Notre note(4.2/5)
Logiciel de caisse gratuit et matériel qui font partie d’une solution globale pour accepter les paiements.
La « Solution Point de Vente (PDV) Square » est une caisse enregistreuse très populaire dans les pays anglophones. Désormais disponible en France, elle possède de sérieux atouts, dont la gratuité.
  • Les plus : Sans abonnement. Application Android et iOS. Tablettes illimitées. Conforme à la loi anti-fraude. Synchronisation possible avec la boutique en ligne. Matériel de caisse design.

  • Les moins :  Pas de prise de caution et paiements en plusieurs fois. Frais de transaction un peu élevés pour les forts chiffres d’affaires. Clôture de caisse manuelle limitée au tiroir-caisse.

  • Choisir si : Vous recherchez une solution de caisse complète et économique, vous envisagez aussi la vente en ligne.

Qu’est-ce que la Solution Point de Vente (PDV) Square ?

Square Point de Vente (PDV) est une solution de caisse universelle comportant :

  • Un logiciel pour Android et iOS

  • Trois terminaux de paiement au choix, de marque Square, de 19 €  à 165 € € HT dont l’utilisation est obligatoire pour encaisser les cartes bancaires

  • La gestion du flux monétique

  • Du matériel de caisse au choix, disponible sur la boutique de Square ou chez d’autres revendeurs

Image : Mobile Transaction

Square PDV (schéma)

Voir notre Avis sur Square pour une vision globale de l’offre de service.

Le logiciel est gratuit et conforme à la loi antifraude à la TVA.

Il existe également deux solution spécialisée freemium appelée Square Restaurant et Square Détaillants, pour le commerce de détail. Voir notre comparaison plus loin.

La solution PDV est intégrée  à l’écosystème de Square  et inclut en prime des services de vente à distance : boutique en ligne synchronisée avec la caisse, facturation, demande de paiement par lien, terminal virtuel

Notre avis repose sur six critères de notation : la qualité du produit (logiciel et matériel de caisse), le coût (abonnement et frais de transaction), la transparence et la facilité d’inscription, les services supplémentaires, le service client et les avis, le contrat.

Voir à la fin de l’article notre notation détaillée de la caisse Square.

Fonctionnalité de la caisse Square

Que peut-on faire avec Square PDV ?

Utiliser l’application sur plusieurs appareils – Toutes les données sont sauvées et synchronisées dans le Cloud. On pourra dans la même journée utiliser la caisse dans son magasin, encaisser des paiements sur un marché avec son smartphone, et envoyer des demandes de paiement ou gérer ses stocks sur son ordinateur dans la soirée.

Accepter de nombreux types de paiement – Les cartes bancaires Visa, Mastercard et American Express avec et sans contact, certains titres restaurants, mais aussi les chèques, les espèces. Pour ces dernières, plusieurs tiroirs-caisses sont disponibles en option. Square est capable de générer également ses propres cartes cadeaux.

Square utilise sa passerelle de paiement pour les cartes bancaires : les frais sont transparents et on n’a pas besoin de négocier un contrat avec sa banque.

Ajouter ses articles à un catalogue – Le nombre d’articles est illimité, ce qui est bien pour une application gratuite. Chaque fois qu’un article est vendu, il est décompté automatiquement des stocks. Vous pouvez créer autant de catégories d’articles et autant de variantes (taille, couleur) que vous voulez.

Image : Mobile Transaction

Catalogue de produits de l'application Square (iPad)

Ici la version tablette du catalogue de produit.

Gérer les stocks – Ajoutez des articles en tenant compte des variantes, ajustez manuellement les stocks en cas de perte dans le back-office, et recevez des alertes lorsqu’un article va être bientôt épuisé. Point fort de Square : la synchronisation du catalogue et des stocks avec la plateforme d’e-commerce de Square, ce qui est idéal lorsque l’on vend les mêmes articles dans un magasin et en ligne.

