Les associations loi 1901 ont des rentrées financières qui proviennent des subventions, cotisations, dons, et ventes, si cela est conforme à leur statut.

L’encaissement se fait souvent par chèques, mais il pourrait être plus avantageux d’utiliser un terminal de paiement  (TPE) dans les cas suivants :

  • Pour les cotisations : perception plus rapide et simplification du travail du trésorier qui a moins de chèques à déposer à la banque (il faudra toutefois reporter les frais dans les comptes).
  • Pour la vente de marchandise lors d’un salon, d’une expo, d’une foire, etc.
  • Pour la vente de tickets (spectacles, tournois), de matériel sportif (tennis, équitation, etc.).

Bien sûr, cela génère des coûts supplémentaires en raison des commissions sur les transactions, des frais d’entretien, et bien sûr des dépenses liées à l’achat ou à la location du terminal.

Il est actuellement très facile de se procurer un terminal de paiement à des prix attractifs, mais il faudra définir les besoins de votre association au préalable, qui vont dépendre essentiellement du volume d’encaissement envisagé.

TPE pour associations encaissant quelques centaines d’euros par mois

Quelle que soit la nature des encaissements de carte bancaire (cotisations ou ventes), c’est leur montant qui va déterminer le type de terminal vers lequel vous devait vous orienter.

Les petits terminaux qui fonctionnent en synergie avec un smartphone (mini-TPE) sont une solution peu coûteuse mais fonctionnelle. Ils peuvent être utilisés en intérieur (le smartphone se connecte en Wifi) ou en extérieur (le smartphone se connecte au réseau GPRS/4G).

Les mini-TPE commercialisés par les banques

Toutes les associations disposent d’un compte bancaire. Commencez donc par examiner les terminaux proposés par la banque de votre association. Si cela ne vous convient pas, vous pourrez aller voir ailleurs.

Les solutions à base de miniTPE sont Dilizi, (groupe BPCE), Mobo Mobile (BNP), Smart TPE (Crédit Agricole), Monem Mobile (LCL), Monetico Mobile (CIC-Crédit Mutuel), Solution d’encaissement Mobile (Société Générale).

Photo : Crédit Agricole

Les Smart TPE du Crédit Agricole utilisent la connexion du smartphone.

Avantages : des taux de commissions sur les transactions intéressants, parfois autour d’1 %.

Inconvénients : un abonnement d’une dizaine d’euros est généralement requis. Les tarifs ne sont pas toujours transparents. Il faut prendre rendez-vous en agence (avec le trésorier et le président de l’association). Le terminal peut coûter jusqu’à 90 €, ce qui est moins cher qu’un terminal classique mais pas aussi avantageux que les offres indépendantes des banques.

L’envoi des reçus se fait par de manière dématérialisée par SMS ou e-mail. Seuls certains lecteurs, comme Smart TPE du Crédit Agricole sont capables de se connecter à une imprimante de reçus. Si vous voulez absolument imprimer les reçus, vous trouverez votre bonheur ailleurs.

Les mini-TPE indépendants des banques

Ils fonctionnent avec n’importe quel compte bancaire associatif et sont commercialisés par des sociétés indépendantes.

Il s’agit de l’iZettle Reader, du SumUp Air et du Pocket Smile.

Avantages : pas d’abonnement, frais de 1,75 %. Commande très rapide sut internet. Certains terminaux en promos sont très peu chers, exemple l’iZettle Reader ne coûte que 19 € HT (avec cette offre).

Inconvénients : le SumUp Air et l’iZettle Reader ne pourront pas être utilisés si votre association est de nature politique ou religieuse.

Photo : iZettle

iZettle Reader noir et carte Visa en mode sans contact

L’iZettle Reader accepte les principales cartes bancaires.

Le SumUp Air et l’iZettle Reader peuvent se connecter à une imprimante Bluetooth en option.

Si votre association réalise beaucoup d’encaissements à l’extérieur et que vous êtes prêt à investir une petite centaine d’euro, le SumUp 3G. est peut-être fait pour vous. Il se connecte tout seul au réseau 3G grâce à sa carte SIM intégrée.

Photo : E. Charpentier, Mobile Transaction.

SumUp 3G vu de face sur un fond en bois

Le SumUp 3G est autonome et simple d’emploi.

TPE pour associations encaissant plusieurs milliers d’euros par mois

Ce cas de figure peut concerner des associations qui ont d’importantes recettes d’activité (tournoi sportif, concerts, vente de matériel) ou bien qui incitent leurs membres à payer leur cotisation par carte bancaire.

Les terminaux commercialisés par les banques

Ces terminaux sont ceux que vous rencontrez habituellement dans les commerces. Ils sont fabriqués généralement par Ingenico ou Verifone.

Photo : Ingenico

Terminal Ingenico Desk 5000

Le Move 5000 d’Ingenico est à réserver aux associations réalisant beaucoup d’encaissements.

Leur utilisation requiert la signature d’un contrat de domiciliation bancaire, d’un contrat de location et d’entretien et d’un contrat pour le’acheminement du  flux monétique par le réseau cellulaire.

Avantages : terminaux robustes, configurables (paiement en plusieurs fois, prise de caution), imprimante de reçus intégré.

Inconvénients : engagement de plusieurs mois ou années (habituellement 48 mois). Taux de commission non connu d’avance. Rendez-vous en agence obligatoire, différents contrats à signer. Prix d’achat : environ 400 euros pour les modèles Wifi et 4G.

Les terminaux commercialisés par les indépendants

Le Maxi Smile de Smile&Pay avec imprimante intégrée, est populaire auprès des associations sportives. Il fonctionne aussi bien en Wifi qu’en 4G.

Nouveau Maxi Smile

Le Maxi Smile comporte une imprimante de reçu et un grand écran tactile.

Il existe différentes formules tarifaires, avec ou sans abonnement adaptées, à différentes situation, mais contrairement aux banques vous savez exactement où vous mettez les pieds, car les taux sont connus d’avance. Ils peuvent descendre à 0,75 % dans certaines conditions.

Avantages : tarifs prévisibles, formules souples. Inscription très rapide, à distance.

Inconvénients : investissement initial de 299 € HT (en ce moment en en promo à 259 € HT).

Certaines associations peuvent être amenées à effectuer des activités transfrontalières, ce qui nécessite un contrat monétique spécifique. Le plus simple est de passer par myPOS, dont les terminaux peuvent opérer dans toute l’Europe.

Enfin, si vous préférez louer votre terminal, sachez que Yavin vous propose une offre tout compris à 25 €/mois (avec possibilité de prise de caution pour le matériel).