Les associations loi 1901 ont des rentrées financières qui proviennent des subventions, cotisations, dons, et ventes, si cela est conforme à leur statut.

L’encaissement en présentiel se fait souvent par chèques, mais il pourrait être plus avantageux d’utiliser un terminal de paiement  (TPE) dans les cas suivants :

  • Pour les cotisations : perception plus rapide et simplification du travail du trésorier qui a moins de chèques à déposer à la banque (il faudra toutefois reporter les frais dans les comptes).
  • Pour la vente de marchandise lors d’un salon, d’une expo, d’une foire, etc.
  • Pour la vente de tickets (spectacles, tournois), de matériel sportif (tennis, équitation, etc.).

Il est actuellement très facile de se procurer un terminal de paiement à des prix attractifs, mais il faudra définir les besoins de votre association au préalable, qui vont dépendre essentiellement du volume d’encaissement envisagé.

TPE pour associations encaissant quelques centaines d’euros par mois

Les petits terminaux qui fonctionnent en synergie avec un smartphone (mini-TPE) sont une solution peu coûteuse, mais fonctionnelle. Ils peuvent être utilisés en intérieur (le smartphone se connecte en Wifi) ou en extérieur (le smartphone se connecte au réseau GPRS/4G).

Récemment sont apparus des modèles 3G ou 4G très bon marché qui n’ont plus besoin de smartphone. Nous présenterons donc les deux types d’appareils.

TPE  pas chers et indépendants des banques

Ils fonctionnent avec n’importe quel compte bancaire associatif et sont commercialisés par des sociétés indépendantes.

Avantages : compatible avec la banque de l’association quelle qu’elle soit. Pas d’abonnement. Commission sur les transactions connues d’avance. Commande très rapide sur internet. Services annexes : envoi de lien, facturation.

Inconvénients : certains lecteurs ne pourront pas être utilisés si votre association est de nature politique ou religieuse.

Nous vous suggérons plusieurs modèles dont le prix reste contenu, qui devraient convenir sans problème aux petites associations.

TPE pas chers pour associations
Terminal Caractéristiques Coût Lien

SumUp Solo Lite

SumUp Solo Lite

  • Connexion par mobile
  • Accepte titres restaurant
  • Imprimante externe en option
  • Prix : 39 € HT
  • Frais : 1,75 % par transaction, ou 0,69 % + abo. 29 €/mois
Voir le site

SumUp Solo

Solo avec imprimante

  • Connexion Wifi et 3G
  • Avec ou sans imprimante
  • Prix : 79 € HT et 139 € HT avec imprimante
  • Frais : 1,75 % par transaction, ou 0,69 % + abo. 29 €/mois
Voir le site

myPOS Go

myPOS Go 2

  • Connexion 3G
  • Imprimante en option
  • Prix : 39 € HT et 189 € HT avec imprimante
  • Frais : 1,69 % + 0,05 €  (cartes perso de l’EEE et du RU*)
    2,89 % + 0,05 € (autres cartes)
Voir le site

Smile&Pay Mini

Mini Smile

  • Connexion par mobile
  • Accepte cautions et titres-restaurant
  • Pas d’imprimante
  • Prix : 39 € HT
  • Frais   : 1,65 % (cartes UE) à 2,65 % HT (Biz et hors UE). Min. 4,90 €/mois.
  • Frais avec abo. 35 €/mois : 0,65 % sur les cartes FR
Voir le site

Le SumUp Solo Lite est un modèle bon marché, qui doit se connecter à un appareil mobile pour se relier au réseau. Son écran noir sur blanc est très contrasté, ce qui permet de l’utiliser même en plein soleil.

Il dispose d’un catalogue de produit, qui pourra s’avérer utile si votre association offre différentes prestations, car les prix pourront être préenregistrés. Autre avantage : on pourra le connecter à une imprimante Bluetooth en option.

Photo : EC, Mobile Transaction

SumUp Lite et smartphone, paiement sans contact

Encaissement d’une carte en mode sans contact avec le SumUp Solo Lite.

Si votre association réalise beaucoup d’encaissements à l’extérieur et que vous êtes prêt à investir un peu plus, le SumUp Solo est peut-être fait pour vous. Il se connecte tout seul au réseau 3G grâce à sa carte SIM intégrée.

Pour recueillir des adhésions, le Solo sans imprimante peut suffire, car vous devriez avoir le temps de prendre l’email ou le numéro de téléphone qui servira à envoyer le reçu de carte bancaire dématérialisé. Pour des raisons de commodité, on peut préférer la version avec imprimante de reçu intégrée.

SumUp Solo avec et sans imprimante

Le SumUp Solo est disponible en deux versions, avec ou sans imprimante.