Se constituer une base de donnée client – Cette base est unique et inclut les clients de votre magasin et de votre boutique en ligne. Il est très facile d’ajouter un client pendant la phase de paiement, surtout si vous choisissez l’option des reçus électroniques.

Discuter avec les clients – Les clients peuvent facilement donner leur avis et attribuer une note à votre entreprise et même vous laisser un message, grâce au reçu électronique interactif. Cela permet notamment de résoudre les litiges plus facilement.

Gérer les employés – Cette partie comporte une option payante à 25 €/mois, mais beaucoup de fonctionnalités de base sont accessibles gratuitement : création d’emplois du temps, création d’un niveau d’autorisation pour tous les employés, création de fiches de présence.

Gérer de multiples points de vente – Les données de chaque commerce sont accessibles depuis un unique tableau de bord. Si vous utilisez des comptes bancaires différents pour chaque commerce, ce n’est pas un problème pour Square.

Image : Mobile Transaction

Extensions pour Square PDV

Certaines fonctions sont pas disponibles par défaut , il faudra les ajouter depuis la rubrique « extensions ».

Créer des demandes de paiement en ligne – Dans le catalogue de produits, il est possible d’associer à chaque article un lien de paiement. Si le client ne peut pas régler sur place, le lien de paiement permettra de le faire à distance sur une page de paiement en ligne. On peut également créer des liens pour accepter un paiement pour un article ou un service qui ne figure pas au catalogue, ou même pour encaisser un don.

Gérer les commandes du site web – En a déjà dit que l’un des avantages de la caisse Square est la synchronisation avec la boutique en ligne du commerçant. Si un client passe commande sur le site, ces commandes sont visualisables à tout moment depuis l’application, y compris sur un smartphone. En fait cet écran regroupe tous les paiements à distance, dont les paiements par lien ; à vous de voir si cela correspond un service ou un produit déjà livré, auquel cas il faudra marquer la commande comme terminée.

Précisions concernant la conformité vis-à-vis de la loi antifraude à la TVA : Square délivre simplement une autoattestation de conformité à la loi. C’est moins exigeant et contraignant qu’une certification externe, mais c’est tout aussi valable pour le commerçant d’un point de vue légal.


Tarifs et frais de Square PDV : sans abonnement

Square Point de Vente est une caisse gratuite : vous n’avez rien à payer pour avoir le droit d’utiliser le logiciel.

Cependant Square se rémunère en prélevant des frais de transaction de 1,65 % sur les encaissements de carte bancaire réalisés avec l’un des terminaux de Square.

Ces frais s’appliquent à toutes les cartes physiques compatibles ainsi qu’aux cartes intégrées à un portefeuille virtuel de type Apple Pay, lorsque votre client paie avec un smartphone. Il n’y a pas de différence entre les cartes personnelles, business, nationales ou internationales.

Frais de transaction de la caisse Square
Paiement Frais
Avec et sans contact 1,65 %
Saisie manuelle de la carte dans le terminal 2 %
Saisie manuelle de la carte dans un terminal virtuel 2,5 %

Cette tarification simplifiée est avantageuse pour les commerçants débutants. Toutefois, vous ne pouvez pas profiter des frais réduits du réseau français CB, puisque Square passe obligatoirement par Visa ou MasterCard.

Si vous acceptez essentiellement des cartes françaises, et que vous réalisez plus de 5000 € de chiffre d’affaires mensuelles, il peut être plus avantageux d’utiliser un autre logiciel de caisse et un autre terminal, mais cela implique de négocier un contrat avec sa banque, à moins de passer par une société comme Smile and Pay.

Cela dit, l’intérêt d’une solution de caisse comme celle de Square ne se résume pas au taux de transactions. Il faut tenir compte de la gratuité du logiciel, et du temps gagné grâce aux solutions intégrées à cet environnement de caisse, comme la gestion des employés et la vente en ligne.

