes de consommateurs.

Le modèle Super Smile est équipé d’un grand écran, d’une imprimante de reçu, d’une caméra qui lit les QR codes, indispensable à l’acceptation des paiements par AliPay et WeChat Pay. C’est un appareil utilisable de manière fixe ou mobile car il bénéficie d’une connexion Wifi/4G. Lors de nos essais nous avons été séduits par la qualité du design de l’appareil, qui est fabriqué par PAX.

Photo : EC, MobileTransaction

Super Smile de Smile and Pay

Le Super Smile tourne sur Android et imprime lui-même ses reçus.

Comme il fonctionne avec Android, il peut accueillir de nombreuses applications : logiciels de caisse, gestion de la clientèle, etc.

Tarifs : 289 € HT . Achat possible en 3x sans frais.

Alternative : le modèle Maxi Smile, un peu moins cher, mais avec un écran plus petit et sans Android. Le choix de logiciels à installer sera restreint, mais ce terminal robuste et pratique peut tout à fait convenir à votre activité.

Maxi Super
Maxi Smile de Smile and Pay Super Smile de Smile and Pay
Prix 289 € HT 289 € HT
Connexion Wifi/4G
Android Non Oui
Imprimante Oui
Maxi Super
Maxi Smile de Smile and Pay Super Smile de Smile and Pay
Prix 289 € HT 289 € HT
Connexion Wifi/4G
Android Non Oui
Imprimante Oui

Deux plans tarifaires pour les encaissements de cartes bancaires émises en France :

  • Standard : 1,65 % HT par transaction, sans abonnement.
  • Premium : 0,65 % HT par encaissement de CB, avec un abonnement de 35 €/mois sans engagement, ou de 29 €/mois avec engagement, à payer en une fois.

Pour le plan Standard, le taux des cartes business et européennes est de 1,65 % HT ; hors Europe, il est de 2,65 % HT. Les taux descendent respectivement à 1,55 % et 2,55 % HT avec le plan Premium.

Attention, Smile & Pay prélève désormais un montant minimum de 4,90 € HT par mois, ce qui correspond à 300 € d’encaissement. Si vous encaissez plus vous ne paierez pas de frais supplémentaires. Si vous encaissez moins, il faudra payer des frais au pro rata de ce qui a déjà été versé.

L’appareil accepte toutes les Visa et Mastercard et La Carte Française, une carte prépayée utilisable dans certains magasins. Il accepte également les paiements avec Apple Pay, Google, et Samsung

Sur demande, vous pouvez également encaisser les achats avec American Express et des moyens de paiement typiques du marché français :

  • titres-restaurants ancienne et nouvelle génération
  • prise de caution PLBS
  • paiement en plusieurs fois, avec Alma

Paiements acceptés

VisaVisa ElectronMastercardMaestro

Apple PayGoogle PaySamsung PayPaylibNFC

En option

American ExpressalmaLogo de La Carte Française

Le taux de commission des cartes restaurant Conecs et American Express est différent ; il devra être négocié avec chacun de ces opérateurs. Notez également que contrairement à ses concurrents, Smile and Pay est obligé de facturer la TVA, mais vous pouvez la récupérer, selon la situation fiscale de votre entreprise.

Les fonds collectés sont versés automatiquement sur le compte bancaire de votre choix. Le site web permet d’accéder à un document sur lequel figure l’ensemble de vos versements.

Les données 3G/4G sont incluses dans le forfait. Vous pouvez donc utiliser la Wifi ou la 3G comme bon vous semble, sans surcoût.

Le Super est compatible avec les systèmes de caisses classiques utilisant le protocole Concert en plus des applications Android. C’est aussi le seul lecteur de cette sélection qui fonctionne dans les Départements et Territoires d’Outre-Mer.

Lire notre avis sur Smile and Pay.

Square Terminal – Logiciel de caisse gratuit

Square
Notre note(4.1/5)

Les plus :

  • Appareils mobiles (Wifi et 4G) ou portables (Ethernet  et Wifi)

  • Frais de transaction de 1,65 % sur toutes les cartes

  • Logiciel de caisse gratuit synchronisé avec la boutique en ligne

  • Titres-restaurants Edenred et Swile, avec frais

Les moins :

  • Système complet, mais fermé. Boitiers compatibles uniquement avec la caisse Square.

  • Ni paiement en plusieurs fois ni prise de caution

L’offre comprend un ensemble de services dont les paiements par lien et une bonne boutique en ligne synchronisée avec le TPE.

Le Square Terminal est un appareil qui se suffit à lui-même, puisqu’il peut faire fonctionner le logiciel de caisse certifiée de Square et imprimer les reçus de carte bancaire. On pourra le déplacer jusqu’au client en cas de besoin.