Le modèle avec imprimante est également recommandé si vous vendez des produits en tant qu’exposant sur un marché ou lors d’une journée porte ouverte par exemple. Voir notre avis sur le SumUp Solo.

Autre avantage de SumUp : vous pouvez ouvrir un compte pro gratuit chez SumUp pour votre association, avec une carte Mastercard gratuite, qui sera au nom de celui qui a créé le profil, le trésorier de préférence.

Le myPOS Go2 est une alternative au SumUp Solo. Il ne coûte que 39 € HT et dispose d’une carte SIM fonctionnant dans tout l’espace économique européen. À vrai dire, cette solution a surtout été conçue pour ceux qui ont besoin effectuer des ventes en dehors de nos frontières, comme les taxis ou les exposants. Mais une association qui reste dans l’hexagone pourra également bénéficier de la facilité d’emploi et du tarif réduit de ce TPE 4G.

Le myPOS Go2 posé sur sa base

myPOS Go2 posé sur sa base/imprimante optionnelle.

Si vous avez besoin d’une imprimante, sachez qu’il est également commercialisé sous le nom de myPOS Go Combo, avec un socle de rechargement qui fait aussi office d’imprimante de reçus. Cette version est plus encombrante que le Solo avec imprimante de SumUp vu précédemment, et nous vous conseillons de la réserver un usage fixe, dans les locaux de votre association, ou alors sur une table, lorsque vous êtes en déplacement.

Le Mini Smile peut vous intéresser, si vous voulez encaisser des cautions pour une location de matériel, par exemple, sans avoir à investir dans un terminal coûteux. Il est également capable d’accepter la plupart des titres-restaurant dématérialisés. Il s’agit d’un modèle Bluetooth, comme le SumUp Lite.

Photo : EC, Mobile Transaction

TPE Pax D177 Hello Pro

Le Mini Smile : petit et solide, il accepte cautions et titres restaurants.

Les frais de base sont de 1,65 % HT sur les cartes de consommateurs européens, mais on peut descendre à 0,65 % HT sur les cartes françaises, si l’on choisit l’abonnement à 35 €/mois. Voir notre avis sur Smile & Pay.

Les mini-TPE commercialisés par les banques

Toutes les associations disposent d’un compte bancaire. Pourquoi ne pas examiner aussi les terminaux proposés par la banque de votre association. Si cela ne vous convient pas, vous pourrez aller voir ailleurs.

Avantages : des taux de commissions sur les transactions intéressants, parfois autour de 1 %.

Inconvénients : un abonnement d’une dizaine d’euros est généralement requis. Les tarifs ne sont pas toujours transparents. Il faut prendre rendez-vous en agence (avec le trésorier et le président de l’association). Le terminal peut coûter jusqu’à 90 €, ce qui est moins cher qu’un terminal classique, mais pas aussi avantageux que les offres indépendantes des banques.

Les solutions à base de miniTPE sont Dilizi, (groupe BPCE), Mobo Mobile (BNP), Monem Mobile (LCL), Monetico Mobile (CIC-Crédit Mutuel), Solution d’encaissement Mobile (Société Générale). Nous ne les trouvons pas particulièrement intéressantes.

Mettons à part Smart TPE (Crédit Agricole) qui est à notre avis la solution la plus aboutie grâce à son logiciel de caisse et à la possibilité de se connecter à une imprimante Bluetooth. Pour les autres modèles, l’envoi des reçus se fait uniquement de manière dématérialisée par SMS ou e-mail. Voir notre avis sur Smart TPE.

Photo : Crédit Agricole

Lecteurs Smart TPE du Crédit Agricole et application pour smartphone

Lecteurs Smart TPE du Crédit Agricole. Ils nécessite l’emploi d’un smartphone.

TPE pour associations encaissant plusieurs milliers d’euros par mois

Ce cas de figure peut concerner des associations qui ont d’importantes recettes d’activité (tournoi sportif, concerts, vente de matériel) ou bien qui incitent leurs membres à payer leur cotisation par carte bancaire.

Les terminaux commercialisés par les indépendants

Ces solutions tout-en-un incluent le terminal, les services et l’acheminement du flux monétique.

Avantages : compatible avec toutes les banques professionnelles françaises, tarifs prévisibles, formules souples. Inscription très rapide, à distance. Services supplémentaires : paiement par lien, factures électroniques.

Inconvénients : investissement de départ plus élevé qu’avec un mini-TPE.