Paiements acceptés

VisaVisa ElectronV.PAYMastercardMaestroAmerican ExpressNFCApple PayGoogle PaySwileEdenred

Les cartes compatibles sont toutes celles qui portent les logos Visa, Mastercard et American Express.

Dans le cas où vous saisiriez vous-même les données de carte bancaire de vos clients, les frais sont un peu plus élevés : 2% si vous entrez les données directement dans un terminale physique 2,5 % si vous utilisez un terminal virtuel terminal.

Si vous aviez négocié un autre taux de transaction avec votre banque, vous ne pourrez pas vous servir de votre carte de domiciliation bancaire et utiliser le terminal de votre choix.

Comment utiliser l’application Square PDV ?

L’application est simple d’emploi. On peut réaliser un encaissement :

  • en tapant directement la somme désirée dans le pavé numérique
  • ou en utilisant une liste (ou catalogue) d’articles préenregistrés.

Image : Mobile Transaction

Pavé numérique d'application Square

Le pavé numérique permet de saisir un montant libre.

Image : Mobile Transaction

Catalogue de produits de l'application Square

Le catalogue contient des raccourcis vers différents types de produits dont les cartes-cadeau.

Il y a un troisième onglet avec lequel on accède à ses articles favoris qui sont présentés sous forme de grille avec des images. C’est pratique si vous vendez souvent des articles appartenant à des catégories différentes.

Dans la page catalogue, on accède également aux cartes-cadeaux, à la liste des réductions, et aux récompenses (codes promos). Les réductions sont heureusement appliquées au moment de l’encaissement, sans avoir à revenir au catalogue.

Image : Mobile Transaction

Page "article" du catalogue de l'app Square

S’il y a plusieurs variantes, un écran de vérification apparaît.

Image : Mobile Transaction

Square : visualisation de la vente

Avant de passer au paiement, il y a une autre étape de vérification.

Il est possible d’ajouter un nouveau client à la base de données au moment du paiement, ou un peu plus tard, si l’on décide d’envoyer un reçu électronique à la place du reçu papier. Cette base de données est commune à tous les modes d’encaissement : par exemple, si vous envoyez un lien de paiement à un client, ou que vous vendez un article avec la boutique en ligne de Square, une fiche client sera automatiquement crée et sera accessible depuis le logiciel de caisse.

Image : Mobile Transaction

Square : aout d'un client avant l'encaissement

L’ajout d’un nouveau client à la base de donnée peut se faire juste avant le paiement.

Image : Mobile Transaction

Square : choix des moyens de paiement au passage en caisse

Beaucoup (trop ?) de moyens de paiement disponible lors du passage en caisse. Heureusement, on peut supprimer ceux dont on n’a pas besoin.

Si vous ne possédez pas d’imprimante, le ticket de caisse pourra être envoyé par e-mail ou bien par SMS. Dans ce dernier cas, le SMS contient un lien vers le site de Square sur lequel est hébergé le ticket. Le numéro de mobile du commerçant n’est pas transmis au client, celui-ci reçoit un SMS émis par Square.

Image : Mobile Transaction

Square PDV : paiement fractionné

Partager entre plusieurs personnes ou moyens de paiement est facile.

Image : Mobile Transaction

Square PDV : reçu numérique

En l’absence d’imprimante, le reçu numérique remplace le papier.

Avec le système du reçu numérique, le client obtiendra un ticket de caisse détaillé avec l’email du vendeur et la possibilité de noter son expérience. Ce système appelé feedback Square permet d’alimenter un peu plus la base de clients et même de discuter avec eux depuis le tableau de bord.

Square PDV : enquête de satisfaction 1

Reçu non encore personnalisé. Modifiez-le modèle dans votre tableau de bord Square.

Square PDV : enquête de satisfaction 2

Grâce à la fonction « feedback», le client peut facilement donner son avis sur chaque achat.

Pensez à renseigner correctement toutes les données concernant votre point de vente dans la rubrique « compte et paramètre > entreprise > point de vente » du tableau de bord.