Durant notre essai, nous avons été agréablement surpris par la qualité de la finition de l’appareil et par son design unique adapté à l’utilisation du logiciel de Square.

L’entreprise ne commercialise pas d’appareil totalement mobile, c’est-à-dire à carte SIM incorporée. L’appareil a besoin de la connexion Wifi du magasin, mais comme il n’en sortira pas, cela n’est pas une contrainte.

Terminaux de Square
Reader Terminal
Square Reader Square Terminal
Prix 19 € HT 165 € HT
Connexion au réseau Par smartphone ou tablette Wifi/Ethernet
Autonomie Non Oui
Application Sur le mobile Oui
Imprimante  Externe (option) Intégrée
Square Terminal

Le Square Terminal est assez massif, mais il intègre une imprimante.

Les frais de transaction ne sont que de 1,65 %, ce qui est mieux que SumUp, mais contrairement à ce dernier, les terminaux n’acceptent pas les cartes chinoises.

Les TPE sont compatibles avec les Visa, Mastercard, American Express et les titres restaurant d’Edenred et Swile, mais des frais de réseau Mastercard seront appliqués, contrairement à Smile and Pay qui utilise le réseau CB et peut par ailleurs accepter les autres titres-restaurants.

Impossible non plus d’accepter cautions et paiements en plusieurs fois.

Paiements acceptés

VisaVisa ElectronV.PAYMastercardMaestroAmerican ExpressNFCApple PayGoogle PaySwileEdenred

Comme on l’a dit plus haut, l’intérêt des TPE de Square réside dans leur intégration à un ensemble de services complet et peu coûteux dont la plateforme d’e-commerce, synchronisée avec le terminal de paiement.

Zettle a choisi la synchronisation avec des plateformes externes. SumUp dispose de son propre logiciel d’e-commerce, qui est moins performant que celui de Square.

À notre avis, le Terminal est une bonne solution pour un petit commerce qui veut disposer en même temps d’une boutique en ligne. Il est aussi très pratique si l’on n’a pas la place d’installer une caisse enregistreuse grâce à son logiciel certifié et gratuit. Mais contrairement à Smile and Pay et Yavin le choix de logiciel se réduit à ceux créés par Square.

Lire notre avis sur Square pour en savoir plus.

Zettle Terminal – Alternative à Square

Zettle
Notre note(4/5)

Les plus :

  • Sans abonnement ni engagement

  • Commission fixe de 1,75 %

  • Application gratuite et certifiée

  • Imprimantes de reçu en option

Les moins :

  • N’accepte pas les paiements en plusieurs fois, prises de caution, titres restaurant

  • Le logiciel n’a pas prévu les chèques

Zettle est une société suédoise rachetée par PayPal, connue précédemment sous le nom d’iZettle. Comme nombre de concurrents, elle offre d’autres services : paiement en ligne et surtout son logiciel de caisse gratuit.

La tarification est attractive pour les très petites entreprises : aucuns frais fixes mensuel, mais on doit payer une commission fixe de 1,75 % pour chaque encaissement.

Deux terminaux sont disponibles : le petit Reader, qui a besoin d’un smartphone pour fonctionner, et le Terminal.

Le Zettle Terminal est autonome, grâce à sa double connexion Wifi/4G. Il est équipé d’un grand écran tactile et d’une caméra optionnelle pour les QR codes et codes-barres. C’est pratique pour mettre à jour les stocks en scannant directement les articles. L’appareil ressemble à un smartphone une fois détaché de sa base et peut-être facilement emporté avec soi.

Photo  : EC, MT

Zettle Terminal sur son dock; vue de gauche

Le Zettle Terminal sur son dock.

Comme chez Square il s’agit d’un système fermé avec logiciel de caisse gratuit pouvant fonctionner directement sur le terminal. Ce logiciel est certifié et utilisable en France.

Les sommes encaissées sont virées sur le compte bancaire que vous avez choisi lors de l’inscription.

Paiements acceptés

VisaVisa ElectronV.PAYMastercardMaestroAmerican ExpressDiners ClubUnion PayJCBApple PayGoogle PaySamsung PayNFC

Le Terminal de Zettle est compatible avec les Visa, Mastercard, American Express, Diners Club, Union Pay (chinoises) et JCB (japonaises), ainsi qu’avec les grandes plateformes de paiement par smartphone (Apple Pay, Google Wallet et Samsung Pay).

Vous n’avez rien à faire de particulier pour pouvoir encaisser tous moyens de paiement : le terminal est fonctionnel dès la réception ; les contrats avec les émetteurs de cartes sont négociés à l’avance.

