Notre avis(4/5)
Une caisse enregistreuse à base d’iPad qui intègre le lecteur de carte SumUp Air.
SumUp, déjà présent sur le marché français grâce à son lecteur de carte bancaire mobile, a conçu une caisse tactile conforme à la loi sur les caisses enregistreuses, à destination des petits commerces et boutiques.
  • Les plus : Lecteur SumUp Air inclus. Matériel disponible en kit ou à l’unité. Logiciel  conforme.

  • Les moins : Coût de l’abonnement.

  • Intéressant si : Vous utilisez déjà le SumUp Air.

Le SumUp Point of Sale en bref

La solution de caisse de SumUp  comporte trois éléments complémentaires :

  1. Une partie matérielle, en kit ou à l’unité.
  2. Une application disponible en trois versions (starter, plus et pro).
  3. Un stockage des données en ligne.

Le coût d’utilisation du SumUp POS peut être décomposé ainsi  :

  • Matériel  de base: 999 € (revient moins cher si l’on dispose déjà d’une partie de matériel, par exemple d’un iPad).
  • Abonnement mensuel : entre 39 € et 109 €.
  • Coût par transaction : 1,75 % lorsque le paiement est effectué par carte bancaire.
Caisse tactile SumUp

Cette configuration de base est disponible en kit ou à l’unité

Le kit de base est proposé à un tarif plutôt avantageux sachant que le coût du matériel hors iPad s’élève à 699 € HT. Il contient tout ce dont a besoin un commerce en matière de système d’encaissement : un iPad qui sert d’écran tactile et héberge l’application de caisse de SumUp, une imprimante de reçus, et un tiroir-caisse.

Est également inclus un lecteur de carte bancaire, le SumUp Air, qui permet d’accepter de nombreux modes de paiements par carte ou smartphone.

La partie logicielle comprend l’application pour iPad et le site web de SumUp. Grâce au Cloud, les commerçants et entrepreneurs peuvent suivre à distance l’évolution de leur business, n’importe où et n’importe quand.

Comme les données sont enregistrées en dehors de l’iPad elles ne sont pas perdues si ce dernier est volé ou endommagé.

Les fonctionnalités de base

L’application de caisse de SumUp dispose dès l’abonnement « starter » des fonctions suivantes :

  • Ajout de produits et de catégories à des listes de produits avec des taux de TVA variables.
  • Interface avec le lecteur de carte bancaire.
  • Réductions prédéfinies accessibles directement lors du paiement.
  • Gestion facilitée du rendu de la monnaie et des pourboires.
  • Ajout illimité de collaborateurs/codes d’accès.

L’application se synchronise avec l’interface en ligne de SumUp, qui donne accès à différentes statistiques, qui peuvent facilement être présentées sous forme de graphiques, par exemple :

  • Chiffre d’affaires.
  • Moyens de paiement utilisés.
  • Revenus générés par chacun des collaborateurs.
  • Données sur les ventes.
  • Accès en ligne aux soldes de caisse journaliers.
  • Consolidation des factures et des soldes.

Les données peuvent être exportées vers une application tierce, par exemple pour faire vérifier votre comptabilité.

D’autres fonctions sont accessibles moyennant un abonnement plus coûteux (voir ci-dessous la sections «Frais »).

Frais mensuels : trois niveaux d’abonnement

Contrairement au logiciel fourni avec le SumUp Air, qui est gratuit, celui du SumUp Point of Sale nécessite un abonnement mensuel payant.

L’abonnement mensuel de base appelé Starter comprend l’accès au logiciel de SumUp et au back-office en ligne ; il s’élève à 39 € HT (pour un versement annuel). Vous disposez d’une garantie de retour de 30 jours et il n’y a pas de durée de contrat minimale.

Les fonctions de base peuvent être étendues en souscrivant à :

L’abonnement Plus, pour 79 € HT par mois, qui offre en plus de l’abonnement standard les avantages suivants :

  • État des stocks et rapports d’inventaire.
  • Gestion étendue des clients. Moyens additionnels pour la promotion des produits et la fidélisation des clients, comme l’utilisation de QR code pour les bons d’achat, l’application de réductions, de remises, avoirs etc.

L’abonnement Pro, qui coûte 109 € HT par mois et offre encore des fonctionnalités supplémentaires :

  • Possibilité d’ajouter des filiales.
  • Visualisation du temps de travail et de la productivité de chaque collaborateur, ainsi que des intérimaires.

Au coût de ces différentes solutions, il faut ajouter les frais engendrés par chaque transaction par carte bancaire, qui s’élèvent à 1,75 %. Point positif : aucun abonnement n’est requis pour encaisser les cartes bancaires.

Matériel : la configuration de base

La configuration essentielle, qui coûte 999 € HT lorsqu’elle est vendue en kit, se compose de six appareils, tous pré-configurés et prêts à l’emploi lorsqu’ils sont achetés sur la boutique de SumUp.