Le modèle de reçus est personnalisable depuis le tableau de bord de l’interface web de votre compte Square : couleur de fond de l’en-tête, ajout du logo, nom de l’entreprise, adresse, site web, téléphone, comptes de réseaux sociaux, horaire,  texte au choix, et politique de retour.

À notre avis, l’application est plutôt ergonomique. Mis à part l’ajout de variante et la distinction entre transaction et vente, on n’a pas besoin de trop réfléchir pour l’utiliser. Certains termes nous semblent un peu mal traduits, mais cela est facile à résoudre. On peut aussi regretter une interface un peu tristounette, qui est malheureusement à la mode un peu partout en ce moment.

Il faut effectuer quelques réglages avant d’utiliser la caisse

Sur un smartphone Android, il suffit d’autoriser la géolocalisation pour démarrer le test de l’application. Sur un iPad il faut autoriser en plus l’accès au micro, les notifications, le Bluetooth et l’accès au réseau local.

Un même compte pourra utiliser Square PDV sur n’importe quel appareil, mais pour démarrer une session de caisse, il faut utiliser l’application sur une tablette reliée à un tiroir-caisse. Dans le cas contraire, l’application ne permet pas d’ouvrir et de fermer sa caisse ; les rapports de vente sont simplement générés automatiquement à la fin de la journée.

Avant de commencer à recevoir les paiements, même sans tiroir-caisse, il faut paramétrer rapidement le logiciel : ajouter les taux de TVA à appliquer à tous les produits ou à certaines catégories, et choisir quels moyens de paiement accepter en plus de la carte bancaire ; c’est important, car cela va alléger l’interface lors du règlement, si vous supprimez des moyens de paiement inutiles.

Point positif : Square PDV autorise une dizaine de moyens de paiement supplémentaire dont les chèques, qui font défaut à l’application concurrente Zettle Go.

Image : Mobile Transaction

Réglages de la caisse Square

Il est indispensable de paramétrer la caisse avant utilisation.

Image : Mobile Transaction

Square PDV : choix des moyens de paiement

Chacun des modes de paiements peut-être activé ou désactivé.

Les « montants instantanés » sont des montants qui reviennent fréquemment lors du passage en caisse, et qui sont disponibles en permanence au niveau du pavé numérique de la caisse. On peut en ajouter jusqu’à trois, ce qui est très pratique.

Évidemment, si l’on a beaucoup d’articles, il est plus efficace de recourir au catalogue de produits. On peut gérer celui-ci depuis un smartphone ou depuis l’interface web, qui est plus complète. Nous avons rencontré un bug dans l’application Android, puisqu’il n’a pas été possible d’ajouter une photo depuis l’application, alors que cela fonctionnait sans problème depuis le navigateur.

Lorsque l’on ajoute des articles depuis l’interface web, Square propose des catégories automatiquement en fonction du nom du produit, mais en anglais pour le moment.

Image : Mobile Transaction

Ajout d'un article dans Square

La gestion des produits depuis un smartphone est possible.

Image : Mobile Transaction

Modification d'un article dans l'application Square

On peut aussi ajouter/modifier la TVA, créer des variantes et ajouter des entrées dans les stocks.

Sur ce logiciel, les variantes, comme la couleur d’un t-shirt par exemple, sont appelées « options » et concernent des groupes de produit spécifiques. Si l’on vend une variante d’un t-shirt, le stock correspondant à cette variante sera décompté d’une unité.

Image : Mobile Transaction

Ajustement des stocks dans l'application Square

La gestion manuelle des stocks est très complète, mais le texte n’est pas toujours bien traduit.

Il existe aussi des « modificateurs » (ex. « paquet cadeau ») qui peuvent s’appliquer à n’importe quel produit et qui n’ont pas de conséquences sur le décompte des stocks. Cela n’est pas très intuitif, lorsque l’on prend en main ce type de logiciel, et malheureusement la section correspondante de l’aide en ligne n’est pas entièrement traduite.

