Accepter des paiements en bitcoin ou autres cryptoactifs n’est pas si compliqué.

Nous allons d’ailleurs présenter quelques solutions faciles d’utilisation.

Les commerçants ou les entrepreneurs risquent toutefois de se trouver confrontés à des problèmes de comptabilité, qui requièrent l’avis d’un expert.

Comment accepter en pratique les cryptos en magasin ou à distance ? Les paiements par cryptos sont ils populaires en France ?

À savoir avant de se lancer

Disons tout de suite qu’en tant que commerçant, vous avez le droit et la possibilité d’accepter un paiement en bitcoin ou en cryptomonnaie. Du moins c’est ce qu’affirme Ministère des Finances français [1].

Mais si cela ne vous intéresse pas, vous pouvez refuser ce type de paiement. C’est vous qui décidez.

Le problème pour le commerçant réside dans la fiscalité. En effet, si la cession de cryptoactifs dans un cadre de placement spéculatif est est très encadrée, rien n’a vraiment été prévu pour le cas des commerçants acceptant des paiements en bitcoins, qui risquent de se retrouver embarqués dans des calculs compliqués inadaptés à leur activité. Avec à la clé une perte de temps et de possibles problèmes avec le fisc.

À l’heure actuelle, il est nous semble préférable de convertir immédiatement ses cryptoactifs en euros, en le faisant faire par la plateforme de paiement choisie, si possible. Dans tous les cas, demandez l’aide d’un expert-comptable.

Les solutions simples pour accepter les cryptos

Les processeurs de paiement en cryptomonnaie sont utilisables :

  • Sur un site de vente en ligne
  • Sur une application pour smartphone ou tablette
  • Sur un terminal de paiement Android

Voici les trois solutions que nous avons retenues : BitPay, Coinbase Commerce et CoinPayment.

Le Bitcoin n’est pas très adapté pour encaisser des paiements, en raison de la lenteur des vérifications effectuées sur la blockchain. Il vaut mieux passer par un prestataire qui utilise le réseau Bitcoin Lightning, ou utiliser une crypto plus adaptée aux petits paiements comme le Dash, le Litecoin, etc.

  BitPay Coinbase Commerce CoinPayments
  BitPay Coinbase Commerce CoinPayments
Frais de transaction 1 % 1 % 0,5 % + frais de réseau
Cryptos acceptées 15 cryptos : BTC et BTC lightning, ETH, LTC, XRP USDC, GUSD, BUSD, USDP, DOGE, SHIB, APE, DAI, WBTC, EUROC 10 cryptos : BTC, ETH, LTC, BCH, USDC, USDT DAI, DOGE, SHIB, APE +175 cryptos dont BTC, ETH, BCH, LTC, BNB, DASH, USDC, etc.
Application de paiement iOS, Android iOS, Android
Terminaux compatible Terminaux Android Terminaux Android (dont Yavin) Terminaux Android
Caisse en ligne
Liens de paiement
Facture

Comment se faire payer avec ces solutions en magasin ?

Le réflexe naturel est de vouloir accepter les cryptomonnaies sur son terminal de paiement. Ici il ne s’agit pas d’accepter les « cartes cryptos », comme la carte Binance, qui convertissent automatiquement les cryptoactifs en monnaie fiat, mais d’être payé directement en cryptoactifs. C’est possible en théorie avec les terminaux Android.

Il y a quelques années, Ingenico s’était associé avec BitPay pour ses terminaux Telium, mais ce n’est plus d’actualité. Il faut désormais installer les applications de paiement BitPay, Coinbase Commerce ou CoinPayments sur un terminal Android.

Pour information les terminaux commercialisés par Yavin sont compatibles avec Coinbase Commerce. Les bitcoins sont convertis instantanément en euros donc pas de problème de comptabilité.

L’autre solution consiste à utiliser ces applications sur un smartphone, ou à se rendre sur une page en ligne, ce qui une autre possibilité offerte par CoinPayments.

Dans tous les cas, le client doit scanner un QR code et autoriser le paiement depuis l’un de ses wallets crypto.

Les paiements en crypto à distance

On pourra envoyer une facture ou une simple demande de paiement par lien avec BitPay, Coinbase Commerce et CoinPayment.

En ce qui concerne les sites de vente en ligne, ces trois solutions sont faciles à mettre en place grâce à des modules disponibles sous forme d’extension (plugin) :

Compatibilité avec les sites d’e-commerce
BitPay Coinbase Commerce CoinPayments
BitPay Coinbase Commerce CoinPayments
Shopify
WooCommerce
PrestaShop
Wix
WiziShop
Ecwid
Magento

BitPay est la  solution la plus largement compatible, mais il faut plutôt se demander quelle est la solution qui est compatible avec solution de vente en ligne que l’on utilise ou que l’on envisage d’utiliser. Si vous évitez encore de ce côté là, vous pouvez consulter notre sélection des meilleures plateformes d’e-commerce.

Autres solutions

Les solutions présentées ci-dessus sont faciles à mettre en place et requièrent l’utilisation d’un tiers. Elles ont l’avantage de disposer d’un site internet en français.

Si l’anglais ne vous effraie pas, vous pouvez aussi tester :

  • Lunu, une solution complète qui inclut même des terminaux de paiements et appareils de caisse dédiés
  • Coingate, OpenNode, Chainside et Swapin, qui sont utilisables à distance et en magasin sur un smartphone
  • Utrust.com pour votre site de commerce en ligne (compatible avec PrestaShop, Magento, Shopify, WooCommerce)
  • Request Create pour envoyer des demandes de paiement

Sinon sachez qu’il est possible d’encaisser des paiements en crypto sans passer par un tiers, mais cela requiert des connaissances en programmation et communication avec les wallets cryptos. Pour le paiement en bitcoin mieux vaut utiliser des solutions déjà abouties comme BTC Pay Server.

Des paiements encore peu répandus en France

Sur la carte générée par Coinmap [2], qui permet de visualiser l’étendue de l’acceptation des paiements en bitcoins, il apparaît clairement que la France est en retard par rapport à ses voisins européens.

Carte acceptation des bitcoins générée par Coinmap

Densité d’acceptation du Bitcoin en Europe. Image générée par Coinmap fin août 2022.

C’est sans doute lié à la fiscalité punitive qui entoure l’emploi des cryptomonnaies en France, qui sont considérées par l’administration comme des actifs et pas comme de la monnaie. En effet, chaque cession de cryptoactif vers de la monnaie fiat donne en principe lieu à une déclaration au fisc, qui s’accompagne d’un calcul totalement ubuesque pour calculer le montant de la plus value. Voir l’article 150 VH bis du code des impôts [3].

Heureusement, le même article nous apprend qu’en dessous de 305 € de cessions, il n’y a pas de déclaration à faire.

En tant que commerçant ce n’est peut-être pas votre problème, mais c’est une information à connaître ne serait-ce que pour en informer vos clients. Ils peuvent s’amuser à vous payer en cryptos sans craindre les foudres du fisc, si la somme de leurs cessions annuelles ne dépasse pas le plafond.

Conclusion : rien ne presse

Si vous n’êtes pas effrayé par l’aspect fiscal, il est très facile d’accepter les paiements par cryptomonnaie en faisant appel à des prestataires tels que BitPay.

Cependant, il nous paraît plus prudent d’attendre une future réforme qui assimilera le bitcoin à une monnaie dans le cadre d’une transaction commerciale, ou qui permettra de calculer simplement les plus et moins-values de cession.