TPE pas chers pour associations
Terminal Caractéristiques Prix Lien

Maxi Smile

Maxi Smile

  • Connexion Wifi et 4G
  • Imprimante incorporée
  • Prix : 289 € HT
  • Frais : 1,65*-2,65 % HT par transaction (*0,65 % sur CB avec abonnement 35 €/mois)
Voir le site

Super Smile

Super Smile de Smile and Pay

  • Connexion Wifi et 4G
  • Imprimante incorporée
  • Compatible avec logiciels de caisse
  • Prix : 289 € HT
  • Frais : 1,65%*-2,65 % par transaction (*0,65 sur CB avec abonnement 35 €/mois)
Voir le site

Yavin-X

Scan d'un QR code RestoFlash avec Yavin

  • Connexion Wifi et 4G
  • Imprimante incorporée
  • Compatible avec logiciels de caisse
  • Location 25 €/mois HT
  • Frais :  0,6-2,8 %
Voir le site

Le Maxi Smile du français Smile and Pay comporte une imprimante de reçu  intégrée au corps de l’appareil. Il est très populaire auprès des associations sportives. Il fonctionne aussi bien en Wifi qu’en 4G. Le Maxi est vendu en ce moment en ce moment à 289 € HT (voir l’offre).

Vous pourrez vous en servir également pour prendre les cautions, ce qui est très pratique si votre association loue du matériel. Il est adapté aux associations qui ont des activités de restauration, car il accepte les titres-restaurant. Voir notre avis sur le Maxi Smile.

Si vous avez besoin de faire tourner un logiciel de caisse directement sur le terminal, nous vous conseillons le modèle au-dessus, le Super Smile. Cette situation peut se produire lorsque les locaux associatifs sont très exigus et que l’on n’a pas la place d’installer un ordinateur pour enregistrer les transactions.

Photo : EC, Mobile Transaction

Terminal Maxi Smile

Le Maxi Smile est un appareil robuste mais pas aussi polyvalent que les appareils Android.

Chez Smile and Pay, il existe différentes formules tarifaires, avec ou sans abonnement adaptées à différentes situations, mais contrairement aux banques, vous savez exactement à quoi vous attendre, car les taux sont connus d’avance. Ils peuvent descendre à 0,65% sur les cartes françaises de particulier, mais il faut prendre un abonnement à 35 € HT/mois ou 29 € HT/mois sans engagement.

Si vous préférez louer votre terminal, sachez que Yavin vous propose une offre tout compris à 25 €/mois (avec possibilité de prise de caution pour le matériel) avec un  taux de commission réduit sur les cartes françaises de particulier, comme chez Smile and Pay, autour de 0,6 %.

Photo : EC, Mobile Transaction

Terminal Yavin-X

Le Yavin X, quasi identique au Super Smile, c’est un modèle Android à grand écran tactile et imprimante de reçus intégrée.

Le Yavin-X est l’équivalent du Super Smile. Avantage : la compatibilité avec un plus grand nombre de logiciels de caisse. Si votre association se livre à des activités de restauration, sachez que vous pourrez également encaisser des titres restaurant.

Les terminaux commercialisés par les banques

Ces terminaux sont ceux que vous rencontrez habituellement dans les commerces. Ils sont fabriqués généralement par Ingenico ou Verifone.

Photo : Emily Sorensen, Mobile Transaction

Ingenico Desk 5000 vu de côté

Le Desk 5000 d’Ingenico, un modèle fixe très répandu.

L’utilisation de ce type de terminal requiert la signature d’un contrat de domiciliation bancaire, d’un contrat de location et d’entretien et d’un contrat pour l’acheminement du  flux monétique par le réseau cellulaire.

Avantages : terminaux robustes, configurables (paiement en plusieurs fois, prise de caution), imprimante de reçus intégrée.

Inconvénients : engagement de plusieurs mois ou années (habituellement 48 mois). Taux de commission non connu d’avance. Rendez-vous en agence obligatoire, différents contrats à signer. Prix d’achat : environ 400 euros pour les modèles Wifi et 4G.

Conclusion : quel fournisseur de TPE pour mon association ?

Les très grandes associations, qui réalisent plusieurs dizaines de milliers d’euros d’encaissement, ont un important pouvoir de négociation avec leur banque et ont intérêt à essayer de négocier avec elle un taux de commission avantageux.

Pour les autres, les terminaux proposés par les fintechs comme SumUp présentent pas mal d’avantages, notamment la compatibilité avec n’importe quelle banque, des tarifs transparents, un prix d’achat réduit.

Ajoutons à cela la présence de services annexes, en fonction des fournisseurs, comme des moyens de paiement en ligne sans contrat supplémentaire, ou la possibilité d’installer le logiciel de caisse de son choix sur les terminaux avancés tournant sur Android. Les modèles de Smile and Pay sont recommandés à l’achat et ceux de Yavin à la location.

Les grandes banques ont bien essayé de commercialiser des mini-TPE à destination des petites structures, mais à l’exception de Smart TPE du Crédit Agricole, les différents modèles ne nous ont pas convaincus.