La gestion des stocks est limitée dans l’application : vous ne pourrez qu’incrémenter les stocks, lors d’un nouvel arrivage. Si vous souhaitez modifier manuellement les stocks pour signaler des pertes, vols, etc., il faudra utiliser à nouveau la version web de Square.

Par défaut, le suivi des stocks est activé pour tous les nouveaux articles : cela signifie que Square vous alertera à chaque fois que la quantité d’articles disponibles dans l’inventaire descendra en dessous d’un certain niveau, qui est paramétrable.


Comparaison avec Square Retail et Square Restaurant

Square Solution de Vente est une solution de caisse (logiciel + matériel) universelle et gratuite.

Deux solutions freemium sont également disponibles : Square Retail, spécialisé dans le commerce de détail et Square Restaurant. Freemium signifie qu’il existe une version gratuite est une version payante de chacune de ces deux applications.

Les prix des versions payantes données dans le tableau ci-dessous sont indiqués par emplacement. Si vous gérez trois magasins, il faudra payer trois abonnements.

Voici quelques-unes des différences nous avons relevées :

Les trois versions de la Caisse Square
PDV Retail Restaurant
Lien
Prix mensuel Gratuit Gratuit ou payant (59 € HT/mois) Gratuit ou payant (59 € HT/mois)
Rapports fin de journée Payant Payant
Retours multi emplacement Payant
Gestion employés Oui
Personnalisée : 25 € HT
Oui
Personnalisée : inclus
Oui
Personnalisé : inclus
Impression codes-barres Payant Payant
MAJ stocks avec mobile Payant
Stocks intelligents Payant
Menus Oui
Ordre des plats Payant
Écran de cuisine Oui
Les trois versions de la Caisse Square
PDV Retail Restaurant
Lien
Prix mensuel Gratuit Gratuit ou payant (59 € HT/mois) Gratuit ou payant (59 € HT/mois)
Rapports fin de journée Payant Payant
Retours multi emplacement Payant
Gestion employés Oui
Personnalisée : 25 € HT
Oui
Personnalisée : inclus
Oui
Personnalisé : inclus
Impression codes-barres Payant Payant
MAJ stocks avec mobile Payant
Stocks intelligents Payant
Menus Oui
Ordre des plats Payant
Écran de cuisine Oui

Il n’est pas possible ici de donner tous les détails.

Les deux versions payantes pour commerce au restaurant incluent une procédure d’ouverture fermeture de la caisse qui diminue le risque d’erreur, avec génération d’un Z de caisse. Elles incluent également une gestion plus fine des employés, notamment des autorisations personnalisées.

Si vous avez beaucoup d’articles en stock, la version Retail payante est beaucoup plus pratique, car vous pourrez ajuster vos stocks manuellement avec votre smartphone, en cas de perte, remboursement ou de vol, par exemple. Vous pourrez aussi générer vos propres étiquettes de codes-barres. Pour une petite boutique la version gratuite paraît suffisante.

La version Restaurant est nettement préférable à la version standard (PDV) si vous gérez un restaurant, grâce à la gestion des menus, des tables et à la possibilité d’afficher les commandes sur un écran de cuisine. En version payante, on pourra mieux gérer l’ordre de service des plats, marquer certains plats comme indisponibles, mesurer les temps d’attente des clients, mesurer la rentabilité des différentes sections du restaurant, etc.

Matériel de caisse commercialisé par Square

Nous ne nous intéresserons ici qu’au matériel commercialisé directement par Square, que vous pouvez acheter sur leur boutique en ligne.