L‘iPad Air 2 d’Apple est l’un des éléments clés du système de caisse de SumUp. Il sert d’écran tactile pour faire fonctionner le logiciel de caisse et communique en Bluetooth avec le SumUp Air lors de l’encaissement des cartes bancaires.

Il est plus facile de commencer avec un iPad pré-installé, mais vous pouvez aussi utiliser un iPad que vous possédez déjà (modèle supérieur à l’iPad 2, par exemple iPad 3,4, Air, Air 2).

Application SumUp pour iPad

Afin d’avoir en permanence l’iPad à disposition tout en le maintenant de manière sécurisée au comptoir de vente, SumUp fournit un support pour tablette au design élégant, en bois de chêne et de bouleau, provenant d’entreprises de sylviculture « durables ».

Sont inclus également les accessoires indispensables à la fixation du support au comptoir, à fin de protéger l’iPad des tentatives de vol, dont une serrure et une clé.

Support de SumUp pour iPad

Le lecteur de carte bancaire SumUp Air permet d’encaisser les paiements par carte (CB, Visa, Mastercard, American Express, Union Pay) avec validation par code PIN ou sans contact. Il accepte aussi les paiements sans contact effectués avec un smartphone (Paylib, Android Pay, Apple Pay).

La consommation énergétique du terminal est modérée puisque qu’une batterie AAA permet d’effectuer plus de 500 transactions. La batterie peut être rechargée par le port USB ou en utilisant un chargeur séparé.

Terminal mobile SumUp

Le terminal n’étant pas doté d’une imprimante, vous devrez imprimer les reçus sur celle qui est fournie par SumUp :

L’imprimante de reçus Bixolon SRP350 plus III fonctionne en Wifi et est paramétrée pour fonctionner avec le système de caisse de SumUp. Les imprimantes habituellement compatibles avec le lecteur de SumUp et fonctionnant en Bluetooth ne peuvent être utilisées.

Elle utilise des rouleaux standards de 58 à 80 mm et imprime en 16 niveaux de gris à une vitesse maximale de 300 mm/s. Elle est adaptée à l’impression de tickets de caisse personnalisés ou bien de codes barres.

Imprimante de reçu compatibles avec SumUp

Le tiroir-caisse fourni Star Micronics CB2002 facilite l’encaissement des espèces, son ouverture est commandée par l’imprimante de reçus. Les dimensions de tiroir-caisse sont les suivantes (L, H, l) : 415mm, 114mm, 410mm.

La transaction en espèces entraîne une ouverture automatique du tiroir lorsque que le ticket de caisse est imprimé.

Le tiroir-caisse dispose de quatre cases pour les billets, ainsi que d’un emplacement amovible pour les pièces comprenant huit cases afin de faciliter le tri et le rangement de la monnaie. Il est verrouillable et peut être posé sur le comptoir ou bien être incorporé à celui-ci.

Le routeur sans fil TP-Link TL-WR841N est complètement pré-configuré et s’utilise derrière un pare-feu pour sécuriser la liaison entre l’iPad, l’imprimante et le tiroir-caisse.

Le routeur fourni par SumUp assure la liaison entre les composants de la solution de caisse même si la connexion Internet est indisponible (une connexion opérationnelle demeure indispensable pour les transactions par carte bancaire).

Le routeur est livré avec son bloc d’alimentation et tous les câbles nécessaires.

Routeur pour SumUp

Les accessoires

Sont également disponibles sur la boutique de SumUp :

Un lecteur de code barre, le Socket Mobile 7c, léger et sans fil (il se connecte en Bluetooth). Il coûte 249 € HT.

Un couvercle en bois pour le tiroir-caisse, disponible en trois qualités : chêne, érable et noyer. Écologique et esthétique, il grèvera hélas votre portefeuille de 119 € HT.

Couvercle en bois posé sur le tiroir caisse du SumUp POS

Le couvercle en contreplaqué du tiroir-caisse coûte trois fois plus cher que le terminal.

Une station de recharge pour le lecteur de carte bancaire. Vendue 39 € HT, elle ne permet malheureusement pas de fixer le lecteur de SumUp de façon sécurisée au comptoir

Le prix de l’ensemble de ces accessoires est de 407 € HT, soit 1406 € HT pour la configuration complète. Si vous disposez déjà d’un iPad et du lecteur SumUp Air, la facture sera réduite d’environ 350 € HT.

Une installation relativement aisée

La mise en place de la solution de caisse de SumUp est facilitée par le fait que le matériel livré soit complètement configuré.

Toutefois, si vous disposez déjà d’une partie du matériel, iPad et imprimante de reçu, par exemple, vous pourrez procéder à l’installation à partir du moment où vos appareils sont mentionnés dans la liste du matériel compatible.

