Verifone est une entreprise américaine spécialisée dans les terminaux de paiement. En France, les TPE de Verifone sont présents dans de nombreux points de vente, stations services, et même dans les trains.

Verifone souffre cependant de la concurrence du champion local, Ingenico, qui est extrêmement présent dans les commerces, et dont les appareils sont plus facilement disponibles auprès des revendeurs.

Y a-t-il un avantage à acheter un terminal Verifone quand on est un commerçant français ? Pour répondre à cette question, commençons par comparer les spécifications de quelques modèles récents produits par Verifone et Ingenico :

TPE mobiles : Verifone V240m et Ingenico Move 5000

Ces deux terminaux se ressemblent beaucoup avec leur grand écran tactile en couleur et leurs nombreuses options de connectivité sans fil.

En fonction des options choisies, ils pourront communiquer en mode portable (connexion à un routeur ADSL en Wifi ou à une base en Bluetooth), ou en mode totalement mobile (connexion au réseau cellulaire GPRS, 3G voire 4G).

Verifone
V240m
Ingenico
Move 5000
ImprimanteOuiOui
ProcesseurCortex A9Cortex A5
Batterie2450 mAh2900 mAh
Dimensions
(mm)
163 x 75 x 53169 x 78 x 57
Poids320 g320 g
Taille écran
(pouces)
3,53,5
Pixels480 x 320480 x 320
MultimédiaOptionOption
GPRS/3G/WifiOui*Oui*
4GOui*
BluetoothOui*Oui*
Connexion filaireOuiOui
GPSOptionOption
Lecteur de code barreOptionOption
OSV/OS (Linux)Telium

* selon la configuration choisie

Ces terminaux sont hautement configurables, cela signifie que de nombreuses combinaisons sont possibles : appareil Wifi sans GPS et avec caméra, appareil 3G avec GPS et sans caméra, etc.

Chez Verifone, il faut parfois aussi changer de modèles : si vous souhaitez une version du V240m avec un vrai haut parleur, il faudra commander le V240m Plus, qui est également doté de plus de mémoire vive.

Les caméras des deux appareils lisent des données dans les deux dimensions, c’est-à-dire qu’elles sauront scanner aussi bien des codes-barres que des QR codes.

Verdict : Le Move 5000 peut se connecter en 4 G et à la différence du V240m, mais celui-ci dispose d’un processeur plus récent. Au final, il n’y a pas vraiment de différence entre les deux modèles en ce qui concerne le hardware, c’est-à-dire le matériel. Donc match nul.

Transaction avec le Verifone v240m

Le V240m en version 3G fonctionne partout où le réseau cellulaire est disponible. Photo : Verifone.

TPE fixes : Verifone V200c et Ingenico Desk 5000

Ces terminaux sont aussi récents que les précédents, mais ici Ici pas de connexion 4G, de batterie, de GPS ou de lecteur de code barre. Ces modèles sont conçus pour être reliés à une caisse enregistreuse.

Ces modèles possèdent toutefois une connexion 3G en option, qui peut rendre de grands services en cas de coupure du réseau.

Il existe un modèle de Verifone plus perfectionné, le V400c, mais il n’est actuellement pas disponible auprès des revendeurs français.

 Verifone
V200c
Ingenico
Desk 5000
ImprimanteOuiOui
ProcesseurCortex A9Cortex A5
Dimensions
(mm)
190 x 80 x 70187 x 82 x 68
Poids380 g340 g
Taille écran
(pouces)
2,83,5
Pixels240 x 320480 x 320
MultimédiaOui*Oui*
GPRS/3G/WifiOui*Oui*
4G
BluetoothOui*Oui*
Connexion filaireOuiOui
GPSOption
Lecteur de code barreOption
OSV/OS (Linux)Telium Tetra

*selon la configuration choisie

Le V200c ne peut pas accueillir de capteur GPS ou de lecteur de code barre, en option, mais cela n’est pas un inconvénient, compte tenu de son utilisation fixe.

Verdict : Verifone est un peu désavantagé par son écran de taille plus modeste dans cette comparaison, car nous avons opté pour le V200c plutôt que pour le V400c, mais le modèle de Verifone est, là encore, plus rapide que le Desk 5000, grâce à son processeur plus récent.

Les spécifications étant assez voisines, c’est surtout du côté de l’offre logicielle qu’il faudra chercher des différences significatives :

Système d’exploitation et logiciels

Il est possible et même indispensable de télécharger des logiciels sur son TPE Verifone.

Certains logiciels sont compatibles avec tous les appareils ; ils permettent par exemple d’activer le paiement sans contact ou d’autoriser les paiements à distance.

D’autres sont adaptés à un système d’exploitation particulier (V/OS de Vérifone ou Telium d’Ingenico) : il peut s’agir de logiciels permettant d’accepter les tickets restaurants, les cartes American Express ou Union Pay, ou encore les paiements en plusieurs fois.

Verdict : Le nombre de logiciels disponible sur les terminaux Verifone est moins élevé que chez son concurrent. D’autre part le site d’Ingenico fournit des modes d’emploi pour les applications sous forme de pages web ou de PDF avec des explications très complètes.

Prix et disponibilités des TPE Verifone

Ces modèles récents sont disponibles soit auprès des banques, soit auprès des revendeurs, qui peuvent aussi se charger du flux monétique.

En règle générale, les TPE de Verifone sont disponibles chez moins de revendeurs que ceux d’Ingenico, c’est particulièrement le cas pour les modèles récents comme le V240m.

Dans certains cas vous n’aurez pas le choix et c’est votre banque qui vous imposera tel ou tel terminal : par exemple le Verifone V200c pour les postes fixes et le Move 5000 pour une utilisation portable ou mobile.

D’accord mais combien coûte un terminal récent de chez Verifone, à l’achat ?

Pour les appareils portables et mobiles, le prix varie en fonction de la configuration, on ne peut pas donner un prix pour un modèle mais une fourchette de prix, hors promotions :

Verifone V240m : de 450 à 550 € HT environ

Verifone V200c : 250 € HT environ

Si vous souhaitez faire des économies, vous pouvez envisager l’acquisition d’un modèle moins récent neuf ou d’occasion :

  • Mobile : Verifone VX675 à la place du V240 m
  • Fixe : VX820 à la place du V200c

Si vous êtes intéressé par la location, vous trouverez surtout des modèles anciens.

En bref :

Les frères ennemis Verifone et Ingenico proposent des terminaux de paiements très similaires, dans différents segments.

À l’heure actuelle, en France Ingenico conserve son avance sur Verifone auprès des petits commerçants, grâce à la plus grande disponibilité de ses appareils et une offre logicielle un peu plus étendue. Pour les grandes enseignes, d’autres critères entrent en compte, comme la gestion de la flotte, avec par exemple la capacité à mettre tous les logiciels à jour en même temps.

Que cela soit pour Verifone pour Ingenico, les systèmes d’exploitation propriétaires V/OS et Telium n’ont pas favorisé l’éclosion d’un grand nombre d’applications. Les terminaux intelligents Verifone Carbon, basés sur Android (l’équivalent d’Axium chez Ingenico), pourraient changer la donne. Encore peu présents dans les magasins, ils devraient enrichir et unifier l’« expérience utilisateur » du site internet au magasin. Pourront-ils faire pencher la balance en faveur de Verifone ?