On aura le choix entre :

  • Trois terminaux de paiement
    • Le Square Reader, sans écran
    • Le Square Terminal, avec écran tactile et imprimante incorporée
    • Le Square Stand, un support pour iPad avec lecteur de carte bancaire intégrée
  • Du matériel de caisse supplémentaire : tiroir-caisse, imprimantes de reçus, lecteur de codes-barres
  • Des accessoires : câbles, supports de chargement pour le terminaux, papier
Prix du matériel de Square (indicatif)
Matériel Prix 
Square Reader 19 € HT
Square Terminal 165 € HT
Square Stand 139 € HT
Imprimante de reçu 279 € HT
Tiroir-caisse 119-309 € HT
Lecteur de code barre 119 € HT
Support pour le Reader 29 € HT
Hub pour Terminal et Stand 35 € HT
Kit (Stand + tiroir + imprimante) 559 € HT

Mis à part les terminaux, qui sont particulièrement bon marché, les tarifs sont comparables à ce que l’on trouve chez la concurrence.

On ne peut pas utiliser d’autres terminaux de paiement que ceux fournis par Square, mais on pourra également se procurer du matériel de caisse compatible ailleurs que dans la boutique de Square : imprimantes, tiroirs-caisses, lecteurs de code-barre.

Le tarif des tiroirs-caisses varie en fonction du mode de connexion. Celui qui est activé par l’imprimante est moins cher que celui qui se branche directement au terminal.

Image : Square

Kit Square PDV

Kit matériel avec Square Stand, tiroir-caisse et imprimante de reçu.

Quelle configuration choisir ? Pour qui ?

L’un des avantages de la caisse enregistreuse de Square est que l’on pourra choisir des configurations totalement différentes en fonction de son activité : artisan obligé de se déplacer souvent, commerçant dans une boutique, chauffeur de taxi, etc.

La configuration va dépendre fortement du choix du terminal, non seulement en ce qui concerne les fonctionnalités et les capacités de chaque appareil, mais également, en ce qui concerne la facilité à y connecter du matériel de caisse.

Exemples de configuration :

Logiciel sur un smartphone ou une tablette + Square Reader
Adapté à un indépendant qui se déplace souvent.

Logiciel sur Square Terminal
Pratique dans un taxi, ou bien pour encaisser directement auprès du client, par exemple dans un café.

Logiciel sur Square Terminal + tiroir-caisse sous le comptoir
Configuration envisageable lorsque l’on dispose de très peu de place dans sa boutique.

Logiciel sur iPad +  Square Stand + tiroir-caisse + imprimante
Adapté à la plupart des boutiques.

Logiciel sur iPad +  Square Stand (ou Logiciel sur tablette Android +  Support universel) + Square Terminal + tiroir-caisse + imprimante + douchette
Adapté à un petit commerce standard.

Le Square Reader impose l’utilisation de l’écran du smartphone du commerçant pour taper le code. Cela nécessite une relation de confiance, qui n’est pas forcement adapté à un commerce. Nous verrons plus bas pourquoi la connexion de matériel au Reader est un peu plus délicate qu’avec les autres terminaux.

Le  Square Terminal se suffit à lui-même. Il se relie tout seul au réseau, il est capable de faire tourner directement le logiciel de caisse, et il comporte une imprimante de reçus. On pourra utiliser aussi bien dans un commerce qu’en déplacement. La connexion de matériel est simple.

Le Square Stand est le plus indiqué pour une boutique. Il est également facile d’y connecter du matériel, l’écran de l’iPad est plus commode que celui du Terminal, lorsqu’on utilise un catalogue de produits. Le lecteur intégré est économique et fait gagner de la place, mais on pourra aussi utiliser le Square Terminal en complément.

Comment connecter le matériel ?

Le Square Reader se connecte habituellement en Bluetooth à votre tablette ou smartphone. On pourra aussi le connecter en USB au Stand, mais nous n’en voyons pas l’intérêt.

Le Square Terminal se connecte en Wifi à votre box Internet. Il est utilisable seul ou connecté par Bluetooth au Square Stand, après avoir désactivé le paiement en face-à-face sur ce celui-ci.

Le Square Stand utilise la connexion Wifi de l’iPad, auquel il est relié par un connecteur Lightning.

