Le marché des caisses enregistreuses pour restaurant bar ou café a connu une évolution rapide depuis 10 ans. En se basant sur du matériel existant comme les iPads, les éditeurs ont pu se concentrer sur les fonctionnalités de leur logiciel de caisse, et aboutir à des solutions performantes.

Ces nouvelles caisses sont également ouvertes sur l’extérieur, c’est-à-dire qu’elles peuvent se connecter avec les APIs d’autres fournisseurs de services, par exemple des modules réservation ou de commande des plats à distance avec retrait sur place (Click & Collect).

Nous nous limiterons ici aux caisses tactiles et aux solutions de gestion des opérations en salle et en cuisine, mais sachez qu’il existe également des logiciels pour la restauration qui se concentrent sur l’approvisionnement, la gestion des coûts et la rentabilité.

Voici notre sélection :

Solution Coût du logiciel Lien
Logo de L'Addition Sur devis
Logo de Lightspeed À partir de 89 € HT /mois
SumUp À partir de 79 € HT /mois
Zettle  Gratuit si utilisé avec le lecteur de CB de Zettle
Logo de popina À partir de 39 € HT /mois
 Sur devis

Les logiciels de caisse du secteur de la restauration obéissent à des critères spécifiques :

  • La prise de commande doit être efficace grâce à une bonne lisibilité du menu,  et la possibilité d’ajouter des raccourcis. La rapidité de l’ajout d’options et de l’envoi séquentiel des plats compte également.
  • L’encaissement doit être également rapide. L’addition doit être facile à séparer entre les convives et offrir plusieurs options de pourboire.
  • La gestion des tables est presque un prérequis. La gestion des chaises est un plus.
  • Les terminaux compatibles doivent accepter le plus grand nombre possible de titres-restaurants.
  • Ergonomie générale du logiciel : il doit être intuitif et faciliter l’apprentissage du fonctionnement par le personnel.
  • Richesse des fonctionnalités incluses ou du marché d’application qui doit permettre d’ajouter les fonctionnalités manquantes le cas échéant : réservation, plate-forme de livraison, etc.
  • La commande à table et le paiement par QR code sont-ils possibles ?
  • Peut-on ajouter des promotions automatiques ? (happy hours, etc.)
  • Click and collect et livraison : une approche multicanal augmente le chiffre d’affaires du restaurateur, mais il faut que tout soit centralisé.
  • Matériel de caisse : on recherche ici la compatibilité avec du matériel spécialisé (bornes de commandes, écran de cuisine, monnayeur, badges pour le personnel).
  • L’envoi automatique des commandes de renouvellement des stocks est appréciable.
  • Le fonctionnement hors-ligne est essentiel pour maintenir la continuité du service.
  • Les rapports et statistiques doivent aider le restaurateur à mieux gérer ses coûts et améliorer sa carte. Le patron doit avoir une vision instantanée de l’activité de son restaurant.
  • En ce qui concerne la gestion des clients, on recherche entre autres la possibilité de créer un compte client (une ardoise) et d’enregistrer les préférences et goûts personnels des habitués
  • Conformité à la loi : la certification est supérieure à l’auto-attestation

Critère supplémentaires les tarifs (rapport qualité/prix, transparence), les services supplémentaires, l’inscription, le service client, le contrat (garantie et engagement).

Cliquez sur le lien pour retrouver l’ensemble de nos critères de notation.

L’Addition –  Logiciel de caisse riche mais ergonomique

Logo de L'Addition

Les plus :

  • Interface très bien pensée

  • Certification LNE

  • Clic & Collect intégré

  • Intégrations aux logiciels de gestion hôtelière

  • Développé en France

Les moins :

  • Ne fonctionne que sur les appareils mobiles Apple

  • Tarification pas assez transparente

Notre avis

L’Addition est un logiciel de caisse pour la restauration édité par la société bordelaise Adstellam. Cette solution peut gérer l’ensemble de l’activité en salle d’un restaurant, d’un bar ou d’un café, avec de nombreuses possibilités de réglage. Le logiciel fonctionne en ligne, et donc à l’abri des coupures Internet. Les données sont sauvegardées ultérieurement dans le Cloud.