SumUp assure que la mise en place du matériel pré-configuré peut se faire en à peu près un quart d’heure et fournit à cet effet un guide de démarrage rapide, même si en réalité, cela dure un peu plus longtemps.

Assurez-vous de disposer d’une alimentation électrique et d’une connexion Internet. Bien entendu la création de vos propres listes de produit prendra beaucoup plus de temps, mais c’est également le cas avec les caisses enregistreuses traditionnelles.

Le logiciel est il certifié ?

Vous savez sans doute que tous les logiciels des caisses enregistreuses doivent être certifiés conformes – voir à ce sujet  notre article sur la dite « loi sur les caisses enregistreuses ». De nombreux éditeurs de logiciels choisissent la certification AFNOR NF 525, ce qui n’est pas le cas de SumUp.

Il est indiqué cependant sur le site de SumUp que  le «(…) logiciel de caisse SumUp Point of Sale est conforme aux obligations d’inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d’archivage des données déterminés par la loi n° 2015-1785 du 29 décembre 2015 (…) Nos nouveaux clients recevront l’attestation individuelle confirmant notre conformité à cette loi.»

Cela signifie en clair que le logiciel de caisse du SumUp POS est conforme. Une précision s’impose : Il ne s’agit ici pas d’une certification par un organisme tiers, comme dans le cadre de la certification NF 525, mais d’une auto-attestation. Sachez que cela est parfaitement légal, et que l’attestation fournie par SumUp permet aux commerçants de se conformer à la loi.

Le SumUp POS face à la concurrence

Au moment où cet article est rédigé, différentes caisses tactiles conçues autour d’une tablette (iPad ou Android) sont disponibles sur le marché français.

Parmi les solutions généralistes, mentionnons Tactill, SkyTill, ShopCaisse et RoverCash. Il existe également des solutions de caisse pour iPad dédiées à la restauration comme L’Addition et Popina. Celles-ci offrent des fonctionnalités spécifiques comme la gestion du plan de salle où les réservations.

Skytill, Shop Caisse et Tactill proposent le même genre de matériel. La box de Tactill est alignée sur les tarifs de SumUp. Rover Cash est un peu plus cher mais propose un plus large choix de configuration. ShopCaisse vend des kits en promotion à des tarifs très attractifs.

Tactill propose son propre lecteur de carte bancaire, comme SumUp, alors que Skytill en est dépourvu. Le lecteur de Tactill utilise Stripe et sa tarification est moins intéressante que celle de SumUp pour les transactions inférieures à 60 euros avec une commission de 0,25 € + 1,4 % (0,25 € + 2,9 % pour les cartes non européennes).

De la même manière, Shop Caisse commercialise un lecteur traditionnel avec des frais à négocier avec sa banque et donne en plus la possibilité d’utiliser le SumUp Air. La caisse RoverCash fonctionne avec plusieurs lecteurs de carte bancaire : traditionnel, ou fonctionnant avec un smartphone et comprenant un forfait mensuel de 15 € pour 400 transactions par mois.

L’abonnement de SumUp est le plus cher, puisqu’il faut payer 79 € HT pour avoir l’indispensable gestion des stocks. Tactill propose une solution monoposte mais complète pour 49 € HT par mois, et RoverCash offre trois formule qui vont de la gratuité à 62 € HT, avec une version standard satisfaisante, pour 25 € HT par mois. ShopCaisse est très compétitif avec ses 39 € HT par mois dont 6 mois à 19 € HT.

En ce qui concerne la certification, RoverCash, ShopCaisse et Skytill affichent la certification NF 525. alors que Tactill et SumUp proposent une simple attestation de conformité.

Verdict : bien mais trop cher

SumUp fait face à une rude concurrence sur le marché français. Les solutions complètes comme ShopCaisse, Tactill et RoverCash peuvent afficher des tarifs plus compétitifs, offrent plus de choix en terme de configuration, et ont l’avantage d’être crées et commercialisées par des sociétés françaises.

Le SumUp Point of Sale ne possède pas de défauts rédhibitoires, grâce à son offre conforme et complète, qui comprend l’indispensable lecteur de carte bancaire, en l’occurrence le SumUp Air. Ce dernier a déjà fait ses preuves en dehors du système de caisse de SumUp et il accepte par défaut de nombreux moyens de paiement.

Si l’on passe outre le problème de la configuration un peu figée du SumUp POS, avec son lecteur de carte bancaire unique, on ne peut s’empêcher d’être chagriné par le prix de l’abonnement mensuel de la version Plus (avec gestion des stocks), quand on le compare aux tarifs de la concurrence.

Cette offre semble donc surtout pertinente pour ceux qui utilisent et apprécient déjà le SumUp Air et souhaitent passer à un système de caisse intégré.