Dans les commerces, les terminaux de paiement traditionnels sont de plus en plus présents, au détriment de l’argent liquide. Vont-ils être à leur tour remplacés par les nouveaux terminaux de paiement intelligents ? (smart POS terminal, en anglais)

Tout d’abord, que signifie « terminal intelligent » ? Ce terme est présent dès les débuts de l’informatique, il ne se réfère donc pas exclusivement aux technologies bancaires.

À l’origine, « terminal intelligent » (smart terminal, en anglais) désigne un écran comportant une capacité de traitement informatique indépendante de l’ordinateur central.

Définition de «terminal intelligent»

En 2019, à propos des paiement par carte: un terminal de paiement par carte comportant des fonctionnalités additionnelles que l’on trouve habituellement dans les caisses enregistreuses modernes.

Définition originale : n’importe quel terminal (d’ordinateur, lecteur de carte, etc.) avec une capacité de traitement indépendante d’un ordinateur externe .

Dans le contexte du paiement par carte, la manière la plus simple d’expliquer ce qu’est un terminal intelligent et de le comparer avec les terminaux de paiement que l’on trouve habituellement dans les magasins.

Les terminaux de paiement traditionnels

Ils sont appelés aussi «TPE» (terminal de paiement électronique ) ou plus simplement «lecteur de carte bancaire». Ils sont généralement pourvus d’un petit écran et de touches colorées pour la validation du code et sont conçus uniquement pour accepter les paiements par carte à puce, sans contact ou à bandes magnétiques.

Le terminal lit la carte de crédit ou de débit (ou celle stockée dans le portefeuille virtuel du téléphone), et gère la transaction grâce à une connexion Internet sécurisée. Généralement, le commerçant imprime un reçu avec une imprimante intégrée au terminal ou une imprimante externe.

Terminal de paiement traditionnel avec imprimante intégrée.

Les terminaux traditionnels peuvent comporter des fonctionnalités supplémentaires comme l’entrée manuelle des informations de la carte pour les paiements par téléphone, ou la possibilité d’imprimer un Z de caisse à la fin de la journée, qui détaille les ventes par type de carte, les transactions soldées par un échec, les remboursements, etc. Mais en tout cas, ces fonctions additionnelles ne concernent que les transactions par carte.

Jusqu’à présent, on ne se reposait pas uniquement sur le terminal de paiement pour réaliser l’ensemble des opérations liées à la vente, il fallait utiliser en plus une caisse enregistreuse.

De nos jours, on tend à réserver le terme de «terminal de paiement intelligent » aux terminaux qui disposent d’un écran tactile et qui font tourner de nombreuses applications.

Alors que l’on voit de plus en plus d’iPads, tablette, et autres interfaces écran tactiles dans les supermarchés, les gares, les aéroports, il n’est pas surprenant d’observer la même tendance dans le secteur des terminaux de paiement.

Le terminal intelligent Poynt 61B comporte un écran double : un pour le client, un pour le vendeur. Photo: Elavon.

Un terminal intelligent fait beaucoup plus qu’accepter les cartes bancaires

De nos jours, on tend à réserver le terme de «terminal de paiement intelligent » aux terminaux qui disposent d’un écran tactile et qui utilisent de nombreuses applications.

Comme les appareils mobile, qui comportent un système d’exploitation capable de faire tourner une grande variété d’applications, les  terminaux de paiement intelligent» sont capables de faire beaucoup de choses en plus d’encaissement des cartes bancaires. 

De la même façon que les smartphones et tablettes, les terminaux intelligents utilisent un magasin d’applications à télécharger pour étendre leurs fonctionnalités.

Ces applications sont également capables d’interagir avec des dispositifs spécifiques comme une caméra incorporée.

Voici quelques unes des spécifications vous pourriez trouver sur un terminal de paiement intelligent :

L’Ingenico Move/5000 possède un écran tactile, mais conserve un  aspect traditionnel . Photo : Ingenico.

  • Un ou deux écrans tactiles pour les fonctions de caisse et pour le paiement
  • Un haut-parleur pour les présentations multimédia
  • Une imprimante de reçu
  • Un clavier physique en plus de l’écran tactile
  • Une caméra et un capteur GPS

Les fabricants de terminaux intelligents ne se limitent pas aux célèbres Ingenico (modèles Move et Axium) et Verifone (modèles Carbon) ; citons également Clover POS de First Data et les terminaux Smart de myPOS.

Terminal intelligent Verifone Carbon 8

Ce terminal Carbon 8 de Verifone concurrence l’Axium D7 d’Ingenico. Photo : Verifone.

Les capacités logicielles offertes par le terminal proviennent généralement du magasin d’application du constructeur, avec depuis peu une ouverture vers les applications sous Android.

Exemple d’application proposée par les terminaux de paiement intelligent : acceptation de coupons, fidélisation de la clientèle, scanne de codes-barres, catalogue de produits, enregistrement de colis à la réception, etc.