Photo : L’Addition

IPad affichant le logiciel l'addition fixée sur un comptoir

L’Addition est distribuée par des commerciaux présents dans neufs grandes villes françaises, mais aussi depuis leur site Internet et même auprès des supermarchés Metro.

Cette caisse enregistreuse tactile est basée sur des iPads et du matériel compatible : imprimante, routeur et terminal de paiement. Le prix du matériel varie évidemment en fonction de la configuration : monoposte, multiposte, utilisation d’une borne WiFi ou d’iPods pour passer les commandes.

Tarifs

Uniquement sur devis

L’Addition ne communique pas publiquement ses prix, préférant faire des propositions commerciales sur mesure. Cependant nous pouvons vous donner une indication de prix pour une configuration de base comprenant le logiciel et le matériel : 85 € HT /mois.

L’Addition permet de tout gérer mise à part la gestion comptable. Grâce à des raccourcis bien conçus, on peut à tout moment avoir une vision d’ensemble de l’activité de la salle du restaurant et du stock.

L’application est à la fois très riche, et intuitive pour le personnel en salle. Il ne faut qu’une demi-heure pour comprendre son fonctionnement. Côté administrateur, il faut par contre mettre les mains dans le cambouis à cause des très nombreuses possibilités de réglage.

L’Addition utilise des services externes pour la réservation, comme La Fourchette, et depuis peu son propre module.

L’encaissement des cartes bancaires peut s’effectuer avec votre terminal de paiement ou la solution maison appelée L’Addition Pay+ issue à d’une collaboration avec le fournisseur de TPE Adyen. Le taux de transaction doit être négocié.

On peut tester gratuitement L’Addition en mode démo, en téléchargeant le logiciel depuis App Store.

Lightspeed Restaurant – L’outsider

Les plus :

  • En ligne et hors-ligne

  • Support 24/7

  • Certification NF 525

  • Passerelle de paiement intégrée (non obligatoire)

  • Matériel iOS, écran de cuisine

  • Écran de commande par le client en option

Les moins :

  • Interface pas assez intuitive

Notre avis

Lightspeed Restaurant nous vient du Canada. Cette caisse tactile offre un grand nombre de fonctionnalités, qui lui permettent de s’adapter à des établissements de toutes tailles, mais nous a semblé moins intuitif que L’Addition. Il utilise des iPads en salle et fonctionne en ligne ou hors ligne grâce à un serveur local. Le matériel peut être acheté dans la boutique de Lightspeed.

Photo : Lightspeed

Lightspeed click and collect

Les nouveaux utilisateurs bénéficient de sessions de formation vidéo en plus de la section d’aide du site qui est très bien fournie. Les clients de Lightspeed bénéficient d’un service clientèle ouvert 24/7 sauf périodes de vacances.

La grille tarifaire comprend deux niveaux d’abonnement : Essentiel et Pro. Les tarifs ci-dessous sont donnés pour une version monoposte.

L’abonnement Essentiel ne coûte que 35 €/mois HT avec engagement d’un an ou 39 €/mois HT sans engagement matériel inclus. L’abonnement essentiel impose en effet d’encaisser la vente en même temps que l’on enregistre la commande et est donc surtout adapté aux cafés et pubs.

Prix du logiciel

À partir de 35 € HT/mois (café, pubs, snacks) et 89 € HT/mois (restaurants)

+ 25 € HT / caisse supplémentaire

L’abonnement Pro coûte 89 €/mois HT avec engagement d’un an ou 99 €/mois HT sans engagement. Comporte en plus les cartes cadeaux et fidélité et surtout le mode « service à table », qui permet de laisser la commande ouverte jusqu’à l’encaissement et qui est indispensable en restauration classique.

Des applications supplémentaires sont disponibles en option (min 19 € HT/mois par option): commande du menu par le client et click and collect, affichage en cuisine des commandes sur un écran, et affichage client pendant la commande, livraison.