Là encore, les petits entrepreneurs seront heureux de ne pas avoir à négocier la «commission commerçant» et de ne pas avoir à signer de contrat supplémentaire pour les moyens de paiement moins fréquents comme American Express.

Dommage que ce projet n’évolue plus. Le rachat de Zettle par Paypal a porté un coup au dynamisme de la fintech.

Lire notre avis sur Zettle.

Ingenico Move 5000 par le Crédit Agricole– TPE polyvalent

Crédit Agricole
Notre note(3.5/5)

Les plus :

  • Imprimante intégrée

  • Ethernet, Wifi ou 3G

  • Compatibilité élevée avec les caisses pour PC

  • Peut accepter cautions, titres-restaurant, paiement en plusieurs fois

  • Possibilité de contrat saisonnier ou sur 6 mois

Les moins :

  • Tarifs non transparents

  • Choix de logiciels limité par rapport à un TPE Android

  • Prix variable en fonction des caisses régionales

  • Frais de mise en service

Le Move 5000 d’Ingenico est présent dans de nombreux commerces. Il peut fonctionner aussi bien en filaire qu’en Wifi ou 3G, ce qui est pratique en cas de coupure du réseau.

Ce type de terminal est disponible habituellement par l’intermédiaire des banques. Nous avons sélectionné le Crédit Agricole, qui fait preuve de dynamisme avec son petit lecteur Up2Pay, présenté dans notre sélection des meilleurs lecteurs de carte bancaire pour smartphone.

Pour accéder à cette offre, il faut être client du Crédit Agricole, obtenir un contrat de domiciliation bancaire, et signer un contrat avec Avem, filiale du CA, qui s’occupe de la distribution des terminaux.

Contrairement aux offres précédentes, les tarifs ne sont pas transparents, et diffèrent d’une caisse régionale du Crédit Agricole à l’autre. Comptez environ 35-45 euros/mois en fonction des contrats. Les grandes banques imposent souvent des contrats de 48 mois, mais le CA propose également un contrat de 6 mois ou même d’un mois, pour les saisonniers.

Paiements acceptés

VisaVisa ElectronV.PAYMastercardMaestroNFC

En option

American ExpressDiners ClubUnion PayJCBApple PayGoogle PaySamsung Pay

Le Move 5000 n’est pas un terminal Android. On ne pourra pas installer de logiciels compliqués, mais il est bien adapté à notre marché et pourra accepter de nombreux moyens d’encaissement en fonction des contrats que vous passerez avec les émetteurs : American Express, titres-restaurants, prise de caution, paiement en plusieurs fois. Par rapport à des solutions intégrées comme celle de Square, il y a plus de contrats à signer, mais plus de possibilités.

Nous avons sélectionné le Crédit Agricole, parmi les différentes offres bancaires, mais si  vous êtes client d’une autre banque et que le Move 500 vous intéresse, sachez qu’il est probablement disponible auprès de votre établissement habituel.

Ingenico fait partie du groupe de travail qui a élaboré le protocole Caisse, c’est pourquoi ce modèle s’intégrera sans problème aux points de vente sur PC : il pourra afficher automatiquement le montant de la vente et signaler au logiciel si la transaction s’est correctement déroulée.

Lire notre avis sur les TPE du Crédit Agricole.

TPE non retenus

Ci-dessous, deux appareils de très bonne qualité, mais qui n’ont pas été retenus dans notre sélection pour petits entrepreneurs, en raison de leur mode de commercialisation. Celui-ci nécessite en effet de passer par une banque (BNP, Crédit Agricole, etc.) et de signer un contrat de domiciliation bancaire, sans connaître à l’avance le montant de la commission prélevée à chaque transaction.

Il n’est pas encore disponible, mais sans doute plus pour longtemps : l’Ingenico Axium DX8000 représente la nouvelle génération d’appareils Android de marque Ingenico. Il dispose d’un grand écran tactile comme et peut potentiellement faire tourner beaucoup de logiciels de caisse.

Si vous recherchez un terminal fixe ou portable pas trop cher, le V200c de Verifone est une bonne affaire. Il ne communique qu’en Ethernet ou Wifi – pas de 3G donc,  mais on peut le trouver aux alentours de 200 €.

Ces modèles issus de marques bien installées sur le marché français sont compatibles avec de nombreux systèmes de caisse et peuvent accueillir les logiciels indispensables pour accepter les titres restaurants, les prises de caution, les paiements en plusieurs fois, etc.

Si vous recherchez essentiellement des terminaux pour smartphones, comme le Revolut Reader ou Up2Pay du Crédit Agricole, lisez notre top des lecteurs de carte bancaire.