Comment faire pour ajouter une imprimante, un  tiroir-caisse et un lecteur de codes-barres ?

Si le terminal utilisé est le Square Reader, c’est un peu compliqué, et cela va dépendre du système d’exploitation de votre appareil mobile :

Il existe des imprimantes Ethernet que l’on doit brancher par un câble routeur, et qu’il faut également connecter au même réseau Wifi que l’appareil mobile. Cette possibilité fonctionne avec Android et iOS.

Avec les imprimantes Bluetooth, c’est plus simple, puisqu’il suffit d’appairer les appareils, mais cela n’est possible qu’avec les appareils iOS. Sur Android, il faudra utiliser un adaptateur USB OTG (On-The-Go) et la brancher à votre tablette. Idem pour le lecteur de codes-barres.

Pour le Square Terminal et le Square Stand, il existe un accessoire, le Hub, qui comporte trois ports USB, ainsi qu’un port Ethernet (pour connecter le Square Terminal à Internet si le Wifi fonctionne mal).

Si vous utilisez le Reader, la connexion est plus simple avec le matériel iOS. Si l’on ajoute le faite que le Stand est prévu uniquement pour les iPads, on voit clairement que Square privilégie le matériel de la marque à la pomme.

Nous vous conseillons d’investir dans des appareils mobiles Apple, si vous souhaitez utiliser Square dans les meilleures conditions.

De très nombreux rapports, mais pas sur l’application

En ce qui concerne le nombre de rapports disponibles, Square est très généreux, mais uniquement si vous vous connectez sur le tableau de bord de l’interface web. Vous pourrez trouver une quinzaine de rapports au total : ventes, tendance des ventes, ventes par article ou catégories, ventes des employés, litiges,coût de la main-d’œuvre, réduction, annulation, TVA, cartes cadeaux, etc.

Image : Mobile Transaction

Square Menu Transactions

Retrouvez le détail de tous vos encaissements dans le menu «transaction».

Sur l’application pour smartphone ou tablette, on ne trouve que deux rapports : les litiges et le récapitulatif des ventes

Il ne s’agit pas à proprement parler d’un rapport, mais c’est le lieu d’en parler ici : la liste des transactions est accessible à tout moment dans l’application.  Celles-ci sont affichées de manière chronologique.  En cliquant sur une transaction, on peut afficher tous les détails de celle-ci, mais aussi réémettre le ticket de caisse ou procéder à des remboursements.

En cliquant sur une transaction, on obtient le détail de la « vente ». Le rapport sur les ventes ne permet pas de faire ; il donne simplement des statistiques sur les ventes brutes et nettes (hors TVA), le nombre de retours, le nombre moyen de ventes, les ventes moyennes, ainsi que le nombre de remboursements et de réductions offertes.

Image : Mobile Transaction

Square PDV : détail d'une vente

Détail d’une vente.

Image : Mobile Transaction

Rapport sur les ventes (vue smartphone)

Rapport hebdomadaire sur les ventes.

L’interface web donne accès à des rapports plus riches ; on peut trier par exemple le récapitulatif des ventes par appareil, par point de vente et même par horaire au sein d’une période prédéfinie.

Si vous possédez un fichier client créé manuellement ou automatiquement, notamment grâce à la fonction « rétroaction », vous pourrez retrouver leurs appréciations et commentaires, mais aussi leur historique d’achat, dans le menu « client ». Vérifiez que l’option de collecte automatique des informations dans l’application.

Point faible de cette application gratuite : il n’est pas possible d’ouvrir et de clore globalement la caisse et de générer manuellement un Z de caisse (rapport de fin de journée). La gestion manuelle se limite au tiroir-caisse, et donc aux espèces.


Inscription et service client

L‘inscription à Square est ouverte aux personnes morales et physiques : entreprises individuelles dont les auto-entrepreneurs, EURL, SARL, etc. Comme la plupart des utilisateurs de la caisse Square sont des commerçants, il faudra se munir de son numéro de RCS en plus du numéro SIREN.

