Le choix entre l’achat ou de la location de son TPE, dépend de la situation de chaque entreprise.

Quels sont les critères à prendre en compte ? L’achat coûte-t-il moins cher ? La location est-elle toujours contraignante ?

Les offres du marché se sont considérablement améliorées et chacune des deux solutions présente de plus en plus d’avantages et de moins en moins d’inconvénients.

Nous allons tout de même vous aider à trancher.

Le prix d’achat des TPE est de plus en plus faible

L’achat d’un terminal de paiement implique de dépenser en une fois une somme que la location permet d’étaler sur plusieurs années.

C’est évidemment problématique si vous vous dirigez votre choix vers un TPE mobile de dernière génération avec imprimante intégrée, car ces appareils coûtent plusieurs centaines d’euros. Il est toutefois possible dans certains cas de les acheter en 3 ou 4 fois.

Pour tempérer la remarque initiale sur l’inconvénient de l’achat, il convient également d’ajouter que l’on observe une baisse marquée du prix des TPE ces cinq dernières années, en raison de l’arrivée de nouveaux entrants sur le marché. On peut trouver en effet à l’heure actuelle des TPE sans imprimante qui coûtent entre 40 et 100 €, voir à ce sujet notre sélection des meilleurs terminaux de paiement.

Image : EC, Mobile Transaction

TPE Pax A920 par Smile and Pay

Avec la baisse des prix, même les terminaux de dernière génération comme le PAX A920 deviennent accessibles.

Pour réduire l’investissement initial au minimum, on peut se tourner plus particulièrement vers des nouveaux types de TPE, plus simples à fabriquer, mais qui ne sont pas autonomes. Vous pourrez les découvrir dans notre sélection de lecteurs de cartes bancaires pour smartphones. Ces appareils ne coûtent que quelques dizaines d’euros.

Image : EC, Mobile Transaction

Lecteur de carte bancaire d'iZettle et sa station d'accueil

Exemple de TPE pour smartphone : le Zettle Reader ne coûte que 19 €.

Autre avantage de l’achat : la possibilité d’acheter du matériel d’occasion, voire de le revendre, même si la rapide baisse des prix rend cette option de moins en moins intéressante.

Location du TPE et engagement : de moins en moins contraignant

Par définition, la location implique de payer une somme fixe, c’est-à-dire un abonnement. Lorsque celui-ci doit comporter une durée minimum, on parle d’engagement.

La location à long terme d’un TPE implique habituellement de s’engager sur 24 à 48 mois lorsque l’on passe par sa banque.

Chez les monéticiens indépendants, l’engagement est généralement de 12 mois, mais on commence à voir apparaître des offres sans engagement, comme chez Sextant, qui se démarquent ainsi des banques.

Pour rentabiliser l’achat d’un TPE de plusieurs centaines d’euros, il faudra l’utiliser un ou deux ans, ce qui n’est pas un engagement contractuel, mais représente tout de même une forme de contrainte.

Si vous n’êtes pas sûrs de pouvoir le faire, il vaut mieux louer ou choisir un modèle facile à revendre d’occasion.

Le coût dépend de la durée de vie du terminal

Nous avons vu qu’il faut au plus d’un an pour rentabiliser l’achat d’un terminal coûteux, par exemple de type Wifi/3G avec imprimante. En effet en partant sur une base de 20 à 25 €/mois HT de location, il faut entre un et deux ans pour atteindre les 300 à 400 € HT, qui représentent le prix du terminal.

Si l’on part sur une utilisation intensive et une durée de vie de 3-4 ans il est difficile de départager achat et location, car cela va dépendre du nombre de pannes et de l’absence ou nom d’un contrat de maintenance.

Cela va aussi dépendre de l’inclusion ou non de la passerelle monétique et du contrat de domiciliation dans le forfait. Dans ce cas, un volume de transaction élevé permet au monéticien ou à la banque de réduire le montant de location du matériel par rapport au montant total.

Il faut donc toujours effectuer une simulation en fonction de son chiffre d’affaires et évaluer correctement la durée de vie du matériel.

Pour donner quand même une indication, disons que dans le cas des utilisations peu intensives, par exemple moins de 5000 €/mois d’encaissement, il est plus rentable d’acheter son terminal et de le conserver plus de 3 ans.

Transparence des prix supérieure à l’achat

Outre l’absence d’engagement, l’un des autres avantages de l’achat est la transparence des tarifs, qui sont les mêmes pour tous.

Mis à part le cas des grands comptes, qui achètent des dizaines ou centaines de terminaux, le prix public sera le même, quel que soit son chiffre d’affaires.

À la location, il faut demander un devis dans 90 % des cas pour connaître le tarif, puisque le monéticien ou la banque va calculer le coût de location du matériel en fonction du volume de vente et donc des commissions perçues sur les transactions.

Pour une transparence totale, que ce soit au niveau du coût des appareils que du montant des commissions, le plus simple est d’acheter son TPE et passer par une solution comme Zettle, Sumup ou Smile and Pay.

Choix des modèles : petit avantage à l’achat

On peut trouver tous les types de modèles aussi bien à l’achat qu’à la location :

  • TPE fixes Ethernet ou Wifi
  • TPE portables Wifi ou Bluetooth
  • TPE autonomes Wifi/3G/4G
  • TPE pour smartphones

Si l’on recherche un modèle précis, les conclusions sont un peu différentes :

En ce qui concerne Ingenico, les vieux modèles qui ont fait leurs preuves comme l’iWL 250, ou au contraire le plus récent Move 5000, sont disponibles aussi bien à l’achat qu’à la location. On peut les trouver facilement dans les grandes enseignes comme Metro ou Amazon.

En ce  qui concerne les marques un peu moins répandues en France, Spire ou les chinois Pax et NexGo, beaucoup de modèles ne sont pas commercialisés directement auprès du grand public ; leur disponibilité variera en fonction des contrats passés entre distributeurs et monéticiens, mais on observe un plus grand nombre de modèles disponibles à l’achat.

Image : Ingenico

Terminal Ingenico Move 5000

Le Move 5000 d’Ingenico, un best-seller facile à trouver aussi bien à l’achat qu’à la location.

Maintenance : avantage à la location

Les contrats de location incluent systématiquement la maintenance, c’est-à-dire l’assistance téléphonique en cas de panne ou de problèmes d’installation de logiciels, mais aussi l’échange ou la réparation des lecteurs de carte bancaire défectueux.

Si vous achetez votre terminal de paiement, il est plus sûr de passer par un monéticien, car celui-ci pourra vous proposer un contrat de maintenance, ce qui n’est pas le cas si vous passez par une grande enseigne, qui vous offrira tout au plus un contrat de garantie classique.

Un contrat de maintenance coûte entre 3 et 5 € par mois. Cela n’est justifié que pour les terminaux les plus coûteux, si vous avez acheté votre appareil.

Résumé : achat ou location ?

Globalement la location d’un TPE est intéressante pour une utilisation intensive, avec un niveau élevé de maintenance et de rotation du matériel.

Pour une utilisation peu intensive, l’achat est plus rentable sur le long terme, à modèle équivalent, à condition de faire durer son matériel nettement au-delà de la durée de garantie de 12 à 24 mois, idéalement plus de 4 ans. Un contrat de maintenance de quelques euros par mois peut être envisagé pour les terminaux haut de gamme.

Si votre chiffre d’affaires est encore modeste, il vaut sans doute mieux choisir d’acheter un lecteur de carte bancaire pour smartphone, car l’investissement initial sera négligeable.