• Paiements avec Apple pay
> Sans-contact > Les paiements par Apple Pay : pourquoi et comment les accepter dans son commerce

Les paiements par Apple Pay : pourquoi et comment les accepter dans son commerce

Par Emmanuel Charpentier|2018-12-13T06:32:43+00:0020 novembre 2018|Mots-clés : , |

Apple Pay permet aux possesseurs d’appareils mobiles Apple, tels que iPhone ou Apple Watch, de régler leurs achats à distance ou dans un magasin. Le client peut utiliser Apple Pay pour payer ses achats en mode sans contact, même si le montant est supérieur à 30 €.

Accepter les paiements par Apple Pay est une excellente opportunité de fidéliser une clientèle dynamique et à fort pouvoir d’achat.

Que faire pour accepter les paiement par Apple Pay dans mon commerce ? Mon terminal de paiement est-il compatible ? Réponses dans cet article.

Avantage d’Apple Pay pour le client et le commerçant

En bref : Apple Pay est un mode de paiement rassurant et commode pour les utilisateurs d’Apple et il n’y a aucun frais supplémentaire pour le commerçant.

Carte bancaire ajoutée à un iPhone et une Apple Watch

Les paiements s’effectuent en réalité avec les cartes bancaires du client. Photo : Apple.

Encore faut-il que la banque de votre client ait passé des accorrds avec Apple… Or, par rapport à Google Pay et Samsung Pay, Apple Pay est bien plus avancé en terme de déploiement dans l’hexagone. En effet Apple a déjà passé des accords avec une vingtaine de banques dont Arkéa, le groupe BPCE, Société Générale et leurs filiales comme Boursorama ou Fortuneo.

Pour utiliser Apple Pay, les clients ajoutent une ou plusieurs cartes bancaires au portefeuille virtuel ou wallet, et utilisent la carte de leur choix lors du paiement.

Dans un magasin, au lieu de sortir leur carte, ils approchent par exemple leur iPhone du terminal de paiement du commerçant et valident la transaction grâce à la prise d’empreintes digitales ou la reconnaissance faciale. Ce mode de paiement n’est pas plafonné contrairement aux cartes sans contact habituelles.

Mon terminal est-il compatible ?

La condition sine qua non est de disposer d’un terminal récent incorporant la technologie NFC utilisée pour les paiements sans contact.

Comme Apple Pay sert d’intermédiaire avec les réseaux existants, si vous acceptez déjà les paiements par Visa, Mastercard, American Express, JCB, UnionPay ou Diners, vous pouvez accepter en principe les paiements par Apple Pay effectués avec les cartes de ces réseaux. Le coût sera le même que celui qui vous est habituellement facturé pour l’utilisation de ces cartes.

Il faut toutefois que la banque ou son prestataire de services ait mis à jour le logiciel de votre terminal de paiement. Renseignez-vous auprès votre banque pour vérifier que votre terminal est bien compatible.

Si vous utilisez un terminal de paiement commercialisé en dehors du réseau bancaire, par iZettle, myPOS, Smile&Pay ou SumUp, sachez que tous leurs terminaux sont compatible avec Apple Pay.

Le seul moyen de paiement autorisé sur les appareils Apple

Apple Pay a été mis en place par Apple au États-Unis fin 2014 en s’appuyant sur de grands réseaux de chaînes et de franchises comme Mac Donald.  Tim Cook le PDG d’Apple entendait mettre fin au règne des cartes bancaires magnétiques, qui sont peu sûres.

L’un des objectif d’Apple était de créer un système sécurisé qui n’échange pas de données personnelles mais utilise à la place un système de jetons ou tokens. L’anonymat est aussi garanti par le fait qu’Apple ne conserve pas les informations de transaction. Ajoutons que lors du paiement dans un magasin on ne donne ni son nom, ni le numéro de sa carte.

Ce système est donc bien sécurisé, surtout quand on y ajoute les moyens d’identification biométriques. Pour garder ce niveau de sécurité, ou peut-être aussi pour bloquer la concurrence, les iPhones ne sont pas compatibles avec Paylib, le système développé par les banques françaises et qui est donc réservé aux smartphones Android.