Tous les entrepreneurs sont concernés par les paiements à distance.

En fonction de la nature de votre business, ce type de paiement peut constituer une absolue nécessité ou juste l’occasion de faire plus de ventes.

Mais connaissez-vous toutes les façons d’encaisser des paiements à distance ? Par e-mail, par SMS, par téléphone…?

Nous allons démarrer dans un instant notre tour d’horizon des méthodes de paiement à distance, mais une petite précision au préalable :

Nous ne traiterons pas des solutions de paiement qui nécessitent de créer un site de commerce en ligne, mais uniquement des solutions qui peuvent être mises en place très rapidement par un auto-entrepreneur, un indépendant, un commerçant ou une TPE.

Le paiement à distance facile avec les liens de paiement

Connaissez-vous les liens de paiement ? Oui ? Non ?

C’est pourtant la façon la plus simple de se faire payer à distance :

  1. Vous envoyez un lien par mail ou SMS depuis une application.
  2. Le client clique sur le lien depuis et atterrit sur une page de paiement, sur laquelle il entre les données de sa carte bancaire.
  3. Le client reçoit un SMS ou un e-mail de confirmation.

Pas la peine d’entrer au préalable les coordonnées du client, car les liens de paiement sont un moyen de paiement comme un autre et ne sont pas assimilables à une facture : au lieu de payer par chèque ou avec un terminal de paiement, le client paie en ligne avec les liens de paiement.

Les liens de paiement sont une méthode facile à mettre en place et peu onéreuse.

Exemples de services proposant les liens de paiement : iZettle, Lydia, PayTweak, PayPal, PayZen. Vous pouvez démarrer avec iZettle ou Lydia qui prélèveront environ 2% de frais (pour simplifier) et passer ensuite à des systèmes avec abonnement.

Pour en savoir plus, lisez notre sélection des meilleurs services de liens de paiement pour les petites entreprises.

Le paiement au téléphone ou par courrier avec le terminal virtuel

C’est comme si vous aviez un terminal de paiement prêt à accepter un paiement par carte, sauf qu’il est virtuel…

… et que votre client se trouve à des dizaines ou milliers de kilomètres.

Comment ça marche ?

  1. Le client passe commande au téléphone ou envoie sa commande par courrier physique ou e-mail avec les coordonnées de sa carte bancaire
  2. Vous tapez vous-même les données de la carte du client dans votre terminal virtuel
  3. Le client reçoit un SMS ou un e-mail de confirmation
Paiement à distance avec un terminal virtuel

Entrez vous-même les données de carte bancaire de votre client pour encaisser avec le terminal virtuel.

Cette méthode de paiement à distance requiert un lien de confiance entre le client et le commerçant. En effet, contrairement aux paiements en lignes habituels, c’est le commerçant et non le client qui renseigne ces données de carte bancaire.

Le terminal virtuel séduira les clients qui se méfient d’Internet, mais qui vous font confiance.

Exemples de solutions proposant un terminal virtuel : Cardinity, Payfacile, Paymill, myPOS, SumUp. Les frais des terminaux virtuels sont un peu plus élevés que ceux des liens de paiement, par exemple environ 3-4 % avec SumUp pour des paniers de quelques dizaines d’euros, pour mentionner une solution sans abonnement.

Si le principe vous séduit, sachez qu’une comme Paytweak commercialise une solution de reconnaissance vocale, pour que le client puisse communiquer ses données bancaires en toute confidentialité, mais il s’agit là d’une solution avancée.

Les modules de paiement à distance des logiciels de facturation

Faites-vous encore vos factures à la main avec Word et Excel ?

Il serait peut-être temps de passer à la facturation en ligne.

Cela vous permettra d’éditer des factures propres, aux normes, en plusieurs langues et correctement numérotées mais aussi d’accepter les paiements par carte bancaire et PayPal.