Commencez par télécharger l’application Square sur votre appareil mobile. Il est en effet plus commode d’effectuer l’inscription depuis l’application que depuis le site web. En effet l’application vous permettra de scanner votre carte identité et de prendre un selfie.

Ces deux étapes sont indispensables si vous souhaitez encaisser des paiements. Malheureusement, elles se  déroulent pour l’instant en anglais, ce qui devrait sans doute être corrigé bientôt, mais nous oblige à baisser notre note. L’étape de vérification des documents est très rapide, donc si vous avez tout sous la main, cela ne devrait prendre qu’une dizaine de minutes.

En cas de problème, vous pouvez contacter le service client par email ou au téléphone, voire sur les réseaux sociaux. Le service client de l’application gratuite est ouvert en semaine pendant la journée. On pourra aussi recourir à l’aide en ligne ou se tourner vers la communauté d’utilisateurs de Square.

Notre avis sur la Solution Point de Vente Square

Récapitulons.

Square PDV inclue un logiciel de caisse gratuit, des terminaux de paiement conçus par Square, du matériel de caisse en option.

Les fonctionnalités sont satisfaisantes surtout pour un logiciel sans abonnement : nombre d’appareils et d’articles illimité, gestion des stocks, base de donnée client, gestion des employés, rapports complets…

On ne peut pas ouvrir et fermer la caisse manuellement et l’interface est un peu austère et pas toujours parfaitement traduite, mais cela ne doit pas vous retenir d’essayer cette caisse qui s’insère dans un ensemble de services à forte valeur ajoutée.

Square impose ses propres terminaux de paiement, mais en échange offre des frais de transaction simples et avantageux pour les petites entreprises. Il faut ajouter que les terminaux de paiement sont économiques et que l’un d’entre eux est même capable de faire tourner le logiciel de caisse de Square, ce qui est pratique si vous ne disposez pas de beaucoup de place.

L’un des gros points forts est la synchronisation avec la plateforme d’e-commerce de Square. C’est très utile, si votre magasin physique pratique le Click and Collect, ou si vous effectuez des ventes additionnelles en ligne.

Notation détaillée de Square PDV
Coeff. Note Étoiles
Produit 3 4,2
Coût et frais 3 4,4
Transparence et inscription 2 3,8
Valeur ajoutée par les services 2 4,5
Service client 2 4
Contrat 1 4,5
NOTE FINALE 4,2

Notation détaillée de Square PDV
Coeff. Note Étoiles
Produit 3 4,2
Coût et frais 3 4,4
Transparence et inscription 2 3,8
Valeur ajoutée par les services 2 4,5
Service client 2 4
Contrat 1 4,5
NOTE FINALE 4,2

L’application n’est pas compatible avec les monnayeurs et d’autre part l’acceptation des tickets restaurants est réduite et s’accompagne de frais. Ce n’est donc pas la solution idéale pour une boulangerie ou un restaurant. Voir nos deux articles sur les logiciels de caisse adaptés aux restaurants et aux boulangeries.

Si vous louez du matériel ou que vous vendez des articles très coûteux, comme de l’électroménager, Square Point de Vente, n’est pas non plus approprié, car il est impossible d’accepter les cautions ou les paiements plusieurs fois.

À notre avis, Square est bien adapté aux boutiques, surtout si elles exercent une activité complémentaire de vente en ligne. Dans ce cas c’est même l’un des meilleurs choix.

Son plus proche concurrent, Zettle offre une solution assez voisine, mais moins intégrée : Zettle ne gère pas sa propre plateforme d’e-commerce, mais permet une synchronisation avec des CMS. c’est une alternative intéressante si vous avez déjà un site de vente en ligne. Zettle est également légèrement plus cher que Square, mais c’est une solution très ergonomique et appréciée de ses utilisateurs, donc à envisager également, toujours pour une boutique.