Lightspeed vient d’ajouter une nouvelle corde à son arc : Lightspeed Payment. Il s’agit d’un service d’encaissement des paiements par carte bancaire qui peut être souscrit indépendamment de votre banque.  Les frais par transaction sont de 0,9% +0.10€ pour les cartes de débit, 1,5% +0.10€ pour les cartes de crédit, et 2,75 % pour les cartes American Express.

Le service est compatible avec deux terminaux Verifone disponibles à la boutique de Lightspeed. Si l’on n’est pas convaincu, on pourra toujours utiliser les petits terminaux de Zettle ou SumUp

Vous pouvez essayer le logiciel en mode démo ou bien vous inscrire pour un essai gratuit de 14 jours, ou encore demander un devis.

Caisse SumUp – Marché d’application adapté

SumUp

Les plus :

  • TPE SumUp Air

  • App peu nombreuses mais adaptées au marché français

  • Certification NF525

  • Développé en France

Les moins :

  • Ne fonctionne que sur iPad

  • N’accepte pas les titres-restaurant CONECS

Notre avis

La caisse SumUp est une solution de caisse généraliste mais orientée restauration. L’application de caisse ne fonctionne que sur iPad. Elle est basée sur la caisse de Tiller, une société française rachetée par Sumup.

Photo : Tiller/SumUp

L'application Tiller dans un restaurant

C’est le petit terminal SumUp Air, qui fait partie de la configuration de base, avec un taux de 1,75 % par transaction, intéressant pour les petites structures.

Inconvénient : ce terminal n’est pas capable d’accepter les titres restaurant CONECS. Alternative : utiliser Restoflash, qui est disponible dans le magasin d’application de SumUp.

Le service client est joignable tous les jours de la semaine par e-mail ou chat.

Pour connaître le coût de la solution, matériel inclus, il faudra demander un devis prenant un compte l’ensemble de vos besoins. L’offre de base comprenant le logiciel, l’installation du matériel et une formation téléphonique démarre à 79 € par mois.

Prix du logiciel

À partir de 79 €  HT / mois

Tiller/SumUp a misé dès le début sur la complémentarité avec des prestataires de services leaders dans leur domaine. Cela s’est traduit par l’implémentation de divers modules : paiement (Lydia, Fivory, Restoflash), de réservation (La Fourchette, Zen Chef) et de livraison (Deliverect notamment pour centraliser les autres plateformes). Le Click & Collect est assuré par Pulp.

Cette approche a depuis été imitée par la concurrence. On trouve désormais plus de choix chez Lightspeed, mais le catalogue de SumUp a la particularité de proposer des applications qui correspondent bien aux attentes des restaurateurs hexagonaux.

Zettle Go – Gratuit mais à réserver aux bars et cafés

Zettle

Les plus :

  • Logiciel gratuit

  • Certification LNE

  • Pour iOS et Android

Les moins :

  • Pas de menu ou plan de table

  • N’accepte pas les titres-restaurant CONECS

  • Pas d’app market

Zettle n’est pas une caisse enregistreuse spécialisée dans la restauration mais est cependant populaire dans les petits cafés, food trucks,  emplacements de restauration rapide. Pour ce type d’établissement un bon catalogue d’articles peu suffire.

Il n’y a pas de plan de salle ou de gestion des menus, dans cette application, mais elle est très facile à utiliser.

Photo : Zettle

Zettle est une société rachetée par PayPal, qui s’est fait connaître grâce à un lecteur de carte bancaire petit et économique : le Zettle Reader (voir notre avis sur Zettle). Ce lecteur fonctionne avec un smartphone et une application de caisse certifiée.

Le logiciel de caisse est gratuit et sans abonnement. Il faudra obligatoirement utiliser le lecteur de Zettle et payer 1,75 % sur chaque transaction. Ce taux est intéressant, par rapport à ce que proposent les banques, lorsque que l’on n’encaisse que quelques centaines ou milliers d’euros mensuel.

Prix du logiciel

Gratuit

Le matériel qui comprend un iPad et son support, un lecteur de carte bancaire Zettle Reader, et une imprimante de reçu sont disponibles à la vente sous forme de pack à 499 € HT.

