• Paiement avec une carte bancaire et un smartphone
> Sans-contact > Easy Transac : accepter les cartes bancaires rien qu’avec son smartphone

Easy Transac : accepter les cartes bancaires rien qu’avec son smartphone

Par Emmanuel Charpentier|2018-10-11T16:43:12+00:0010 octobre 2018|Mots-clés : |

Easy Transac est une solution d’acceptation des paiements par carte bancaire, créé par une société française. Elle comporte une application pour appareil mobile et une API pour le commerce en ligne.

Ne nécessitant aucun matériel particulier, et fonctionnant avec n’importe quel compte bancaire professionnel, elle peut être adoptée rapidement par des indépendants, entreprise ou associations.

L’application, pour smartphone Android ou iOS, lit les cartes bancaires (Visa ou Mastercard) permet d’encaisser les cartes de trois manières différentes : en utilisant la fonction sans contact, en scannant la carte ou en envoyant un mail pour un paiement à distance ultérieur.

Votre smartphone devient un lecteur de carte bancaire

Première possibilité offerte par l’application. Surprenante au premier abord, mais logique, si l’on y réfléchit un instant.

Les lecteurs de carte bancaires et de nombreux téléphones mobiles récents intègrent en effet la même technologie NFC, celle qui rend possible la communication à distance lors des transactions dites «sans contact». L’application Easy Transac inverse simplement le fonctionnement normal du téléphone, qui n’est alors plus utilisé pour payer, mais pour encaisser.

En pratique, pour réaliser une transaction sans contact, le commerçant qui utilise l’application Easy Transac place la carte bancaire du client sous son smartphone, et lui demande de taper le «cryptogramme visuel» (les trois chiffres qui se trouvent dans la carte).

Il y a donc une étape de sécurité supplémentaire par rapport au paiement sans contact avec une carte bancaire, mais grâce à cela il n y’a pas de plafond pour le montant des transactions (la limite habituelle est de 30 €).

Ce mode d’encaissement ne fonctionne qu’avec les téléphones compatible NFC, mais nous allons voir que l’application Easy Transac peut aussi utiliser un autre mode de fonctionnement compatible avec tout les smartphones possédant un appareil photo.

Un paiement en ligne… qui marche aussi en présence du client

De manière générale, pour encaisser un paiement par carte lorsque vous ne disposez pas d’un terminal de paiement avec validation par code PIN, vous avez besoin de connaître le numéro de la carte et le cryptogramme visuel.

C’est comme cela que fonctionnent habituellement les paiements à distance (en ligne), mais techniquement cela peut aussi se faire en présence du client, et c’est ce que permet Easy Transac.

Précédemment, le numéro de carte était collecté grâce à la technologie NFC. Le commerçant ne disposant pas d’un téléphone compatible pourrait se contenter de taper le numéro de carte bancaire du client, mais cela prendrait trop de temps.

Les concepteurs d’Easy Transac ont donc eu la bonne idée d’utiliser l’appareil photo pour scanner le numéro de carte bancaire.

En pratique, le commerçant a deux possibilités :

1. Il  scanne la carte de son client, puis il choisit entre  au client de taper son cryptogramme visuel sur l’écran du smartphone, ce qui valide instantanément la transaction.

2. Il envoie un e-mail au client, pour un paiement différé et à distance pouvant être effectué sur n’importe quel appareil grâce à une interface web.

Pour plus de sécurité, les deux procédures peuvent être renforcée grâce au système 3D Secure, dans lequel un code est envoyé au client par sa banque.

Application Eeasy Transac sur un iPhone

Les deux possibilités offertes par le scan de la carte. Photo : Easy Transac.

Si vous souhaitez réaliser des paiements entièrement à distance, sachez qu’il est possible d’ajouter un module Easy Transac à certaines solutions d’e-commerce populaires tel que Prestashop et Woo Commerce).

Cette vidéo réalisé par Easy Transac résume bien les trois possibilités de paiement : scan, e-mail et NFC.

Pour des raisons de confidentialité, YouTube requiert votre autorisation pour charger la vidéo. Pour plus de détails, veuillez vous référer à notre Politique de confidentialité.
J’accepte

Tarification

Une commission est prélevée à chaque transaction, mais aucun abonnement au service n’est exigé.

Il convient de distinguer les transactions réalisées grâce à l’application pour smartphone de celles qui sont réalisées entièrement à distance.

Avec l’application, les frais de transaction sont d’1,9 % (3,5 % en dehors de la zone SEPA). L’application est utilisable pour des paiements à partir de 1 €, mais une commission forfaitaire supplémentaire de 0,20 € est appliquée pour les paiements inférieurs à 10 €.

Les tarifs du module d’e-commerce sont plus élevés : 1,3 % + 0, 15 € (3,2 % + 0;25 % avec les cartes hors zone SEPA).

Les virements sont effectués le lendemain, sur le compte bancaire de votre choix, avec un délai variable en fonction des banques. Attention, cela ne fonctionne qu’avec les comptes bancaires classiques et non avec le Compte-Nickel.

La tarification de l’application pour les cartes bancaires en zone SEPA est plutôt intéressante, mais finalement…

Dois-je utiliser Easy Transac plutôt qu’un lecteur de carte bancaire ?

Sachez que l’application a été téléchargée plus de 10 000 fois sur Google Pay. Cette solution est donc loin d’être confidentielle, et vous ne serez pas tout seul, si vous décidez de l’adopter.

D’un point de vue technique, cette solution nous semble intelligente et séduisante. Easy Transac fonctionne sans lecteur, et contrairement à d’autres solutions d’encaissement par smartphone comme Lydia,  elle ne nécessite pas l’inscription préalable du client à un service.

Cependant nous voyons plusieurs raisons qui s’opposent à son adoption.

Tout d’abord, certains clients pourraient se montrer réticents à l’utilisation d’Easy Transac. Il pourraient en effet s’imaginer que le commerçant va stocker ses identifiants bancaires (avec le NFC ou le scan) dans son téléphone. Il est aussi contre-intuitif pour le client d’utiliser dans un commerce des modes de paiement réservés habituellement aux achats en ligne.

Pour vaincre ces réserves, il faudrait donc qu’Easy Transac permette aux commerçants de réaliser une économie importante sur le lecteur de carte bancaire, dont l’acquisition est inutile avec cette solution.

Or un lecteur de carte bancaire ne coûte pas forcément les yeux de la tête. Il existe mêmes des modèles disponibles pour quelques dizaines d’euros et qui affichent un taux de commission fixe d’ 1,75 % (il s’agit lecteurs d’iZettle et SumUp), soit 0,15 % de moins avec Easy Transac .

Donc comparativement, plus le volume d’encaissement sera important, moins Easy Transac sera intéressant. Selon que vous aurez bénéficié ou non d’une promotion sur le lecteur, les calculs montrent qu’ Easy Transac reviendra au final moins cher, pour les cartes de la zone SEPA, si le volume des encaissements est inférieur à 15 000 ou 20 000 euros.

Il faut aussi tenir compte des avantages offerts par les lecteurs de carte bancaire : système rassurant pour le client, notamment la validation par code PIN, modes de paiement variés (Apple Pay, cartes chinoises, American express, etc.).

Pesez bien le pour et le contre avant de décider de vous passer d’un lecteur de carte bancaire.

L’application Easy Transac demeure une solution séduisante, à privilégier à notre avis si vous réalisez peu d’encaissement de carte, uniquement des Visa et Mastercard émises en zone SEPA, et si vous connaissez bien vos clients.