Vous éviterez ainsi les chèques et réduirez les risques d’impayés avec les clients occasionnels. Les gros clients pourront toujours vous payer par virement.

La plupart des logiciels de facturations en ligne proposent ce service, mais le nombre de plateformes de paiement en ligne (Stripe, PayPal, etc.) varie :

  1. Vous envoyez votre facture par e-mail.
  2. Le client clique s’il le souhaite sur un bouton de paiement en ligne.
  3. Il est redirigé vers une page de paiement par carte bancaire.
  4. Il reçoit un mail de confirmation et votre logiciel de facturation marque automatiquement la facture comme payée.
Bouton sur une facture pour payer à distance

Sur certaines facture envoyées par e-mail un bouton permet de payer en ligne.

Les logiciels de facturation sont même capables d’effectuer des relances tant que le paiement n’a pas été effectué !

Les factures avec liens vers une page de paiement sont parfaits pour les artisans, indépendants, auto-entrepreneurs et TPE qui sont allergiques aux chèques.

Les commerçants qui vendent habituellement en B2C ou les entrepreneurs débutants qui ne sont pas encore passés à la facturation en ligne préféreront les liens de paiement.

Exemples de solutions de facturations avec paiement en ligne : Debitoor, MonAE, PayPal, Vosfactures, Zoho, Zervant. Les frais vont dépendre de la plateforme de paiement en ligne utilisée par le logiciel de facturation. Exemple : 1,4% + 0,25 € avec Stripe.

Pour en savoir plus : La facturation en ligne : quel intérêt pour les auto-entrepreneurs et les TPE ?

Cas particulier : le paiement à distance avec PayPal

PayPal est loin d’être la solution la moins chère pour le commerçant, mais comme elle est très appréciée des clients, il faut tout de même envisager de l’utiliser.

En fait, il n’est pas sûr que vous connaissiez toutes les façons d’encaisser des paiements avec PayPal, même si elles appartiennent à l’une des catégories évoquées plus haut dans l’article.

Mises à part les solutions de paiement en ligne pour les sites d’e-commerce et les logiciels de facturation, il y a trois manières de recevoir des paiements à distance avec PayPal :

  • Le lien PayPal.me – Il ne s’agit pas d’un lien de paiement à durée limité, mais d’un lien permanent vers une page de paiement à votre nom, par exemple paypal.me/MonBusiness. Tarif : 3,40 % + 0,35 € (paiement en euro depuis la France).
  • Les factures PayPal – C’est une vrai facture, avec date, mentions légales, délai de recouvrement et un système de numérotation propre à PayPal. Tarif : 2,90 % + 0,35 €
  • Le terminal virtuel PayPal – Pratique pour encaisser des paiement par téléphone, mais nécessite un abonnement de 35 $ par mois plus une commission de 3,9 % + 0,35 €

Les paiements transfrontalier coûteront encore plus cher.

Dans tous les cas, il faudra que votre client ait un compte PayPal.

PayPal est très souvent la solution la plus chère, mais on ne peut pas s’en passer totalement.

Quelle méthode de paiement à distance choisir ?

Pour résumer :

Les liens de paiement sont adaptés à de nombreuses situations en complément d’une facture papier, que les clients soient particuliers ou professionnels.

Exemples :

  • Une boutique, qui veut se lancer très rapidement dans la vente en ligne à cause du coronavirus.
  • Un artisan qui préfère être payé en ligne plutôt que par chèque.
  • Un auto-entrepreneur qui ne veut pas donner ses coordonnées bancaires à un client occasionnel et cherche une alternative aux virements.

Les modules de paiement des logiciels de facturation en ligne pourront être utilisés aussi bien auprès des particuliers que des clients professionnels occasionnels, à la place des virements. Avantages : relance automatique en cas d’impayé, validation automatique du paiement. Inconvénients : plus cher qu’un virement.

Le terminal virtuel sera utilisé uniquement dans le cadre d’une activité de vente en ligne auprès de particuliers.