L’application ne comporte pas de fonctions dédiées à la restauration et se limite à un catalogue de produit avec gestion des stocks de produits finis, ce qui n’est pas forcément adapté à la restauration traditionnelle. Toutefois l’attrait d’une caisse enregistreuse certifié et gratuit est suffisant pour passer outre les limitations du logiciel.

Popina – Populaire, interface épurée

Logo de popina

Les plus :

  • En ligne et hors-ligne

  • Support personnalisé

  • Certification NF 525

  • Click & Collect intégré

  • Écran de commande par le client en option

Les moins :

  • Système un peu moins ouvert que Lightspeed et SumUp

Popina est développée en région parisienne à Pantin. L’interface de cette caisse enregistreuse sur iPad, aux tons pastel, est épurée et intuitive. En 2021 un support avec afficheur client et imprimante intégrée – le Basiqpad – devrait faire son entrée.

Photo: Popina

L’aide en ligne est très bien faite, avec un vrai manuel utilisateur qui permet de consulter l’ensemble des rubriques sur une seule page. Pour l’assistance, un interlocuteur unique est affecté à chaque nouveau client lors de son inscription.

Le tarif de l’abonnement au logiciel est très attractif puisqu’il n’est que de 39 €/mois en monoposte. On peut aussi se procurer des packs comportant tout le matériel nécessaire, plus l’abonnement au logiciel. Comme ses concurrents, Popina communique peu sur les prix, préférant réaliser des devis sur mesure.

Prix du logiciel

À partir de 39 € HT/ mois

Popina a développé différents modules pour enrichir son offre logicielle : réservation, commande en ligne, application de gestion séparée, et bon de commande pour les clients (PopDisplay) comme Lightspeed. Pour les réservations, on peut aussi utiliser des modules externes comme Zen Chef, idem pour la livraison avec Uber Eats.

Pour encaisser les cartes bancaires sans double saisie, Popina propose un terminal compatible : le Move 5000 d’Ingenico.

Pour essayer le logiciel, il faut obligatoirement s’inscrire auprès de Popina, car l’application n’a pas de mode démo.

Zelty – Solution tout-en-un

Les plus :

  • Écran cuisine

  • Click & Collect intégré

  • iPads, iPods et iWatch

  • Borne tactile

Les moins :

  • Tarifs non transparents

Autre solution française, Zelty s’est construit comme Tiller sur le principe de la modularité. On retrouve encore une fois le matériel Apple (iPad mais aussi iPod et même Apple Watch) et un fonctionnement hors-ligne et en ligne.

Photo : Zelty

Zelty Box

Actuellement le TPE proposé est le Move 5000 d’Ingenico. Il faudra négocier le contrat monétique avec votre banque.

Zelty ne communique pas ses tarifs publiquement. On peut tester gratuitement l’application, mais il faut en faire la demande auprès de l’équipe commerciale.

Tarifs

Uniquement sur devis

Zelty a développé ses propres module (livraison, réservation, commandant ligne, programme de fidélité, livraison, etc.), mais s’interface également avec une petite trentaine de solution tierces.

Comme, Lightspeed et Popina, Zelty met à la disposition des restaurateurs une borne de commande pour les clients.

Autres logiciels de caisse pour la restauration

Le logiciel d’Air Kitchen éditée par Lundi Matin tourne sur iPad comme les solutions présentées plus haut, ainsi que sur Android.

Il y a bien sûr les caisses classiques Casio VR et leur logiciel maison ou bien les PC avec des logiciels spécialisés comme Angelo, mais l’investissement initial avoisine les 2000 euros en monoposte.

Clyo Systems déploie son logiciel sur une large gamme de matériels de caisse, dont les tablettes Microsoft, afin de s’adapter à différents budgets.

Pour en revenir au logiciel tournant sur tablette, certaine solution de caisse généraliste peuvent être utilisées pour la restauration à l’instar de Zettle, comme le SumUp POS ou Hiboutik, qui propose même un écran cuisine comme Lightspeed ou Zelty.